Visite d'Ado dans le Guemon et le Tonkpi

Voici l'attente des populations

Le vice-président du comité d'organisation de la visite du chef de l'Etat dans la région du Guémon et du Tonkpi, le ministre d'Etat ministre du Plan et du Développement, Albert Toikeusse Mabri a rendu public, il y a quelques jours, le déroulé du programme des localités que visiteront, le Président de la République, Alassane Ouattara. Il s'agit de Touleupleu, Bloléquin, Guiglo, Bangolo et Man, avec résidence à Man.
Une grande première beaucoup attendue, par les populations de ces régions où il ne se passe de jour comme de nuit sans qu'on parle d'attaques où de problèmes fonciers.
Au-delà d'une simple visite, Alassane Ouattara est beaucoup attendu sur le problème foncier. La pomme de désunion entre les autochtones et les allogènes. Une réelle gangrène qui ronge le peuple de l'ouest dans son entièreté. Loin des discours de campagne, les populations de Touleupleu, Bloléquin, Guiglo, Bangolo et Man attendent des SOLUTIONS concrètes du Président des Ivoiriens, sur ce problème précis.
En effet, les régions du Guémon et du Tonkpi vivent depuis plus de dix ans les affres de la crise où les populations sont pour la plupart murées dans un silence, face à des personnes armées, maitres des lieux. Comme dans une jungle, la vie à Touleupleu, Bloléquin, Guiglo, Bangolo et à un degré moindre Man ce sont les personnes armées (sans foi, ni loi) qui règnent en maitre. C'est un réel problème né de la crise pendant laquelle certains cadres proches du pouvoir déchu ont instrumentalisé les jeunes de ces régions, dans le but d'exproprier des personnes qui vivent sur leurs terres depuis des décennies par la force. D'où des accrochages qui se sont toujours soldés par des morts d'hommes. Outre cette réalité, ces régions accusent un retard à tous les niveaux. Que ce soit sur le plan des infrastructures sanitaires, scolaires, routières et même des pistes villageoises, le gouvernement aura beaucoup à faire. C'est un vaste chantier qui attend le Président Alassane Ouattara et son gouvernement dans le Guémon et le Tonkpi. Et tout passe par un discours empreint de promesses concrètes et non celui à faire rêver. Comme l'a fait son prédécesseur qui a beaucoup amusé la galerie.
                                                                SERIBA KONE (source:www.lebanco.net)

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...