Il y a 5 ans exactement, le 28 février 2005, Yann Paranthoën nous quittait. Celui se qui se définissait comme un « tailleur de sons » a travaillé pendant près de 50 ans au cœur de la Maison de la Radio à Paris. Magnétophone Nagra en bandoulière ou derrière des consoles, Paranthoën a enregistré, monté, mixé des reportages pour lui et pour les autres.

Il laisse derrière lui des chefs d’œuvres comme Lulu, l’histoire des femmes de ménages de la Maison de la Radio ou encore Questionnaire pour Lesconil, le quotidien d’un petit port breton. Sa renommée, limitée surtout aux passionnés et aux professionnels de radio, n'est pas à la hauteur de son talent. Pour mieux faire connaître celui qui se présentait comme un ramasseur de sons, Christian Rosset, producteur à France Culture et les éditions Phonurgia publient Paranthoën, l’art de la radio, un livre-CD-DVD qui retrace son parcours. Celui d'un perfectionniste amoureux de l'analogique qui nous interroge en ces temps numériques...


Notre reporter Guillaume Thibault vous propose un voyage dans l'œuvre de cet artiste méconnu et une rencontre avec celles et ceux qui l'ont côtoyé.

Vous pouvez écouter son reportage (avec un casque sur les oreilles vous dit Simon) et poser vos questions dans les commentaires de ce billet.


Ecoutez le reportage (15 min. et 03 sec.)

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Ziad Maalouf est journaliste, producteur de l'Atelier des médias RFI

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Commentaires

  • Bonjour. Je repose la question posée par Syntone (et restée sans réponse ?) : "Pourriez-vous nous dire quand et par qui a été réalisé l'entretien avec Yann Paranthoën qu'on entend dans ce montage ?" Merci.
  • je n'ai pas tellement de commentaire à faire sauf je veux lire ces eouvres meme par net...
  • Bonjour je m'apel Pape Alassane Faye suis sénégalais et membre dans atelier media
    suis technicien de son comme un preneur de son a la production et réalisteur de journal parlé radiophonique
    et trouve le reportage trés professionnel
    sino je cherche toujours des partenaires pour échanger des idées
    tel +221 77 419 38 70 email langalangaproduction@gmail.com / alou_1@hotmail.com
  • Bonjour à tous,

    - Paranthoën a-t-il transmis son savoir en interne ? Que reste-t-il de la culture sonore de Paranthoën à la Maison de la radio ?
    - Qu'est-ce que le "son Paranthoën" ? Ambiance en stéréo et voix en mono ?
    - Comment conciliait-il approche esthétique et traitement journalistique ?
    - L'évolution technique et notamment le passage au numérique ont-ils un impact sur la démarche productive, le son et au final la poésie d'un sujet ?
    - Y'a-t-il eu des interactions entre Paranthoën et Pierre Schaeffer, père de la création sonore ?

    La création radiophonique n'a que très peu de place en radio aujourd'hui, c'est bien dommage. Dans le groupe Radio France, chapeau à Thomas Baumgartner et ses "Passagers de la nuit" tous les soirs sur France Culture. ;)

    A+
  • Avec le livre "L'art de la Radio" consacré à Paranthoën, il y a un DVD.
    Les sons du reportage sont tirés de d'un documentaire sur le "tailleur de sons".

    - (Au Fil du son) Un portrait en 54 min de Yann Paranthoën par la photographe Pilar Arcila, produit par Mille et une films.« Ses émissions sont des objets qui voyagent, avec une poésie, une liberté et une modernité hallucinantes. Les sons ont une telle capacité d’évocation que la première fois que j’ai entendu une de ses oeuvres, je me suis dit qu’il n’était plus utile de faire de la photo » Pilar Arcila.
  • Bonjour. Pourriez-vous nous dire quand et par qui a été réalisé l'entretien avec Yann Paranthoën qu'on entend dans ce montage ? Merci.
This reply was deleted.

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...