________________________________________

Posez vos questions sur l'opengov, l'opendata et la démocratie numérique à Regards Citoyens dans les commentaires de ce billet

________________________________________

Cette semaine l'Atelier des Médias reçoit trois membres du collectif "Regards Citoyens". Ils se sont emparés des données publiques liées à la vie politique française pour en proposer des visualisations innovantes. Le collectif fête cette année ses cinq ans, nous en profitons pour les inviter.
Leur objectif : remettre le citoyen au centre de l'action politique grâce aux outils numériques.
Leurs outils : l'Internet, le code et le lobbying.

  • Qu'est-ce que Regards Citoyens ?

Il s'agit d'un collectif associatif composé de bénévoles qui proposent "un accès simplifié au fonctionnement de nos institutions démocratiques à partir des informations publiques".

En somme, Regards Citoyens utilise internet pour donner plus de transparence à la démocratie, à la rapprocher de ses citoyens : "notre collectif vise à utiliser un maximum de données publiques pour alimenter le débat politique".

  • Comment œuvre le collectif ?

Le collectif a créé en le site NosDéputés.fr qui "cherche à mettre en valeur l'activité parlementaire des députés de l'Assemblée nationale Française". Cette plateforme permet aux citoyens d'interagir avec les députés en participant à des débats parlementaires en ligne : "Au travers de leurs commentaires, les utilisateurs sont invités à créer le débat en partageant leur expertise lorsque cela leur semble utile".

Sur la même base que NosDéputés.fr Regards Citoyens a aussi créé NosSenateurs.fr et vous permet, grâce à La Fabrique de la Loi de suivre l'évolution d'une loi "au fil de la procédure parlementaire".

Nos invités seront Tangui Morlier, François Massot et Benjamin Ooghe-Tabanou.

  • Comment participer à l'émission ?

Il vous suffit de laisser un commentaire au bas de cet article.
Vous voulez savoir comment les membres du collectif ont fait pour créer Regards Citoyens ?
Vous souhaitez savoir comment ils font pour accéder aux données publiques ?
Un projet similaire existe dans votre pays et vous voulez nous en faire part ?

Toutes vos questions et contributions sont les bienvenues et nos invités vous répondront.

Merci pour vos commentaires et à bientôt sur l'Atelier des médias.

Crédit (1) : L'hemicycle de l'Assemblée nationale en septembre dernier. © Jacky Naegelen / Reuters

M'envoyer un e-mail lorsque des personnes publient un commentaire –

Journaliste en contrat pro à l'Atelier des Médias de RFI
Twitter: @manonmella

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Commentaires

  • la démocratie est il  une politique de ce monde actuelle ou la violation des des droits de l'homme est encore constater dans certain pays membre des nations unies et pour autant ils sont signature de la charte des nations pour le haut commissariat de droit de l'homme.

  • Pour répondre en partie à une question déjà par nos amis internautes, les données (textes de loi, d'amendements, compte-rendus de séance, trombinoscope...) sont disponibles sur les sites de l'Assemblée nationale et du Sénat ou du journal officiel. Mais le collectif va au-delà d'un simple copier-coller ; il publie des analyses et des statistiques à partir de ces données. Un travail énorme pour des bénévoles. Comment y arrivent-ils ? Est-ce un logiciel ou le font-ils eux-mêmes ?

    • Bonne question, merci :)

  • SALUT MA QUESTION EST LA SUIVANTE COMMENT VOUS JUGER LE NIVEAU DE LA DÉMOCRATISATION DE LA PLUS PART DES PAYS  AFRICAIN QUI ONT DORS DÉJÀ PRÔNE LA VRAIE DÉMOCRATIE COMME LA GUINÉE CONAKRY  

  • Bonjour à tous je suis content de cette occasion ma question est la suivante:Qu'est ce que le collectif fait pour qu' un grand nombre d'Africains  participe aussi à cette dimension de vision politique.

    • Bonjour, pour info c'est un dispositif national, pas international ;-)

  • Bonjour à tous,

    je suis séduire par ce que je lis sur Regards Citoyens, et je pense que cela a été un travail de longue haleine.

    Je voudrais juste savoir comment comment le Collectif a pu disposer des données publiques liées à la vie politique française?

    En mettant ces informations sur la place publique à travers des visualisations, le Collectif ne fait'il pas irruption dans la vie privée de ces personnes même si elles des personnalités publiques? Quelle marge observée dans ce cas d'espèce?

    Chez moi au Togo où j'exerce le métier de journalisme, avoir accès à des sources d'informations est chose quasiment impossible.  Les journalistes "se voient obligés" de spéculer, de divulguer des informations qui pour la plupart du temps n'ont pas de preuves. Et selon certains confrères, en faisant cela, ils arrivent à la vérité. Voilà la triste réalité de ce qu'on vit.

    Merci et bonne émission

    • C'est noté la question sera posée.
      Merci à vous

  • Félicitation pour le travail. Mais, comment faites - vous pour accéder aux données?

    • C'est noté la question sera posée.
      Merci à vous

This reply was deleted.