Kigali, 20 Janv. (ARI) – Une ONG Centrafricaine pour la réconciliation séjourne au Rwanda et elle a déjà rencontré des responsables politiques afin de s’inspirer de l’expérience du pays pour reconstruire la République Centrafricaine (RCA).

« L’ONG Mbuki Ti Siriri en langue Sango signifie en Français et en termes simples « Entente pour la Paix ». Elle réunit toutes les sensibilités religieuses et politiques en RCA à des fins de rebâtir le tissu national », a indiqué Dr Lala Beverrah, Coordinateur Général adjoint de cette ONG.

Dr Beverrah a été Ministre de l’Education en Centrafrique. Il est détenteur d’un doctorat du 3ème cycle en Sciences de l’Education.

Il a informé que l’ONG Mbuki Ti Siriri ou « Convergence pour le retour à la Paix et à la Stabilité en RCA » a été créée le 26 Novembre 2013. Son souci est de former des cadres centrafricains qui approchent la population pour leur parler du bien-fondé des soldats étrangers de maintien de la paix.

Et partant, d’associer l’ensemble de la communauté centrafricaine pour apprendre des autres pays, notamment le Rwanda, le Burundi, l’Ouganda, qui ont connu des déchirements internes, mais qui sont parvenus à stopper les violences, et à construire un pays commun viable pour tous.

« Notre ONG veut agir comme intermédiaire entre les belligérants, approcher les communautés musulmanes, chrétiennes et animistes, afin de rebâtir une paix durable », a-t-il poursuivi.

Dr Beverrah s’est rendu aussi au Burundi où il a rencontré le Président Buyoya qui est médiateur dans le conflit centrafricain. Il a rencontré d’autres responsables burundais de la Commission Vérité et Réconciliation.

Au Rwanda, Dr Beverrah s’est entretenu avec le Secrétaire Général du Front Patriotique Rwanda (FPR), François Ngarambe, et des responsables de la Commission Nationale pour l’Unité et la Réconciliation (CNUR).

Selon le Coordinateur adjoint de Mbuki Ti Siriri, ce qu’il puise ici et là, ajouté à ce que ramèneront d’autres partenaires, servira à créer des solutions originales qui traceront une voie pour une Centrafrique réconciliée, laborieuses et bâtisseuse d’un bel avenir pour tous ses enfants.

Dr Beverrah a enfin peint le tableau macabre des horreurs innommables dont souffre son peuple en ces temps de violence. Cette situation de pré-génocide, selon des responsables onusiens explique l’envoie des soldats étrangers qui essaient de remmener la paix en RCA.

Le mérite du patriote Dr Beverrah est d’essayer de faire connaître le calvaire de son peuple aux populations de la région. Il espère que des solidarités se tisseront pour accélérer le pansement des plaies et leur cicatrisation.

« Les cas tangibles de la réconciliation au Rwanda constituent un modèle pratique qui inspirera mon peuple », s’est-il exprimé.

La RCA compte 717.000 kilomètres carrés avec une population de 5 millions d’habitants. La capitale Bangui a 900.000 habitants, dont la grande partie est maintenant déplacée par le conflit. (Fin).

ARI-RNA/Pol.20.01.14/17 : 46 GMT/

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr. 2019
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv. 2019
Plus...