Je propose à la réflexion commune, en ligne et en réseau, deux images détournées, "déviées" de leur sens premier sur la thématique de l'observation médiatique et de la surveillance online. Déviées, mais pas tant que cela finalement, puisque je les rapproche du sens contemporain de l'usage de Twitter, service en ligne de micro bloguing (auquel je suis inscris, ndlr). Un sens en cours de définition accéléré, vu les usages (dé)multipliés de ce service, notamment dans les professions et sensibilités de communication et d'information.J'indique ici ainsi l'aspect négatif de cet usage, qui devrait à mon sens être désormais abordé : pour le repérer, le répertorier et l'assumer. Ce afin de mieux utiliser à terme ce service, avec une meilleure inscription dans les projets de presse en ligne et de social média, au sens où Chris Heuer l'a défini au sein de son mouvement international (cf : note de Serial Worker).Qu'est-ce que cela vous inspire, que vous soyez ou non usager de Twitter? Je gratterai plus tard dans une autre notre, plus avant, la réflexion et apporterai des éléments tangibles de comparaison et de remise en contexte. Ce par rapport à l'évolution globale des médias et les pratiques de nos vies numériques si folles et débridées. Je creuse en ce moment ce dernier thème, pour un livre que je prépare pour la rentrée prochaine : j'y consacrerai une large part au web 2.0 et à son dérivé média 2.0.

Pour compléter, deux autres notes de blog :- "7 préambules avant de débuter sur Twitter" (sur LeWebLab.com)- "Blogs, Twitter... au secours les classements reviennent!" (sur l'Atelier des Médias)
Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...