L’an dernier, je suis tombé  sur une émission télévisée qui parlait des difficultés de la conduite automobile en France. Il était entre autres question de la hardiesse qu’il y a à obtenir un permis de conduire dans ce pays. On doit subir au moins une année d’apprentissage, les tarifs y sont prohibitifs, les cours de pratique dans les auto-écoles sont souvent facturées à l’heure (parfois jusqu’à 60 euros de l’heure – environ 39 000 F CFA), les chances de l’obtenir s’amenuisent au fur et à mesure qu’on échoue à l’examen du permis de conduire, lequel a la réputation d’être plus difficile que le baccalauréat. Pour ceux qui l’ont obtenu, ce n’est pas la fin de la course car le permis de conduire en France est à points. Une perpétuelle épée de Damoclès plane sur le conducteur en France, prête à s’abattre au moindre oubli de clignoter avant un changement de direction. Bien heureusement, le documentaire a dévoilé une petite entourloupe qu’effectuent beaucoup de français pour avoir le fameux papier rose: obtenir le permis à l’étranger, surtout dans des pays exotiques, puis rentrer le convertir en France. Pour les besoins de l’émission, l’équipe a fait le déplacement de Dakar au Sénégal où l’un de ses membres a obtenu le permis de conduire en 3 jours de présence sur le sol sénégalais seulement! Ceci bien sûr à coups de pots-de-vin et dessous de table. Comme quoi, le Cameroun, malgré qu’il soit l’un des pays en tête de peloton de ceux les plus corrompus, a encore des leçons à prendre… Mais pas tant que ça non plus. Lire la suite...

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted a blog post
Les récentes législatives et l’état de santé du président Ali Bongo Ondimba ont ravivé certaines…
4 févr. 2019
mapote gaye posted a blog post
Ceci après avoir publié par «erreur» l’information selon laquelle la présidente du Sénat,  Lucie…
4 févr. 2019
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv. 2019
Plus...