Sortir de sa zone de confort pour innover

Pour bien débuter 2018, l’Atelier des médias s’intéresse à quatre projets lancés par des médias déjà établis dans le paysage français. Historiens et dessinateurs, ils débutent un récit de l’histoire de France en 20 tomes. Journalistes économiques,ils ont créé une revue annuelle entièrement illustrée. Auteurs de bande dessinée, ils ont conçu un récit pour Instagram. Tous ont choisi de sortir de leur zone de confort, d'essayer de nouvelles manières de passer l’information.


Ebdo
est le dernier-né des hebdomadaires français. Il est disponible en kiosques depuis vendredi 12 janvier. Dans ses 100 pages sans publicité, l’hebdomadaire a l’ambition de parler de tout, des traditionnels grands reportages à des sujets de vie quotidienne, en passant par des histoires pour enfants.

Ce magazine est un pari de Rollin publications, son éditeur, qui est à l’origine du trimestriel XXI et et du semestriel 6mois : passer d’une rythme de publication très lent au rythme hebdomadaire. Une prise de risque, aussi, alors que les ventes des magazines papier décrochent depuis des années. Le directeur général de Rollin publications, Thierry Mandon répond aux questions de l’Atelier.

(En bonus, vous pouvez écouter ici Patrick de Saint-Exupéry, fondateur de Rollin publications, présenter la revue XXI dans l’Atelier des médias… le 8 février 2008 !)

 

“Histoire dessinée de la France”, une histoire de France en bande dessinée co-conçue par La Revue dessinée

C’est l’histoire de Molière, du général Dumas, de Jeanne d’Arc, de l’historien Jules Michelet et de Marie Curie dans une voiture (et le Maréchal Pétain est dans le coffre, enfermé dans son cercueil). Il ne s’agit pas du début d’une blague, mais de la trame narrative de La Balade nationale, l’album de bande dessinée qui inaugure la collection Histoire dessinée de la France.

Cette série lancée par La Revue dessinée, un trimestriel d’information en dessins, et les éditions La Découverte, s’est donnée une double mission :

  • raconter l’Histoire de France de l’Antiquité à nos jours en images,

  • mais aussi mettre à plat les débats qui entourent l’histoire aujourd’hui.  ce qu’on sait, ce qu’on croit savoir de l’histoire et comment elle est utilisée dans le débat public.

Sylvain Venayre, historien à l’université Grenoble-Alpes et directeur de la collection, m’a expliqué pourquoi il est important de connaitre l’historiographie, c’est-à-dire la manière dont l’histoire est racontée. Cet entretien est à retrouver dans l’émission.

Oblik, la revue graphique d’Alternatives économiques

“Un bon dessin vaut mieux… qu’un graphique”, c’est le parti pris d’Oblik. Le premier numéro de cette revue annuelle se présente comme un “Manuel de survie contre les idées reçues” en économie. Il rassemble 40 pensées à l’emporte-pièce comme “l’Europe est envahie par les migrants”, “les femmes sont moins scientifiques que les hommes”, “l’Afrique n’est pas mûre pour la démocratie”...

Avec Oblik, l’équipe du très sérieux mensuel Alternatives économiques a réduit à quelques phrases les textes de ses journalistes et fait appel à des dessinateurs. Leur mission : illustrer l’information économique pour la rendre compréhensible en quelques instants. Laurent Jeanneau, rédacteur en chef web chez Alternatives économiques, détaille cette démarche dans l’émission.



C’est encore l’été pour l’Atelier

Été est une bande dessinée coproduite par Arte et Bigger than Fiction et conçue pour le réseau social de l’image : Instagram. Du 27 juin au 27 août, les abonnés ont découvert chaque jour un épisode des aventures d’Olivia et Abel sur le compte @ete_arte.

Ils s’aiment et s’apprêtent à emménager ensemble mais, avant, Olivia et Abel ont décidé de se donner deux mois de liberté totale. Pendant cette parenthèse, les deux protagonistes vont essayer de remplir leur “bucket list”, ces choses qu’on se promet de faire avant un moment important de la vie : se marier, avoir un enfant… ou s’installer avec son/sa partenaire.

Joseph Safieddine et Thomas Cadène, co-scénaristes d’Été, racontent à Mélissa Barra pourquoi ils ont écrit cette BD pour Instagram. Avec ce choix de publication, les auteurs ont dû adapter leur écriture aux usages de leurs lecteurs-abonnés, et aux contraintes imposées par le réseau social.

Été de Joseph Safieddine, Thomas Cadène, Camille Duvelleroy et Erwann Surcouf est toujours disponible sur Instagram, et été publié en album aux éditions Delcourt.

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Journaliste à l'Atelier des médias de RFI, coach Mondoblog, alternant au CFPJ

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

ziad maalouf posted a blog post
L’Atelier des médias est allé en Turquie pour enquêter sur la liberté d’expression dans le pays. No…
26 déc. 2017
Mélissa Barra posted a blog post
Le 8 décembre 2017 s’est tenue à Paris la remise du Prix Numérique et Transparence. Il récompense d…
15 déc. 2017
ziad maalouf posted a blog post
Nées il y a douze ans en France, les conférences gesticulées désignent un exercice d’expression en…
20 oct. 2017
ziad maalouf posted a blog post
En 2005, Anjan Sundaram renonce à de brillantes études de mathématiques aux États-Unis pour partir…
18 oct. 2017
Plus...