« Heureusement qu’il y a les taxi-brousses qui relient toutes les familles d’un endroit à l’autre de Madagascar » disaient les Mahaleo dans une de leurs fameuses chansons qui parle des taxi-brousses! « Soa fa nisy fiara nitety an’i Madagasikara, ireo taxi-brousse mampifandray ny mpianakavy ».

Alors que les jeunes élèves qui vont passer le BAC cette année plongent dans leurs fiches et leurs cahiers, le reste du monde peut partir tranquillement en vacances ! Et quel autre moyen plus simple et plus économique pour faire de l’Antananarivo- Tuléar- Antananarivo ou Tuléar- Antananarivo-Antsiranana que le taxi-brousse !? Seulement, sachez que le taxi-brousse est un micro-écosystème où nous pouvons faire la connaissance, surtout en haute saison, de certains spécimens dont voici LE Top 10 et comment s’y prendre :

 

air taxi-brousse final
10- Le chauffeur: C’est le premier responsable et on le rencontre toujours. Il est passe-partout et fait tout pour satisfaire les gentils passagers. De responsable marketing à logisticien en passant par facteur, il est aussi DJ car c’est lui qui choisit les chansons à écouter. Généralement, il a un goût musical louche mais aucun passager à bord n’ose le dire. Comme l’objectif est d’arriver sain et sauf à bon port, il ne faut surtout pas laisser notre pilote s’endormir au volant. Et si la « chauffeur-playlist » peut l’aider à cela, c’est tout ce qui compte.

Comment procéder ? Si vous êtes plutôt exigeants musicalement parlant, amenez votre propre musique.

 

9- Le « député » : C’est lui qui dit au pilote quand on doit s’arrêter pour les « Olombelo-tsy-akoha » ou les pauses pipi. Il met l’ambiance dans la petite communauté réunie par le destin d’un voyage. Il fait des blagues et demande les opinions des gens. Il détourne aussi  notre attention des musiques bizarres avec lesquelles le chauffeur martyrise les tympans des passagers.

Comment procéder ? S’il décide d’organiser un débat sur les rencontres Rajoelina-Ravalomana à Maputo, à 1h du matin, essaie de compter les moutons ou les bœufs de Remenabila, le Ben Laden malgache.

 

8- Le Don Juan : C’est un « député » sophistiqué qui vient dans le taxi-brousse célibataire et arrive sain et sauf à bon port, comme tout le monde, mais en couple. Heureusement que comme dans les avions, il n’y a pas encore de toilettes dans les taxi-brousse, sinon le Don Juan n’y fera pas seulement que ses grosses commissions.

Comment procéder ? Les filles, attendez qu’il jette un œil vers vous avant de lui raconter votre vie et lui dire le nom de votre animal domestique ! De toute façon c’est un prédateur et vous êtes sa proie, il va finir par vous regarder.

 

7- La « bombe » : Elle semble être sortie d’un magazine ou d’une agence de mannequins. La présence de la « bombe » change le destin. Donc, le « député » (spécimen 9), par exemple, a envie de proposer qu’on engage des hôtesses dans les taxi-brousses en voyant les beaux yeux. Le chauffeur (spécimen 10), lui, a du mal  à se concentrer à son poste de pilotage en relookant à travers le rétroviseur on-ne sait-quelle-partie de ce corps de rêve. Tout le monde est content !

Comment procéder ? Les gars, on peut tenter sa chance mais il faut se démarquer et montrer qu’on est LE bon prédateur face à toute cette bande de rapaces ! Et le chauffeur est prié de piloter! DRAGUER OU CONDUIRE

 

6- Le VIP : On lui a bien précisé que le départ est prévu à 14h. Il sait, comme la majorité des voyageurs, que c’est faux. Mais tout le monde est venu à temps pour faire monter les bagages et le VIP, lui, à 5 minutes de l’embarquement n’est toujours pas là. Le chauffeur, qui est aussi logisticien rappelons-le, réagit très vite en lui passant un ou des coups de fil pour lui faire signe qu’on est sur le point de partir. Le VIP est, dans la plupart des cas, l’ennemi public n°1 durant tout le voyage.

Comment procéder ? Considérer que le VIP est en fait un super héros, il revient d’une mission où il a sauvé une vie.

 

5- Le David Guetta : Lors de son tout premier voyage en taxi-brousse, il a failli être interné en cellule psychiatrique suite à l’écoute de la « chauffeur-playlist ». <<< LIRE LA SUITE SUR MONDOBLOG >>>>

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant