Un premier Prix de l'innovation dans les médias pour la Francophonie

Le mercredi 16 mars 2016 se tenait, au sein l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), la remise du Prix francophone de l’innovation dans les médias. L’OIF, Reporters sans Frontières et RFI se sont associés dans le but d’“encourager les nouvelles façons d’informer”. Pour sa première édition, trois médias ont été récompensés : L’imprévu, Alerte Info, et Alterasia.

Selon la Secrétaire générale de la Francophonie, Mme Michaëlle Jean, le Prix francophone de l’innovation dans les médias vise à “citer en exemple des initiatives originales et accompagner la création de nouveaux médias” qui répondent à l’émergence d’”un public nouveau : plus exigeant, plus réactif, à même de proposer et de réclamer des contenus de qualité”. Pour Michaëlle Jean comme pour Christophe Deloire, Secrétaire général de Reporters sans Frontières, les prix décernés aux trois médias lauréats participent également à la défense de la liberté de la presse et d’expression à l’échelle de la francophonie.

  • 1er prix : L’imprévu, le temps d’approfondir l’actu

Fondé par d’anciens journalistes d’OWNI, L’Imprévu est un nouveau site d’information qui souhaite “raviver la mémoire par rapport à l’actualité et l’information”, selon sa co-fondatrice Claire Berthelemy. Sans nier l’importance de l’actualité, L’imprévu a la “volonté de revenir sur des événements très médiatisés et d’en dérouler le fil jusqu’à aujourd’hui” pour éviter l’écueil d’un traitement trop éphémère et superficiel. En permettant à ses abonnés de proposer des sujets ou de voter pour l’approfondissement d’un article, le slow media se veut aussi participatif. Une ambition qui a plu au jury, puisque L’imprévu a reçu le premier Prix francophone de l’innovation dans les médias.

  • 2ème prix : Alerte Info, l’actualité de pays de l’Afrique francophone sur son téléphone

Alerte Info est une agence de presse “spécialisée dans la production et la diffusion d’actualités par SMS”. Créée en 2006 par David Youant, elle est basée en Côte d’Ivoire et implantée dans quatre autres pays de l’Afrique francophone : le Cameroun, le Sénégal, le Mali et le Burkina Faso.

Dès sa création, il y a dix ans, Alerte Info avait pour vocation “d’informer des personnes sur-informées”. Cette agence de presse consacrée “aux hommes d’affaires, aux diplomates, aux officiers de police, de gendarmerie ou de l’armée, aux membres des Nations Unies” est conçue comme un outil d’aide à la décision pour les responsables politiques, sécuritaires et économiques. Ce sont d’ailleurs les trois thématiques d’information que les abonnés reçoivent par texto, quotidiennement.

Ainsi, un abonné paie 15€ par mois pour recevoir en moyenne 5 messages par jour. Une formule est également proposée à 30€ par mois, pour un volume de 10 à 15 messages par jour, couvrant l’actualité de trois pays au choix. David Youant justifie ce prix élevé par la fiabilité de l’information sélectionnée et délivrée en temps réel. Outre la qualité de la curation, David Youant met en avant la relation de proximité qu’Alerte Info entretient avec ses 500 abonnés.  

Alerte Info vise désormais le grand public et développe à cet effet des applications pour smartphones. Disponible uniquement sous Android pour le moment, l’application propose une dizaine de notifications push par jour pour 2€ par mois. Si les applications permettent à l’agence de presse de fournir plus d’information en développant des contenus multimédias, Alerte Info ne renonce pas pour autant à son offre par SMS, qui bénéficie d’une meilleure couverture réseau que la 3G dans les cinq pays où l’agence de presse est implantée.

  • 3ème prix : AlterAsia, l’actualité indépendante d’Asie du Sud-Est en français

Lauréat du troisième prix, le site d’information AlterAsia traduit en français l’actualité indépendante de l’Asie du Sud-Est à partir d’un réseau d’une dizaine de médias partenaires de la région. Selon sa rédactrice en chef Céline Boileau, AlterAsia souhaite “casser la barrière de la langue et privilégier le point de vue de la société civile” pour délivrer une information “qui va au-delà de l’actualité officielle, et qui ne s’exprime qu’avec difficulté”. Dans son discours de remerciement, Céline Boileau a d’ailleurs fait référence à la fermeture, le 14 mars dernier, du journal Malaysian Insider, bloqué par le gouvernement malaisien.

Les lauréats ont respectivement reçu une dotation de 10000, 6500 et 3500 euros.

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Mathias Virilli - journaliste made in Atelier des médias

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Commentaires

This reply was deleted.

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...