Vos questions à Antoine Sachs, journaliste sans carbone

Aller au bout de la logique, voilà ce qui motive Antoine Sachs, journaliste spécialisé en développement durable, qui travaille depuis presque un an en essayant d’émettre le moins possible de carbone pendant ses activités. Le résultat : une « chronique sans carbone », publiée dans Libé et sur son blog

Le train, un vélo électrique, une caméra équipée de batteries aux lithium, voilà l’équipement d’Antoine Sachs qui, depuis le 12 décembre dernier, tient une « chronique sans carbone » pour Libération . « A quoi sert de filmer les effets du réchauffement climatique en se rendant au pôle Nord à grands renforts de kérosène ? », demande t-il. Il a donc décidé de faire des reportages sur l’état de la planète en essayant de limiter sa propre empreinte carbone, ce qui le conduit à des conditions de vie plus que spartiates puisque c’est en pédalant et en couchant sous la tente qu’il se déplace et produit ses reportages.

Les chroniques, produites sur un ton léger et ludique, traitent de sujets concrets : Que deviennent les déchets des poubelles jaunes ? Où en est la construction d’éoliennes en France, la maison bioclimatique de François Seigneur. Elles sont sponsorisées par des partenaires triés sur le volet pour la cohérence de leur produit avec la démarche écologique. Et le peu d’électricité que le journaliste consomme, notamment pour poster ses bilets, c’est une énergie « verte », produite de façon alternative par PlaneteOui. Logique jusqu'au bout.

Le journaliste peut-il, doit-il passer du rôle de témoin à celui d’acteur ? Doit-il prendre en compte son empreinte carbone dans ses activités ? La démarche d’Antoine Sachs tient-elle du journalisme ou du militantisme ? Antoine Sachs sera notre invité en studio lors de la prochaine émission. Vous pouvez lui adresser vos questions dans les commentaires de ce billet.

Les chroniques sans carbone sont aussi à retrouver sur le site d'Antoine Sachs
Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Commentaires

  • salut antoine
    moi c'est corine je suis étudiantde en anglais et future journaliste en herbe.Actuellement je travaille avec un projet mais j'ai eu un laps de temps pour mieux apprécier toute votre détermination et votre dévouement à la cause commune.Je vous en félicite et je prie que tous les hommes de médias soient comme vous ainsi la liberté de presse ne sera plus chose bafouée dans nos pays.En effet un bon journaliste en dehors de son role d'investigateur devrait dans la mesure du possible se donner aux actions menées c'est à dire ètre acteur,et non témoin car si le journaliste doit toujours ètre témoin quand sera il responsable des ses investigations.Rien ne sert d'ètre seulement témoin, il faut également ètre acteur.D'abord il peut à certains moments ètre témoin mais il est souhaitable qu'il soit plus acteur.Corinne GANGBESSO du Bénin
  • Cher Antoine : Bravo !
  • Slt, on ne peut que encourager de pareil demarche qui nous permettra d'en savoir davantage. Toutes mes félicitations les plus sincères.
  • bonjour antoine,
    Parler aujourd'hui de developpement durable et de la reduction des gazs projetés dans l'atmosphère resultante de la destruction de la couche d'ozone est le souci du 21è siècle.Cependant somme tous conscient que l'industrialisation etant le sezame,le moyen incourtoutnable du developpement ,peut -on interdir les peuples Africains d'en faire usage?
  • Bonjour Antoine, Je pense que si chacun de nous se posait la question que dois je faire pour ne pas polluer, on parlerait moins du réchauffement climatique. Avez vous déjà eu des résultats encourangeants? Que pensez-vous de l'atitude des dirigeants africains qui demandent une compensation financière aux grandes puissances? Ne sont-ils pas entrain de les encourager au moment où on parle de réduction des gaz à efet de serre?
  • Bonjour, votre vélo et le équipements liés sont vraiment Eco mais j'aimerais savoir si les pays africains en demandant des compensations financières n'avalisent pas la propagation des gaz à effet de serre fait par certaines grandes puissances?
  • Bonjour Antoine, est-ce que votre vélo est réglementaire? Vous avez des sponsors pour vos reportages, est-ce que votre démarche est viable économiquement?
  • bonjour antoine; je suis tres content de votre demarche , je vous souhaite une bonne chance et ceux qui m a beaucoup interessé cest votre moyen de deplacement, j ai beaucoup trop aimé les experiences empiriques , merci .les exemples et la volonté parfois manquent le faite de s' engager.
  • coup de chapeau antoine!
    c'est vraiment fascinant de voir un journaliste sans carbonne!
    ma question est de savoir si vous avez deja des resultats positifs en ce qui concerne la campagne que vous menez et si il y en a, pouvez vous nous faire quelques exemples,
    je crois et je suis sur que cette campagne peut ameliorer le monde,
    je vous prie de faire quelque chose a l'occasion de BLOG ACTION DAY sur les changements climatiques
    merci

    eric casinga.
  • Bonjour,
    Ma questions a Antoine : " Que comptez-vous faire a l'occasion de la BLOG ACTION DAY sur les changements climatiques? " ou plutot qu'avez-vous fait? (c'est une affaire de retour vers le futur).
    M.Antoine SACHS n'est pas encore membre de l'ADM, pourrait-il se joindre à nous et nous éclairer davantage ce 15 octobre sur sa vision de la vie sans carbone?
    Pensez vous que les africains doivent renoncer à leur industrialisation pour freiner les changements climatiques ?
This reply was deleted.

Récemment sur l'atelier