Voyage au pays de mes podcasts

Pour l'émission "Coups de projecteur" de cette semaine, j'ai choisi d'explorer un autre type d'écriture audio : Longs micros, voix enregistrée à la maison, mix personnels avec des logiciels gratuits ou peu onéreux (Fission, Reaper et levelator). L'exercice a pour objet de partager mes découvertes audio et mon goût pour le Podcast. Ci-dessous la version audio de ce voyage ainsi que, plus bas, une version écrite avec des liens et des son intégrés. N'hésitez pas pas à me partager vos podcasts favoris dans les commentaires.

Le premier âge du podcast

Cela fait pas mal de temps que je connais le principe du podcast. Je l’ai vu arriver comme beaucoup au début des années 2000, en même temps que l’âge du web 2.0, auquel cette technologie est liée. Le 2.0 c’est le moment où les sites internet sont devenus réellement participatif avec l’arrivée de différentes innovations et principalement le RSS, pour really simple syndication, souscription réellement simple. Cela a permis de rendre les pages plus dynamiques et plus vivantes, avec des commentaires notamment.

Le podcast est la version sonore de la souscription ultra simple. C’est une sorte de tuyau virtuel auquel tout un chacun peut se brancher pour recevoir les nouveaux épisodes d’une émission radio. C’est une nouvelle forme de diffusion, simple, efficace, gratuite, populaire, démocratique. Au début, il fallait utiliser un outil comme itunes ou Feedly pour récupérer ses podcasts sur un ordinateur de bureau. C’était pratique mais pas non révolutionnaire parce que l’écoute figée devant un ordinateur n’est pas très ergonomique. Certains, plus malins, chargeaient ensuite les sons récupérés sur des baladeurs numériques. Cela leur permettait d’avoir leurs émissions préférées en permanence sur eux.

La vraie baladodiffusion

Avec l’arrivée des téléphones intelligents, la donne a changé. Les podcasts ont débarqué dans nos poches. Et nous sommes de plus en plus nombreux à en écouter dans le métro, le bus, en taxi brousse, quand on court ou dans une salle de sport. Pourquoi le téléphone intelligent a révolutionné cette technologie ? Parce qu’on peut désormais tout gérer à partir de son appareil grâce à des applications dédiées. J’utilise personnellement downcast et overcast sous ios. D’autres préfèrent l’application d’Apple appelée tout simplement Podcasts. Sous Android, vous vous laisserez peut être tenté par Tune In ou AntennaPodSimon Morin qui travaille à radio grenouille, à Marseille, nous a suggéré Podcast Addict toujours sous Android.

Si vous avez des difficultés à passer au podcast, Ira Glass (j'en parle ci-dessous) a réalisé une vidéo avec Mary, une utilisatrice...

Comme beaucoup d’entre vous, j’ai donc redécouvert la technologie du podcast, de la baladodiffusion comme disent nos amis du canada francophone, en m’abonnant sur mon téléphone à un des mes podcasts préférés. En l’occurrence, This American LIfe (Podcast)

This American Life

Je crois que c’est la troisième fois que je partage avec vous ce petit plaisir. L’émission d’Ira Glass, diffusée par WBEZ Chicago et PRX est un vrai régal pour les oreilles anglophones. Elle existe depuis 20 ans à raison d’un épisode par semaine. Le dernier en date est le 554ème. Si vous êtes bon en calcul mental, vous vous serez rendu compte qu’il manque presque 500 épisodes (à raison de 52 émission par an sur 20 ans). Le petit reproche que l’on peut faire à l’équipe de This American Life est justement l’irrégularité du rendez-vous et l’abus de rediffusions, ce qui explique les épisodes manquant. Il faut toutefois avouer que si Ira Glass rediffuse c’est en raison du soin apporté à chaque édition et donc du choix, régulièrement d’attendre au lieu de faire entendre un travail incomplet ou insatisfaisant. Les mots, le rythme, la précision des histoires comme disent les américains pour désigner ce qu’on appelle ici reportage, sont impeccables. Et si les journaliste anglophones utilisent le terme histoire c’est aussi parce qu’ils ont un talent particulier pour raconter le quotidien avec du style, une trame, du suspens, comme le ferait un romancier. D’ailleurs, l’équipe d’Ira Glass est composée de beaucoup d’écrivains. Chaque épisode de This American Life s'articule autour d'un thème central illustré par une à quatre séquences. Une bonne partie des histoires racontées dans cette émission pourraient donner lieu à un film ou un roman, plein de rebondissements et d’émotion.

