Vos questions à Christophe Barbier (L'Express)

Christophe Barbier, directeur de la rédaction de l'Express, sera mon invité dans le cadre des grands entretiens de l'Atelier des médias (écouter les précédents avec Pierre Haski et Patrick Zachmann).

Agé de 42 ans, journaliste multi-support avant l'heure (presse écrite, radio, télé, blog, vidéo sur le web), Christophe Barbier a fait de son nom et de sa célèbre écharpe rouge un signe de reconnaissance et une marque de fabrique, même s'il s'en défend:

"Non. La marque, c'est L'Express. Moi je suis l'ambassadeur de la marque, un peu comme Claudia Schiffer a pu l'être avec L'Oréal !"

A la tête de l'Express, il s'interroge aujourd'hui sur les moyens de rendre payant une partie de l'information proposée sur le web au moment où les magazines d'information enregistrent un tassement de leur diffusion.

Ami de Carla Bruni, il est également devenu emblématique d'une pipolisation du traitement de l'actualité politique après avoir réalisé en février 2008 la première interview de la nouvelle épouse de Nicolas Sarkozy.

Vous pouvez adresser (jusqu'à jeudi) vos questions à Christophe Barbier dans les commentaires de cet article.

Liens complémentaires:

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Commentaires

  • Je reposte ici une question que Jean Paul KONGOLO KAPEPULA m' adressé en message privé.

    QUEL SONT LES RETOMBES DIRECT ET INDIRECT QUE VOUS AVEZ TIRE SUR LE PLAN POLITIQUE, ECONOMIQUE, SOCIAL, ... DE VOTRE INTERVIEW AVEC CARLA?
  • Bonsoir M Barbier!
    Journaliste multi-support ( presse écrite, radio,télé, blog,Vidéo sur leWeb), qu'est-ce qui fait courrir M.Barbier?
    Est -ce pour l'amour de l'information ou pour donner l'information par amour? Si c'est le dernier cas, je crois qu'il n'est pas nécessaire de vendre une partie des informations sur WEB car c'est de priver de multitude usagers du web d'information.
    Bonne émission .
  • Bonjour, CHRISTOPHE, j'avoue que je ne vous connais pas assez, à la lecture de ma newsletter, annonçant votre passage à L'ATELIER DES MEDIAS, j'ai dû visiter le site de L'EXPRESS pour essayer de me rencarder sur vous. Dans votre chronique intitulé OBAMA , LA FIN DU DEBUT, vous parlez de "sa générosité sans béatitude envers l'Afrique", c'est tout à fait vrai, et s'amène à vous poser cette question: pensez vous qu'aujourd'hui les dirigeants africains qui s'eternisent au pouvoir,gagneraient à assouplir leurs politiques, pour bénéficier des bonnes graces de l' Amérique d' OBAMA, alors qu'on sait que la CHINE envahit le continent et ferme les yeux sur toutes les atrocités commises par ses dirigeants? et cette question m'inspire une autre, ALI BONGO, élu président du GABON, scénario plausible puisqu'il est candidat, serait-il consideré par OBAMA comme un simple continuant de la politique de BONGO ou comme un président légitimement élu? je me permet de préciser à la fin que georges walker était le fils de georges herbert, ça ne l'a pas empêché d'être président, fus-ce 8 ans après son père.
    bonne émission
  • Madame Ouédraogo Rakiatou peut-elle m'indiquer l'adresse des sites de son organisation? J'aimerai le visiter afin de m'imprégner du travail qui est abattu sur la question de la rentabilité des entreprises de presse.
    Merci d'avance
  • J'ai lu avec beaucoup d'intérêt les interventions des collègues de ADM. Et j'adhère à l'idée de Thomas Delavergne selon laquelle les changements d'habitudes de lecture tendent vers "une information gratuite".

    Les générations actuelles de journalsites autant que des lecteurs sont des consommatuers de supports multimédias qui n'ont que l'embarras de choix.

    Comment procédéer dans ce cas pour faire payer une partie de l'information mise sur un blog par exemple?

    M Barbier peut-il nous dire comment se comporte l'Express sur le marché au moment où des nouvelles venant des pays du Nord révèlent que l'Internet à défavorisé la presse écrite en particulier, et les médias taditinnels en général.
  • Bonjour Barbier,
    Aujourd'hui, la rentabilité des entreprises de presse est une préoccupation centrale. Mon organisation anime trois sites portail sur les questions de nouvelles technologies et du développent. Pour le moment, nous bénéficions de l'apport financier d'organisations internationales. Mais nous devrions aussi réfléchir a la pérennisation de ces initiatives même après les bailleurs de fonds. Au départ,nous avions pensé que nous pourrions vendre un certains nombres d'articles de fonds. Mais jusqu'aujourd'hui nous n'avons pas eu d'opportunité dans ce sens. Pourriez vous nous suggérer des pistes de solutions? Nous diffusons en ligne, avons un bulletin trimestriel gratuit aussi.
  • Une autre question, peut-être : n'est-ce pas une fausse bonne réponse à la crise que le passage au payant des sites des grands médias, que ce soit ceux de Rupert Murdoch ou L'Express ? Au moment où le budget des lecteurs se resserre sur les besoins essentiels. (cf Péage en ligne: fortification ou château de sable ? http://mediawatch.afp.com/?post/2009/07/22/Peage-en-ligne%3A-fortif...)
    Ou bien assiste-t-on au passage à une information à deux vitesses, selon l'expression de B Poulet, avec l'écume de l'info, les brèves et dépêches à longueur de web (20% de l'actualité, 80% des contenus), et une info creusée, poussée, de fond, pour ceux qui s'y intéressent et ont les moyens (et l'envie) de payer ?
  • Dans un de vos éditos vidéos, vous vous êtes posés en défenseur des bases militaires françaises en Afrique et plus globalement de ce qu'on appelle la Françafrique. J'ai été choqué qu'un jeune comme vous défende ce type de positions. Connaissez-vous le terrain africain ?
  • Salut, PEnsez vous pas que l'internet permet à des habitants des parties du monde telles que l'Afrique d'etre au informés au même titre que les occigdentaux?
  • Bonjour M. Barbier j ai un seule question selon vous l internet aurait il favorise la presse ecrite ?
This reply was deleted.

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...