Les messages de vœux du couple présidentiel, via téléphone portable, ne font pas l’unanimité chez les camerounais.

 

Cela dure depuis pratiquement trois ans. Chaque début d’année, le couple présidentiel se plie aux rituels. Celui d’adresser des vœux par short message service (sms). Pas à leurs proches ou amis. Mais à leurs compatriotes après le traditionnel message radiotélévisé de chaque 31 décembre. Le sms transmis par les opérateurs de téléphonie mobile au Cameroun (Mtn, Orange et Camtel) en version française et anglaise, est précis : « Monsieur le président  de la République et madame Chantal Biya vous présentent leurs vœux de santé et de bonheur pour l’année 2013 ». Chez certains, c’est un fait inédit voire un miracle divin, synonyme d’une année prospère. Bien que l’expéditeur ne l’ait pas souhaité. « Mon numéro de téléphone connu par le président de la République. Ce n’est pas le miracle ça ? Je suis certain que cette année sera meilleure et très prospère d’ailleurs », croit ferme Prospère Wouaffo. Pour Victorine Kamtche et Ledoux Atangana, militants du parti au pouvoir, « c’est une marque d’estime de la part du couple présidentiel. Ils  pensent aux camerounais et leur bien-être comme tout parent. Nous ne comprenons pas pourquoi des gens sont contre cette marque d’affection. C’est de la jalousie parce qu’ils ne l’ont pas aussi reçu. Alors, nous sommes aussi importants dans ce grand pays ».

Le journaliste Jean Bruno Tagne a opté pour les réseaux sociaux pour signifier son inquiétude vis-à-vis de ce message dit présidentiel. « J’ai beau fouiller dans le répertoire de mon téléphone, mais je ne retrouve ni le numéro de Chantal, ni celui de Paul. Donc, ce ne sont pas des amis. Même pas sur facebook ! Il ne me souvient pas leur avoir un jour donné mon numéro de téléphone. D’où vient-il donc qu’ils m’envoient des vœux ? Mes vœux, en général, je les envois à des amis… Ce qui a provoqué ma colère homérique, c’est surtout l’hypocrisie et le cynisme du Sms du couple présidentiel. Paul et Chantal Biya me présentent des « vœux de santé et de bonheur ». Wandafull ! ». Et d’expliquer pourquoi il refuse ces vœux : « Comment puis-je être en santé lorsque l’eau ne coule pas dans mon robinet pendant des jours, lorsque j’étouffe à cause du nuage de poussière qui a envahi Yaoundé faute de routes, lorsque des amis et connaissances meurent dans les hôpitaux à cause d’une coupure d’électricité en pleine opération chirurgicale ? Comment puis-je vivre le bonheur, monsieur le président, lorsque je côtoie chaque jour une foule de misérables dont le nombre grossit chaque jour parce que vous n’avez pas de solution à leurs problèmes d’emploi ? Je m’arrête là… Pour toutes ces raisons et d’autres, monsieur le président, permettez-moi de refuser vos vœux. Ils ne sont pas sincères !!! ». Il promet ester en justice s’il reçoit encore ce « genre de bouffonnerie » de Mtn, Orange et Camtel. Pour les motifs, on verra ça avec ses avocats !

Veuve Félicité Mbimbè rencontrée au marché Saker à Douala ce 3 janvier 2013, calculatrice en main, estime mathématiquement que « ce sont des dépenses inutiles quand les camerounais croupissent dans la famine et la misère. Si une société de téléphonie mobile à 12 millions d’abonnés, multiplié par 50 Fcfa, ça donne 600 millions Fcfa. Multiplions maintenant par les trois. On a 1 milliard 800 millions Fcfa. On peut aider le bas peuple avec ça. Personnellement, ces sms n’ont aucune valeur si ce n’est que de l’énervement ». Faut penser autrement l’année prochaine !

Frank William BATCHOU

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...