J’ai choisi de vous faire entendre de courts passages de chacun des podcasts que j’évoque aujourd’hui.

Pour This american life, le choix est compliqué tant les émissions qui m’ont ému, impressionné ou marqué sont nombreuses. Une de celles que je recommande souvent est intitulée Dr Gilmer and Mister Hyde. Elle raconte l’histoire très étrange d’un jeune docteur, Benjamin Gilmer, qui cherchait un cabinet à reprendre à la fin de ses études. Le poste qui l’attirait le plus était en Caroline du Nord, à Cane Creek. Il s’est donc porté candidat à sa reprise.

Deux choses étaient étonnantes quant à ce poste. Le médecin qui l’occupait auparavant était en prison pour avoir assassiné son père par strangulation avant de lui sectionner tous les doigts. La seconde chose est racontée au micro par Benjamin Gilmer. Le jeune docteur explique que son prédécesseur, celui qui avait tué son propre père, s’appelait également Docteur Gilmer, Vince Gilmer précisément, mais qu’il n’avait aucun lien de parenté avec lui, Benjamin. Malgré cette coincidence et le trouble qu’elle pouvait susciter pour la patientèle, c’est benjamin Gilmer qui a été choisi pour succéder à Vince Gilmer. Ce hasard conduit le jeune médecin à chercher à en savoir plus sur son prédécesseur homonyme, sur le crime qu’il a commis et ses découvertes sont époustouflantes. Je ne vous en dit pas plus.

Si vous vous abonnez au podcast de This American Life, vous verrez que seul le dernier épisode est disponible. Pour emmener les plus anciens avec soi en balade, il faut les acheter un par un ou acheter l’application mobile de this american life. C’est une manière, pour ce show couteux, de se financer (en plus de la publicité et des dons d’auditeurs).

Après la découverte de ce podcast, j’ai été pris d’une passion pour ce mode d’écoute. J’ai cherché un équivalent français auquel m'abonner.

Il en existe à ma connaissance au moins un. Il s’agit des Pieds sur terre (Podcast), une émission de France Culture produite par Sonia Kronlund. Cette dernière a réagencé, depuis quelques mois, son magazine de reportages autour d’histoires dont la narration s’inspire du style de This American Life. Les Pieds sur terre est une émission quotidienne et France Culture propose un an de podcasts gratuits pour celles et ceux qui souhaitent la charger dans leur application mobile. Le volume de production ne permet pas une précision équivalente à celle de This American Life mais la qualité et l’inspiration sont souvent au rendez vous comme dans ce reportage d’Olivier Minot, Le coût du ticket et le prix de la fraude diffusé en décembre 2014. Ne manquez pas aussi les émissions signées Pauline Maucort, Jérôme Sandlarz, Charlotte Bienaimée ou Delphine Saltel

Toujours en français, vous apprécierez les reportages d’Arte Radio, comme celui-ci signé Anouk Batard (pardon j'ai oublié de la citer au micro) et Mehdi Ahoudig, une des plus grandes références françaises du documentaire radiophonique : Qui a connu Lolita? qui explore un fait divers étrange et hautement symbolique à Marseille.

Toujours sur Arte radio, vous pouvez télécharger les 15 épisodes de Crackopolis, l’histoire de Charles, Fumeur de Crack et également “voleur, entremetteur et observateur lucide de la vie dans les marges.” Crackopolis est signé Jeanne Robet, réalisation Samuel Hirsch.

Il y a bien entendu des dizaines de podcasts francophones à découvrir, RFI en produit un grand nombre d’ailleurs. Je dois admettre pourtant, et à regret, que c’est outre-Atlantique que je trouve l’essentiel de la nourriture pour mes oreilles urbaines et nomades.

Je vais donc conclure ce petit voyage au pays des podcasts par un Top 5 de mes rendez-vous sonores américains préférés, sachant que This American Life est hors catégorie.

1) Serial (Podcast)

Je commence par Serial. La plus grande réussite de toute l'histoire du podcast américain. Il a été lancé par l’équipe de This American Life et plus particulièrement par la productrice Sarah Koenig. Serial revisite un fait divers, le meurtre en 1999 d’une Lycéenne de Baltimore appelée Hae Min Lee. Au centre de l’histoire, le coupable désigné, Adnan Sayed qui purge une peine d’emprisonnement à perpétuité pour un crime qu’il nie avoir commis. L’histoire est passionnante, l’enquête revient sur les faits et tente de confirmer ou infirmer la culpabilité du jeune Adnan.

