Top 50 ou l'homosexualité au Cameroun

J’écoutais la session d’information d’une radio de proximité il y a quelques temps quand un fait divers assez cocasse fut relaté. Il y avait eu une bagarre entre deux amis, parce que le premier avait essayé de faire du charme au second. Ce dernier, mis hors de lui par cette situation, avait entrepris de passer son compère à tabac. N’eût été l’intervention du voisinage, il jure, selon ses propres termes, qu’il l’aurait tué. Il faisait partie de ceux (encore très nombreux au Cameroun) qui ne tolèrent pas l’homosexualité. Et je peux vous promettre que pour un homme  c’est une expérience très perturbante de se faire courtiser par un autre homme. Je sais de quoi je parle. Je le sais parce que j’en ai été moi-même victime. Victime?

 

L’histoire des deux amis débute quand le premier, arrivé à Douala, se rappelle que le second y réside et décide de passer la nuit chez lui (c’est la victime de l’agression qui donne ainsi sa version des faits). Lire la suite...

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted a blog post
Les récentes législatives et l’état de santé du président Ali Bongo Ondimba ont ravivé certaines…
4 févr. 2019
mapote gaye posted a blog post
Ceci après avoir publié par «erreur» l’information selon laquelle la présidente du Sénat,  Lucie…
4 févr. 2019
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv. 2019
Plus...