[Les commentaires sont maintenant fermés, l'émission est en ligne]

Le web est un nouveau média qui est en train d'inventer peu à peu son langage. Dans le domaine du journalisme et du reportage en particulier, quelques précurseurs tenter d'innover. C'est le cas des auteurs (Samuel Bollendorf et Arnaud Dressen) de Voyage au bout du charbon que je vais recevoir dans la prochaine édition de l'Atelier des médias pour leur demander d'expliquer comment se réaliser un webdocumentaire.

Voyage au bout du charbon est un webdocumentaire diffusé par Le Monde.fr. Son sujet: les mines et les mineurs de charbon en Chine qui travaillent dans des conditions effroyables pour nourrir en énergie la croissance chinoise.

L'originalité de ce webdocumentaire est qu'il vous met à la place du journaliste chargé d'enquêter sur les mines chinoises. Vous vous retrouvez donc à suivre un guide qui tente de vous empêcher de poser des questions "génantes" aux mineurs et veut absolument vous inciter à ne poser des questions qu'au seul directeur.

Au fil du jeu vidéo reportage, vous visiterez un bidonville, vous circulerez dans un camion plein de charbon, vous assisterez à une répétition musicale dans un temple, vous descendrez au fond de la mine, vous serez repéré par des vigiles, vous rencontrerez le rescapé d'un coup de grisou, etc.

Au total, on passe beaucoup de temps (une vingtaine de minutes en moyenne, assurent les auteurs) sur ce webdocumentaire qui réussit son pari: nous faire découvrir et (virtuellement) partager la vie des mineurs chinois.

Les auteurs expliquent leur démarche dans une interview réalisée par Le Monde.

Vous pouvez leur adresser vos questions dans les commentaires de ce billet.

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Commentaires

  • Beau travail pour ceux qui ont réalisé ce documentaire. Même si j'aurai aimé avoir un peu plus de mouvements étant donné, je suppose, qu'ils étaient munis d'une camera. Dans quelle langue les reporters communiquaient-ils avec les mineurs, leurs patrons, et les familles? Etaient-ils accompagné d'un traducteur?
    On ne se croirait véritablement pas dans cette chine considérée comme le miracle économiques de ce 21è sicèle.
    Certes, aucun pays au monde n'a le monopole du respect des droits de l'homme. Pour autant, en regardant ce webdocumentaire, on a l'impression que la chine se classe parmis les mauvais élèves dans cette catégorie. Aussi je crois savoir que nos deux confrères n'ont pas été surpris de lattitude du patron de la Mine de Qijiagou qui leur commandé en terme non voilé de se préoccuper d'abord de leur sécurité avant de s'inquiéter de celles des mineurs.

    La preuve que la peur du journalsite est une réalité dans la plus part des pays où les gouvernants ont des choses graves à dissimuler.

    Ce voyage est-il une initiative personnelle des deux reporters? Combien cela leur a coûté en temps et argent au bout du compte?
    Félicitations.
  • Bravo pour cette O.J.N.I. , objet journalistique non-identifié !

    J'ai tout de suite eu l'impression d'etre dans un jeux d'enquete type "le manoir de mortevielle", mais je dois dire que si j'avais découvert votre reportage sur un site de jeux, je ne me serais pas préoccupé de savoir si oui ou non il était le résultat d'un travail journalistique...Alors ou est la frontière, si à l'avenir d'autres personnes moins rigoureuse faisait de meme, et comment labelliser votre travail de travail journalistique si ce n'est par l'endroit ou il est publié ?
  • bonjour! Félicitations pour cette réalisation. Un bravo tout particulier à Samuel dont j'ai toujours apprécié les images en autre dans Libération.
    Je voulais savoir quel a été le principal frein à la mise en ligne plus rapide du reportage. Et puis aussi, Samuel, qu'en est-il de tes camarades photographes, sont-ils prêts à se lancer dans ce genre d'aventures?
    Et dernière mini-question, les appareils photo qui se mettent à faire de la vidéo HD peuvent-ils troubler le métier? Vous a-t-on déjà demandé de vous équiper et de faire des films?
  • Quel est le budget de ce produit ? Frais de reportage et frais de réalisation multimédia ? Quel matériel a été nécessaire ? Quelle formation aviez vous suivi ?
  • Félicitation j'ai effectivement passé une petite demi-heure a explorer les différents arborescences de votre reportage. Je regrette simplement que à certain noeud il soit obligatoire de répondre à une question et qu'il ne soit pas possible de revenir à la carte revenir à l'étape précédente.
This reply was deleted.

Récemment sur l'atelier