Vos questions sur la radio des FARC


Écoutez le reportage (12 min. et 10 sec.)



Fondées au milieu des années 60, les FARC, Forces Armées Révolutionnaires de Colombie, se sont rendues célèbres par leurs actions de guérilla et surtout par les enlèvements de personnalités et de citoyens colombiens. On connait moins leur production radiophonique et musicale. C'est dans la région frontalière entre la Colombie et l´Équateur, en pleine forêt amazonienne, qu'est installée la radio des FARC. "Installée" est d´ailleurs un bien grand mot puisque cette radio n´a pas de studio et encore moins d´adresse, sa régie est totalement mobile. Cela n'a pas empêché notre correspondant dans la région, Éric Samson, d'enquêter sur ce média militant. Vous pouvez écouter son reportage ci-dessus et lui poser vos questions (avant vendredi 8h00 TU) dans les commentaires de ce billet.
(crédit image)
Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Ziad Maalouf est journaliste, producteur de l'Atelier des médias RFI

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Commentaires

  • tellement que je n'ai pas souvant d'accès à l'internet,la raison pourlaquelle vous me voyer répondre en retard;comprener que je n'ai pas des moyens suffisants pous accèder à l'internet mais du moins;voici ma question:pourqoi ce groupe de FARC n'anvisage pas le dialoque?Est- ce que le gouvernement colombien a le souci de dialoguer avec ces insurgés?
  • Suivez le débat avec le Président du Brésil accusé de financer les FARC et sa défense dans les médias...
  • Le capitalisme mondial actuel par rapport à la démocratie c'est comme le canada dry par rapport à l' alcool : il a les apparences de la démocratie mais ce n'est pas de la démocratie !

    C'est une ploutocratie !

    La pub et les escrocs envahissent le web et une loi scélérate telle que hadopi vient protéger les droits d auteur des plus riches auteurs interprètes qui n' ont pas besoin de ça pour vivre, alors que le net pourrait être une chance pour de jeunes auteurs interprètes qui n'ont pas accès à la télé pour vivre dignement de leur travail de création et d'animation ...

    Mais voila le mot "politique" ne désigne plus le lieu de la concertation, mais le lieu du pouvoir et dans ces conditions on comprend la désaffection du peuple français pour des questions d' orgueil personnel d'une classe politique égocentrique qui n'accomplie aucun geste de solidarité pour facilité la réinsertion des exclus mais au contraire : on exclue ceux là même qui essaient d'aider les autres à se réinsérer !!!
  • A Nobrist, le rayon d'action de la radio est assez étendu. Cela touche une grande partie de la zone frontière entre la Colombie et l'Equateur. Côté Equateur cela va facile à 100 kilomètres à l'intérieur. La puissance de l'émetteur est donc à priori assaez forte mais les conditions de réception sont inégales. Ca dépend des jours. Ce sont quand même des zones assez faiblement peuplées.

    Sur l'influence de la guérilla elle est effectivement en baisse sur l'ensemble du pays. Mais le Sud est différent. Les fronts 32 et 48 y sont actifs, C'est une grosse zone de production de feuilles de coca.Le gouvernement est assez peu présent.
  • DE QUI LES FARC TIRENT ILS LEURS FINANCEMENT?
    QUEL EST LEUR VERITABLE PROBLEME AVEC LE GOUVERNEMENT COLOMBIEN?
  • salut Ziad! Moi c'est claude francois
    Déja bravo pour ton reportage. Ma question set de savoiv:
    -Que font les autorités Colombienne et la caummunauté internationnale face à cette mennace des FARC qui fait trembler toute une région comme celle là?
    -Ne serai-ce pas mieu de négocier l'objet de leur revendications aulieu de chercher (sans succès apriori) à les traquer?
  • Enquête très intéressante ! Ce qu'on y apprend sur l'utilisation de la radio est assez dingue!

    Les FARC ont effectivement développé de nombreux outils pour communiquer, y compris sur le web (j'ai fait mon mémoire sur la com des FARC sur le web l'an dernier). C'est assez stupéfiant de voir une guérilla, considérée comme terroriste, disposer de son site internet, de sa page YouTube et autres outils de com assez commun...

