10% de la population mondiale vit, ou plutôt survit, dans des bidonvilles.

Survivants des villes vous fait voyager dans cinq des vingt bidonvilles où Médecins sans frontières intervient - à Dacca, Karachi, Johannesburg, Port-au-Prince et Nairobi - et vous aide à mieux comprendre la vie quotidienne de leurs habitants et les enjeux humanitaires auxquels ils font face.

 

Réalisé par l’agence photos NOOR (Stanley Greene, Pep Bonet, Francesco Zizola…) et Les Productions DARJEELING pour Médecins Sans Frontières, « Survivants des villes » est un webdocumentaire qui attire l’attention sur la crise humanitaire qui sévit dans de nombreux bidonvilles du monde. Il est diffusé en exclusivité sur www.rfi.fr depuis le 2 novembre 2011.

 

Voici quelques captures d'écrans des différents chapitres :

 

 

 

 

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Réalisateur de l'émission l'Atelier des médias, j'aime aussi prendre le temps de parler des choses qui me tiennent à coeur.
Vous pouvez me suivre sur Twitter @cuisineanxious
L'ensemble de mes écrits et de mes illustrations sont en creative commons, vous pouvez les partager, les reprendre ou les remixer si vous me citez.
Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 4.0 International License.

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Commentaires

  • je ne pouvais imaginer autant de souffrances,

    même dans mes délires fous!

    Je vis avec mes problèmes

    mais mes conditions de vie sont 10 fois 100 fois meilleurs que là bas

    TRISTE!

  • Partout la pauvreté a le même visage.Peut être aussi que partout elle apparaît elle a les mêmes causes et les memes conséquences et la même signification.Il y a quelque chose de semblable à ces images au Sénégal et ce n'est pas la chose la plus rare.La pauvreté est partout dans le monde et cette universalité semble pousse  se demander si elle est nécessaire à l'histoire de l'homme.
  • je le finirais alors d'ici là lol!!!

     

  • C'est un des avantages du webdocumentaire...C'est qu'on peut y revenir quand on veut pour voir la suite.

    Je suis bien conscient que la vidéo n'est pas le format le plus sympathique pour la connexion, mais le résultat est plutôt très bon.

    Malheureusement je ne connais qu'un seul webdocumentaire téléchargeable c'est "Happy World"

  • J'ai pas pu finir le documentaire

    la connexion est superbe...pour ne pas être impoli...

    j'aimerais savoir si on ne peut le télécharger

     

This reply was deleted.

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...