2) StartUp Podcast (Podcast)

Toujours dans le giron de This American life, une autre aventure en série a été lancée en 2014. Il s’agit de Startup podcast. Il raconte la manière dont Alex Blumberg a choisi de quitter son travail auprès de la radio publique pour lancer sa propre entreprise de podcasts. Start Up suit ainsi la naissance de l’entreprise qu’Alex et ses associés choisissent d’appeler Gimlet Media.

Extrait de Start Up podcast, une émission que toute personne qui souhaite se lancer dans l’aventure de la start up écoutera avec attention. Dans ce premier épisode, Alex Blumberg raconte son entrevue avec Chris Saka, un des investisseurs les plus en vue de la Silicon Valley.

StartUp podcast raconte donc la naissance de l’entreprise d’Alex Blumberg et le lancement de leur premier podcast maison appelé reply all. Un petit bijou consacré à la culture web. Un des épidsode est d’ailleurs consacré au minitel français.

3) Reply All (Podcast)

Reply All est une émission hebdomadaire signée PJ Vogt et Alex Goldman, elle a été imaginée et conçue par la start up Gimlet lancée par Alex Blumberg. L'épisode ci-dessous est consacré au Minitel français ;-)

Il me reste deux podcasts à partager avec vous.

4) The Lapse (Podcast)

Le premier est canadien. Il est réalisé par un tout jeune garçon qui travaille seul, Kyle Gest. Son podcast s’appelle The Lapse et propose de raconter des histoires vraies et étonnantes habillées avec des sons fictionnels.

J’ai beaucoup apprécié l’épisode Secret Mexican Popstar by Mann Cuevas | Episode 3. Il raconte l’histoire de Manuel Cuevas immigré discret à Vancouver au Canada, qui est une pop star célèbre au Mexique. Manuel vit une drôle de double vie qu'il raconte au micro de Kyle Gest avec talent.

5) 99% Invisible (Podcast)

Le dernier podcast que je souhaite partager avec vous s’intitule 99% Invisible. Il est produit par un animateur à la voix incroyablement douce, Roman Mars, depuis un bureau d’architecture de la ville d’Oackland en Californie. 99% Invisible s’intéresse au design au sens très large, c’est à dire tous ces objets, ces signaux, ces bâtiments, qui nous entourent et à leur histoire. La couleur de l’argent, le calendrier, la moquette de l’aéroport de Portland, le fil barbelé, les médailles de célébration,… toutes ces créations et des dizaines d’autres ont une histoire étonnante racontée par Roman Mars et l’équipe de 99 % invisible. Cette émission de 99 % invisible consacré à la sonorisation dans le sport.

Voilà ce petit voyage est terminé. J’aurais aussi pu vous parler de l’initiative radiotopia dans laquelle s’inscrit 99%invisible ou d’Invisibilia, un autre podcast sous forme de série lancé par NPR qui explore les forces invisibles qui façonnent notre monde.

Je crois beaucoup à cette manière, le podcast, de diffuser et de consommer de la radio, j’ai d’ailleurs expliqué les raisons pour lesquelles je considère que les radios françaises ne misent pas assez sur cette technologie dans un podcast personnel que j’ai lancé et que vous pourrez trouver sur itunes ou ailleurs, son nom radiographie.

Ci-dessous un des sons partagés sur mon flux. J'y partage quelques idées sur la radio, le podcast, le web et Internet.

M'envoyer un e-mail lorsque des personnes publient un commentaire –

Ziad Maalouf est journaliste, producteur de l'Atelier des médias RFI

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Commentaires

This reply was deleted.

Récemment sur l'atelier

Atelier des Médias - RFI via Facebook

#Lecturedusoir ➡ "Les informations circulant sur Facebook ne sont pas…

Atelier des Médias - RFI via Facebook

Julien Le Bot via Twitter
Bravo @maristesrvs ! Très intéressant (j'ai appris plein de trucs) sur une notion assez effroyable : la #réinformation.
Il y a 12 heures
Atelier des Médias - RFI via Facebook

📰📰📰 Au The Wall Street Journal, journalistes et éditorialistes réclament plus de…

Plus...