    Mais il est vrai que pour tout ce qui est communication radiophonique (aussi leur moyen de communication entre guérilleros), c'est très difficile pour eux. C'est comme ça que les FARC ont perdu leur chef. Il essayait d'entrer en communication avec Sarkozy pour discuter de Betancourt et s'est fait bombarder par l'armée colombienne (sur le sol équatorien...). Pareil pour le web. Mais les FARC disposent d'un service "affaires étrangères" avec des envoyés dans plusieurs pays, y compris en Europe. Leur site web a été hébergé en Suisse, puis en Suède. Dans ce même pays, il existe aussi une radio accusée d'être financée par les FARC. la guérilla dispose même d'une agence de presse plus ou moins officielle, pour relayer ses communiqués et prises de parole.

    Bref, j'en viens aux questions :) Sur la radio, je voulais savoir si elle touchait une large partie de la population ou si le rayon de diffusion était plutôt restreint.
    Concernant les FARC, j'ai cru comprendre que ses soutiens, y compris dans zones rurales, étaient en pleine érosion. Est-ce ce que vous avez ressenti ? Ou l'influence de la guérilla est-elle toujours perceptible ?

    Merci et encore bravo pour cette enquête ! D'autant qu'il n'existe que très peu d'infos sur la communication des FARC... Or, il est très important d'étudier ces dispositifs, cela nous en apprend beaucoup sur ces groupes terroristes, leur idéologie, leur fonctionnement et même leur organisation interne. Ça permet de mieux les comprendre pour mieux les combattre !
  • Oui, Laurent, Nous avons besoin des medias alternatives. Récemment, au Brésil, une radio de la favela a reçu l'autorisation pour fonctionner. Nous avons aussi une radio qui donne voix aux dits "fous" :
    http://www.deliriocoletivo.com.br - Radio Web Delirio Coletivo Saúde Mental... C'est vivifiant.
  • Bonjour à tous, ici Eric Samson. Merci pour vos premières questions et remarques.

    Pour commencer, je veux juste souligner que parler de la radio des Farc n'implique pas en partager l'idéologie. Simplement, cette radio existe. C'est donc une actualité légitime, pas de la publicité.

    Elle a un effet du côté colombien de la frontière et un autre, pas encore très clair, du côté équatorien. C'est un peu d'ailleurs l'une des conclusions de nos invités: la radio n'a probablement aucun effet en ce qui concerne le recrutement mais elle peut en avoir un quant à créer une ambiance de tranquillité que recherchent les Farc côté équatorien. A aucun moment nous ne faisons la publicité d'une quelconque idéologie.

    A Pierre, il existe certainement des moyens techniques pour détecter l'origine des émissions. C'est la raison pour laquelle la radio déménage constamment. Maintenant ce sont aussi des zones difficiles d'accès mais il arrive que des combats aient lieu. Cela explique que la radio disparaisse des ondes de temps en temps.

    Pour Salma, on ne peut pas vraiment dire que la radio ait des correspondants. Elle ne fait pas d'ailleurs de l'actualité au sens strict du terme, plutôt de la propagande. Ses "correspondants" sont certains de ses membres. Le discours est pré fomaté de toute façon et puis les filatures ne sont pas si faciles en zone amazonienne ou andine.

    J'attends vos questions et au plaisir
    Eric
  • BONJOUR
    JE SALUT LE COURAGE DU REPORTER .J AI DES QUESTIONS:
    POUR QUOI A-T-IL CHOISI CETTE ZONE AMAZONIENNE PARMI TANT D AUDRES?

    A QUI S ADRESSENT-ILS ?
This reply was deleted.

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted a blog post
Les récentes législatives et l’état de santé du président Ali Bongo Ondimba ont ravivé certaines…
4 févr. 2019
mapote gaye posted a blog post
Ceci après avoir publié par «erreur» l’information selon laquelle la présidente du Sénat,  Lucie…
4 févr. 2019
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv. 2019
Plus...