Fuyant les représailles de la junte au pouvoir, de nombreux Birmans ont trouvé refuge à l’étranger. Depuis leur exil, certains ont mis sur pied des médias (agences de presse, radios, journaux, sites Internet). Leur objectif est double ; relayer les informations en provenance de Birmanie vers la communauté internationale et diffuser une information indépendante vers leur pays.
C’est grâce à ces médias, et notamment à la Democratic Voice of Burma (DVB), que des images des manifestations de bonzes en 2007 ont fait le tour du monde alors que très peu avaient filtrées lors du mouvement étudiant de 1988.
Le siège central de la DVB est basé à Oslo, en Norvège mais l'agence a une rédaction d’une quarantaine de journalistes à Chiang Mai, au Nord de la Thaïlande. Alain Devalpo a visité cette rédaction et a rencontré ses journalistes, vous pouvez écouter son reportage et lui poser vos questions dans les commentaires de ce billet.


Écoutez le reportage (9 min. et 40 sec.)



Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Ziad Maalouf est journaliste, producteur de l'Atelier des médias RFI

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Commentaires

  • ce bate pour une bonne cause est honorable ,prendre des désitions pour aider
    son prochain est une meheur manière de montrer son amour pour son
    semblabe MOI je benie cela pourque je puise aider la birmani en qui croyent-ils
    je dire auqu'une face ne doit être adorer les hommes
    parlent de démacrasi mais peut-on vivre cette démocratie si la morte
    est là
    un homme avertis en vaut deux.
  • Bien sûr mais après tout la presse ne remplacera pas la justice ni la police.
  • Je suis tout à fait d'accord avec toi mais son role n"est pas aussi de dénoncer les injustices les horreurs commises pour éviter qu'elles ne se reproduisent ?
  • Louise,
    Je crois que le rôle premier de la presse est d'informer et d'éduquer, certes les médias ne pourront pas grands choses mais elles assurent néanmoins la diffusion de l'actualité dans leurs pays, font connaître au public la vraie information qui est souvent différente de celle du pouvoir, la plupart du temps tronquée. C'est déjà pas mal comme effet.
  • Est-ce que tous ces média peuvent vraiment faire changer les choses en Birmani et si oui comment ??
  • Mon seul problème consiste en la vérification des faits reportés. En effet, sous pretexte de protéger leurs sources, ils peuvent avancer des faits inexacts ou amplifiés juste pour justifier leur raison d'être, sans qu'on sache d'où viennent les informations. A voir!!!!!!!!!!!
  • Un message de Michèle reçu dans ma boîte mail:

    Ben ! moi non plus je n'arrive pas à écouter le reportage. J'aurais bien aimé. Il m'arrive de comprendre difficilement comment dans ces régions de la planète, qui sont si belles, il puisse y avoir de tels désaccords et discordances culturelles. Encore une fois, est-ce le problème des religions qui sème la discorde ou est-ce la bêtise humaine, à tous les niveaux, qui sévit désastreusement ? Je ne sais plus très bien quoi penser. Eclairez-moi, s'il vous plait, Ziad. Je trouve que vous faites un sacré bon boulot. Moi, je ne suis qu'un petit "grain de sel"... qui voudrait bien la paix partout !
    Mamma Michèle
  • un journaliste est fait pour ce risque sinon il ne connait pas son métier. Évitez de faire le journaliste de luxe. Il y a partout le risque. Il faut avoir une vie et une maîtrise, nous devons, dans ce métier d'écrire et d'informer être comme des colombes. ouvrez les yeux sans tâcher de les fermer une fois sur le chemin de la vie pour bien se conduire: voilà la leçon qu'on en tire de ce reportage.
  • Je me posais la même question que Azon Bertin, n'y a-t-il pas un risque pour les journalistes qui se trouvent à Chiang mai?
  • Moi je me pose une question: La Thaïlande n'est pas très démocratique à mon avis, certaines libertés sont encore confisquées et je me demande si cette agence qui s'y trouve ne subit une quelconque pression?
This reply was deleted.

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted a blog post
Les récentes législatives et l’état de santé du président Ali Bongo Ondimba ont ravivé certaines…
4 févr. 2019
mapote gaye posted a blog post
Ceci après avoir publié par «erreur» l’information selon laquelle la présidente du Sénat,  Lucie…
4 févr. 2019
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv. 2019
Plus...