Les femmes puisant de l'eau dans le Lac Tanganyika

Le  Centre de Traitement du Cholera CTC de l’hôpital général de référence de Kalemie, informe avoir depuis trois jours la maitrise sur l’épidémie de cholera qui s’est déclarée il y a quatre semaines dans les deux zones de santé de Kalemie et de Nyemba. Le Médecin directeur de l’hôpital général qui parle d’une situation passée sous contrôle médical de l’épidémie affirme que le nombre de cas admis au centre est observé en baisse. Le centre a admis pour la journée de samedi, 6 septembre 2014, trois cas alors que le même centre a enregistré par une dizaine des malades trois jours auparavant. Les acteurs engagés dans la lutte contre l’épidémie du cholera se félicitent des résultats obtenus grâce à la stratégie de riposte mobile.

La stratégie adoptée consiste à déployer en toute urgence, une équipe mobile sur le lieu de provenance du nouveau cas admis au CTC. Sitôt parvenue sur le lieu, l’équipe mobile s’active à la désinfection intro domiciliaire de la victime du cholera. Elle vient en appui à une autre équipe fixe installée devant la porte principale du CTC qui a pour objectif, la désinfection de toute personne accédant au centre. Et la stratégie apporte déjà des résultats encourageants, a indiqué le Médecin directeur de l’hôpital général de référence de Kalemie. Le Dr Jean-Pierre KITENGE a fait savoir qu’une fois sur terrain, l’équipe mobile doit désinfecter non seulement le ménage du malade mais également six autres ménages autour du ménage afin de limiter et combattre la propagation de la maladie au niveau de la communauté.

L’hôpital général fonctionne avec deux équipes mobiles qui compte chacune deux infirmiers et dotées chacune d’une moto, don de l’Ong française Solidarité, et d’un équipement de désinfection.

Le cholera a fait en l’espace de six semaines deux cent six cas au CTC. Toutefois, le centre ne déplore jusqu’à présent aucun décès. La prise en charge médicale est assurée en intrants nécessaires par l’Ong MSF-France.

Par ailleurs, le Médecin inspecteur du district sanitaire du Tanganyika tire une sonnette d’alarme sur le fait que le cholera qui sévit dans les deux zones de santé de Kalemie et Nyemba est parvenu à dépasser le seuil épidémique. L’épidémie touche aussi la zone de santé de Kongolo à 350 km au Nord-ouest de Kalemie. Le Dr Adalbert Nghandwe s’inquiète que la maladie dépasse par semaine la marge de dix malades dans la région. Il parle d’une extension dangereuse de l’épidémie qui demande une attention des acteurs engagés dans la lutte: l’épidémie a fait quarante-quatre cas parmi lesquels deux décès à Kongolo. L’Inspecteur sanitaire qui vient d’envoyer en urgence quatre-vingt-dix kilogrammes du chlore à Kongolo se félicite de la disponibilité à la fois des ressources humaines bien formées assurant une bonne prise en charge médicale et des intrants permettant de limiter le nombre de victimes.

François Xavier Mybe

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Récemment sur l'atelier