Une extension Gmail qui va changer votre quotidien

Il y a quelques mois, en fouillant mes mails, j'ai ouvert un ancien mail que mon frère m'avait envoyé pour récupérer une information sensible. En ligne sur Gtalk, il m'a donc toute suite écrit pour me demander pourquoi j'avais consulté le mail. J'ai trouvé ça hyper bizarre et pour me rassurer, il m'a dit qu'il m'espionnait et qu'il veillait sur ma présence sur Internet. Rassurant? Bref...

Voilà pour l'anecdote qui m'a vraiment effrayé mais qui m'a motivé à chercher comment mon frère avait su que j'avais consulté ce mail. 

 

Après des semaines de quête sans résultat, je pense avoir trouvé l'outil. Il s'agit d'une extension complètement gratuite (géniale non?) qui permet de savoir quand vos mails sont ouverts.

 

Si comme moi, vous en avez aussi marre des mails sans réponse, des demandes d'interviews sans suite, vous serez peut être soulagé après l'installation de cette extension. Elle se nomme Streak!

 

Simple à utiliser, vous aurez désormais la certitude que votre correspondant a reçu votre mail. S'il n'y répond pas, c'est une autre histoire...

 

Comment fonctionne-t-elle?

 

L’extension affiche généralement un petit œil rouge à côté des messages envoyés. L’œil devient vert quand le message est lu, qu'importe si ce dernier dispose ou non de l'extension.

Streak permet aussi de savoir où se trouve la personne au moment de la lecture du message.

 

L'extension est disponible sur Chrome et Safari pour le moment!

 

Par ailleurs,j'avais aussi envie de vous parler de l'extension "Hors Connexion" qui vous permet de lire vos mails sans Internet. (Pratique pour nos amis en Afrique) Et de l'option "Labo" dans vos paramètres Gmail qui vous permet d'annuler un mail déjà envoyé. Elle n'est pas belle la vie ?

 

On y reviendra plus tard ;) Ne vous inquiétez pas!

 

Si vous avez de super extensions, partagez-les avec nous!

 

Sinatou Saka est passionnée de journalisme et geek par nature. Elle vit depuis Septembre 2013 à Grenoble où elle étudie les enjeux de l'information et de la communication dans notre monde numérique. Sinathlafricaine sur Mondoblog, elle partage avec vous de temps en temps sur sa page de l'Atelier des Médias les innovations grenobloises dans le numérique et ses petites découvertes .

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Commentaires

  • Merci Malik pour ta grande contribution!

  • Ah oui encore un outil google "pratique": Sauvegarder sa messagerie Gmail

  • Bonjour Sinatou,

    je n'évaluerai pas les webmails gratuits que je peux lister, ils ne proposeront jamais autant d'outils fantastique(s)[ment captifs] que le webmail google.
    Je me rappelle du lancement de googlemail. Mon directeur de publication, tout fier d'être un des premiers inscrits sur la messagerie, me vantant déjà le côté pratique pour sa fonction de recherche et de classement. Il faisait particulièrement à mon encontre l'article du produit car je refusais d'utiliser outlook et que j'avais (et ai toujours, même si en vieillissant je deviens aussi un peu moins vigilant et m'astreins à moins de contraintes) une pratique très nomade déjà du web 1.0. J'ai donc toujours eu une multitude d'adresses emails, toujours gratuites mis à part ma professionnelle, presque toutes anonymisées, compartimentées selon les activités et fragmentées dans l'offre des proposées sur plusieurs pays.
    Cela ne me protège en rien, mais donne un peu plus de difficultés à ceux qui nous veulent du bien à l'insu de notre plein gré ou aux prédateurs du web.

    J'ai bien malgré ma volonté une adresse gmail car modérateur sur un autre site, cela a été décidé ainsi par le webmaster. Heureusement, comme pour mon adresse yahoo, je l'ai faite il y a longtemps (anonymisée), car quand je vois qu'à présent il faut donner son numéro de téléphone à l'inscription pour "raison de sécurité", je peux sauter cette étape.
    Ce qui me chagrine est que les individus, en adoptant en masse ces outils "si pratiques", ne se rendent pas compte qu'ils deviennent captifs, pire rendent captifs ceux qui les refusent. Heureusement pour moi que je suis sur le web depuis très très longtemps, je peux ainsi utiliser youtube avec ma vieille inscription en sautant les étapes de données sans contorsionner mes neurones pour y arriver et perdre au passage beaucoup de temps.

    Donc j'évalue google mail: 6/6 pour la captivité (je suis sûr qu'ils arriveront à faire un 7/6 voire plus), 1/6 pour la privacité.

    quelques exemples de webmails gratuits à côté des leaders étasuniens google, yahoo, hotmail (qui a changé de nom mais vous voyez de quoi je parle):

    gmx.de - il y a une extension .fr mais je n'ai pas testé

    romandie.com

    mail.be

    Évidemment ces webmails ne sont pas énormément plus fiables que les autres (mail.be dit par exemple qu'ils sont hébergés en Europe, ce qui est vrai, mais il semble qu'ils ne soient pas en Belgique mais au Royaume-Uni donc soumis à cette législation), mais l'idée est de diversifier les points d'accès et provoquer des vocations à diversifier l'offre.
    Comme pour la politique où les citoyens ont oublié que ce sont eux qui sont les employeurs du personnel politique et non l'inverse, dans le vaste web les utilisateurs ont oublié qu'ils sont responsable de leurs usages et doivent influer sur l'offre par leurs demandes et non se laisser capturer et enfermer.

    MaB

  • Malik, vous utilisez quel webmail gratuit? Faites nous des propositions et évaluez les s'il vous plaît. Merci

  • Super, encore un outil de pistage!
    Enfin, personnellement, je déconseille depuis le début de son existence de se faire des adresses google. Maintenant je conçois qu'il soit difficile de trouver un webmail local dans les pays africains, mais en Europe, je ne comprends pas pourquoi les gens ne favorisent pas des webmails gratuits de leur propre pays ou du moins européens...

    MaB

This reply was deleted.

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...