Un bracelet connecté étonnant

Capture d’écran 2016-05-24 à 10.16.59


Avis aux acheteurs compulsifs, une société britannique commercialise désormais un bracelet connecté au compte bancaire capable de causer un choc électrique en cas de dépenses trop importantes. Et si l’on recevait une décharge de 340 volts en cas de découvert ?
Cette entreprise anglaise n’est autre qu’Intelligent Environments, dont la spécialité est la vente de logiciels destinés au secteur bancaire, a annoncé un partenariat avec la société Pavlok. Cette dernière commercialise depuis 2014 des bracelets ayant la capacité d’occasionner une décharge électrique à son porteur. Pour se déclencher, la décharge émanant du bracelet se fera lorsque le compte bancaire de l’utilisateur sera à découvert.
Le logiciel équipant le dispositif a été baptisé Interact IoT (Internet of Things) et est donc capable de lancer des coups de jus de 340 volts. Cependant, son utilisation dépasse le cadre du simple découvert bancaire. En effet, comme le bracelet sera connecté à divers appareils de la maison, cela offre des possibilités plutôt étendues.
Ainsi, le bracelet peut par exemple être connecté au thermostat de la maison, il est donc possible de réduire par ce biais sa consommation de chauffage. Un choc électrique vous sera envoyé lorsque vous aurez dépensé une certaine somme en énergie. Selon Intelligent Environments, près de 300 euros par an peuvent être économisés par l’utilisateur, en recevant quelques décharges lui faisant réduire la température intérieure de 3°C.
圖
Il est possible d’imaginer des applications vraiment diverses et parfois un peu farfelues, par exemple la possibilité de « réveiller » des employés tardant lors de la pause déjeuner, ou quelques élèves d’une classe en perte d’attention. Ce qui permet d’imaginer ces applications, c’est que le bracelet est entièrement paramétrable en plus de pouvoir se connecter à divers appareils. Ainsi, il est possible de supprimer pratiquement n’importe quelle habitude désagréable.
Selon le constructeur Pavlok, ce « masochisme » ne s’inscrit généralement pas dans le temps puisque les mauvaises habitudes disparaissent petit à petit, rendant le bracelet à terme inutile.
Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Anthony Konaté

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

ziad maalouf posted a blog post
L’Atelier des médias est allé en Turquie pour enquêter sur la liberté d’expression dans le pays. No…
26 déc. 2017
Mélissa Barra posted a blog post
Le 8 décembre 2017 s’est tenue à Paris la remise du Prix Numérique et Transparence. Il récompense d…
15 déc. 2017
ziad maalouf posted a blog post
Nées il y a douze ans en France, les conférences gesticulées désignent un exercice d’expression en…
20 oct. 2017
ziad maalouf posted a blog post
En 2005, Anjan Sundaram renonce à de brillantes études de mathématiques aux États-Unis pour partir…
18 oct. 2017
Plus...