Un flic pas comme les autres.

Il est 8h15 ce mardi matin. Le taxi commun qui nous conduit au Plateau va bientôt arriver au carrefour entre la Préfecture de police et la Cathédrale Saint-Paul d’Abidjan. C’est un carrefour où la circulation est très pénible aux heures de pointe. Nous le savons par expérience. Aussi, avant même d’y arriver, avons-nous sorti notre paquet de chewing-gum pour en mâcher un. C’est notre façon à nous de nous apprêter à affronter l’un des embouteillages les plus rudes de la capitale économique ivoirienne. Mais en y arrivant ce matin, c’est un carrefour Saint-Paul dégagé que nous avons découvert. Et nous n’allions pas tarder à en savoir la raison : un agent de police en plein carrefour, régulant la circulation. Jusque là rien d’anormal. Mais ce flic-là il fait bien plus que simplement réguler la circulation, et c’est bien ce qui attire nôtre attention. C’est en effet un véritable spectacle qu’il offre aux usagers de la route : coups de sifflet rythmés pour attirer l’attention des automobilistes, trépignement sous forme de danse pour inviter à marquer un arrêt, roulement des poignets à la Zoblazo en signe d’accélération, coup de rein à gauche pour inviter à tourner à gauche, marche à reculons pour inviter la file de véhicules en face à avancer…bref notre agent fait son show. Un show qui implique tout son corps déjà trempé de sueur de si bonne heure. Un show qui nous change totalement des gestes très réglés et très codés de ses collègues de l’unité de régulation de la circulation. Un show qui ne semble pas déplaire aux automobilistes, eux qui interprètent les gestes de l’agent et lui obéissent. Résultat : un carrefour Saint –Paul totalement désengorgé a cette heure de pointe. Tout simplement ahurissant. « Il a fini avec ça!», s’est exclamée ma voisine dans le taxi, pour dire que cet agent a la maîtrise et l’art de la régulation de la circulation.

               Amusé par notre émerveillement, notre chauffeur nous expliquera plus tard en route que cet agent est en poste à ce carrefour depuis quelques mois et que depuis qu’il y a été affecté eux, chauffeurs de taxi y perdent moins de temps.

                Voici un autre concitoyen dont le talent mérite d’être connu et reconnu, tant son professionnalisme nous réconcilie avec la police, la vraie. Celle qui se met au service des populations. Le voir à l’œuvre nous a en tout cas permis de nous rappeler cette citation de Martin Luther King :
            « Quoique vous fassiez dans la vie, faites-le bien. Chaque homme devrait accomplir sa mission, si bien que ni les morts, ni les vivants ne puissent le faire mieux que lui. Si la destinée a voulu que vous soyez balayeur des rues, alors balayez comme Anges Michel peignait ses tableaux, comme Shakespeare écrivait ses poésies, comme Beethoven composait ses musiques, si bien qu'après votre mort, les hôtes du ciel et de la terre puissent s'arrêter et dire: Ici, vécu un grand balayeur des rues qui fit bien son boulot! »
             Gageons tout simplement que cet agent obtienne la promotion due à ses efforts. Ce pari est-il entrain d'être gagné? En tout cas en rentrant à la maison ce même soir, nous avons eu l’agréable surprise de constater que la RTI, la télévision nationale lui consacrait un reportage de 1 minute 42 secondes (c'est déjà ça) au cours du journal de 20H00. Nous avons ainsi appris que notre policier est en fait le Sergent Chef Daingui de l'Unité de Régulation de la Circulation. Et tous les témoignages recueillis au cours de ce reportage concordent pour dire qu'il compte beaucoup d'admirateurs au sein de la population. (voir la video ici)
                                                                                                 
Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted a blog post
Les récentes législatives et l’état de santé du président Ali Bongo Ondimba ont ravivé certaines…
4 févr. 2019
mapote gaye posted a blog post
Ceci après avoir publié par «erreur» l’information selon laquelle la présidente du Sénat,  Lucie…
4 févr. 2019
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv. 2019
Plus...