Violence aux femmes : «Se taire, c'est être complice!»

Six organisations de la société civile marquent la célébration de la journée mondiale de la femme prévue le 8 mars prochain par «une marche pacifique», pour dire non aux violences faites aux femmes, à travers le parrainage de Mariem Daddah Présidente de la Fondation Moctar Ould Daddah.

Marieme Dadaddh (c)
Marieme Dadaddh Ex premiere dame de la Mauritanie en compagnie des membres de la société civile
A quelques jours du 8 mars, l’heure est à la mobilisation. Les femmes mauritaniennes entreprennent une marche pacifique pour faire entendre leurs voix de la place BMCI à la place Présidence de la République. Au moins 3000 personnes sont attendues pour cet événement qui veut dénoncer avec virulence les violences basées sur le genre.

Cette initiative dénommée «espace de dialogue et d’échange autour des questions des violences à l’égard des femmes et des enfants» traduit «le degré de maturité des femmes mauritaniennes» a déclaré Mariem Daddah l’ex-première dame du pays, par ailleurs Présidente de la Fondation Moctar Ould Daddah, et marraine de cette action. Les femmes mauritaniennes réunies autour de Mariem Daddah et de Zeinebou Taleb Moussa, présidente de l’association Mauritanienne pour la Santé de la Mère et de l’Enfant (AMSME), ont considéré ainsi la violence faite aux femmes comme «une atteinte aux droits de l’homme».

A travers cette action, les femmes entendent faire de la violence dont elles subissent «une cause nationale» d’où leur souhait de formuler une plate forme revendicative en mobilisant les femmes pour qu’elles ne se taisent plus, «car se taire c’est être complice» martèlent-elles.

La musicienne Tahara Mint Hembara, sans détour, a donné le ton de la dénonciation en s’inspirant de son cas personnel, battue par son ex-mari, elle sort de son silence une fois de plus pour dénoncer de telles pratiques d’un autre âge.

Une occasion de passer en revue les types de violence (morale, physique, harcèlement) dont les femmes sont victimes comme en témoignent les multiples centres d’écoute de certaines organisations de défense de droits de l’homme comme l’AFCF, l’AMDH entre autres.

S'organiser soi-même

En attendant cette journée de la Femme, des ateliers d’élaboration de pancartes sont organisés depuis fin février. Un fait marquant cette mobilisation, est l’élaboration des pancartes avec les artistes peintres mauritaniens. Pour une fois, les femmes mauritaniennes vont concevoir elles-mêmes les slogans de leur marche pacifique.

Selon une participante de l’atelier du 3 mars tenu au sein de l’ONG ACTIONS à Basra, «les femmes vont exprimer les acquis de leur lutte et transmettre des messages aux populations pour dire stop aux violences faites aux femmes».

Un discours soutenu par Mar Jubero Capdeferro, coordonnatrice des activités de la marche qui insiste sur l’implication des acteurs de la société civile à la marche. L’apport des artistes consiste donc à exprimer les préoccupations des femmes à travers des toiles de peinture ; à concevoir «un plaidoyer didactique» explique l'espagnole.

Une démarche qui met l’accent sur l’implication de l’Association des artistes Mauritaniens, «un regroupement qui existe depuis une dizaine d’année mais qui fonctionne depuis peu avec une subvention de l’état» confie Aicha Fall, artiste plasticienne.

Awa Seydou Traoré

Vues : 72

Commenter

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Atelier des médias

Podcasts

La vie de la communauté

Icône de profilRFI | Atelier des médias via Facebook
Miniature

Quelques moments de notre séjour au Tchad

Facebookil y a 10 heures · Répondre
Icône de profilRFI | Atelier des médias via Facebook
Miniature

Quelques instants de notre passage au Tchad

Facebookil y a 10 heures · Répondre
Billet de konan tanoh auguste aristide

30ans de passion 30 ans d'action

C'est la somme d'expérience résumée dans le livre du journaliste Thomas Makaya l'un des dinosaures de la communication ici en Côte D'Ivoire.En effet le journaliste est passé à la postérité avec un célèbre slogan 'Bonjour" si particulier en…Plus
il y a 13 heures
Icône de profilSERGE MICHEL NEF et Seynabou Cissé se sont joints à Atelier des médias
il y a 14 heures
Billet de COMPAS PATRICK
il y a 23 heures
Maiga a commenté l'article La pauvreté en Afrique,un tsunami silencieux. Conversation avec Jeffrey Sachs. de antonio torrenzano.
"On la met de côté ou on décide de s'en occuper vraiment.... Il est très difficile de mettre l'Afrique de côté pour une seule et simple raison, c'est l'Afrique qui fournit toute les…"
hier
Icône de profilRFI | Atelier des médias via Facebook
Miniature

"Serial" est un feuilleton radiophonique diffusé directement sur le web sous forme de podcast qui connaît un énorme succès. Chaque jeudi, "Serial" raconte (en anglais) le meurtre de Hae Min Lee, une…

Plus
Facebookhier · Répondre
Icône de profilRFI | Atelier des médias via Facebook
Miniature

Le #FactChecking est depuis longtemps une norme de déontologie journalistique, mais les sites dédiés à la vérification de l'information, comme PolitiFact, Chequeado.com ou Africa Check, sont encore…

Plus
Facebookhier · Répondre
Ismail Brice Tito AFFAGNON a aimé le profil de Ismail Brice Tito AFFAGNON
hier
Migda a partagé le billet de Clara-Doïna Schmelck sur Facebook
hier
Ismail Brice Tito AFFAGNON a partagé sa photo sur Google +1
hier
Icône de profilRFI | Atelier des médias via Facebook
Miniature

Les #médias ont largement relayé des sujets liés aux #violences faites aux #femmes, souvent à travers des chiffres et des statistiques. Mais, pour Clara-Doïna Schmelck, ils oublient un point important :…

Plus
Facebookhier · Répondre
Ismail Brice Tito AFFAGNON a partagé sa photo sur Facebook
hier
Icône de profildjamel.somali, Asosiyasyon Jen Delmas 13, Mankatou Roger et 1 se sont joints à Atelier des médias
hier
Ismail Brice Tito AFFAGNON a partagé sa photo sur Facebook
hier
Ismail Brice Tito AFFAGNON a aimé la photo de Ismail Brice Tito AFFAGNON
hier

Photos

Chargement en cours…
  • Ajouter des photos
  • Tout voir

Mondoblog

© 2014   Créé par Philippe Couve et Simon Decreuze. Coordonné par Ziad Maalouf.

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation