Sommet G8/Afrique

Dominique Ouattara, Première Dame de CI depuis Deauville:

« La Côte d’Ivoire veut une nouvelle génération sans SIDA »

La clôture du 37ème sommet  du G8 à Deauville a été marquée par un important déjeuner de travail organisée par  la Première Dame Française, Mme Carla Bruni Sarkozy à l’endroit de ses invitées. Au nombre desquelles, la Première Dame de Côte d’Ivoire Mme Dominique Ouattara. Elle était accompagnée de Mme Nadine Sangaré, Directrice Côte d’Ivoire de la Fondation Children Of Africa. D’autres épouses d’illustres personnalités étaient à ce déjeuner de travail organisé par l’épouse du Président Français, Nicolas Sarkozy. Il s’agit de Mmes. Laureen Anne Teskey Harper (Première Dame du Canada), Alpha Condé (Première Dame de Guinée Conakry), Issoufou Mahamadou (Première Dame du Niger), Sveltlana  Medvedeva (Première Dame de la Russie), Abdoulaye Wade (Première Dame du Sénégal),  et  de Mme Ban Ki Moon (l’épouse du SG de l’Onu). Ainsi que des experts, Michel Kazatchkine, Directeur exécutif du Fonds Mondial de lutte contre le Sida, la tuberculose et le paludisme et Michel Sidibé  Directeur exécutif de l’ONU SIDA. L’événement qui s’est déroulé en marge des travaux des conjoints avec le Président Français Nicolas Sarkozy a duré 2h d’horloge au somptueux restaurant, « le Ciro’s » de Deauville. Au cours de ce conclave, Mme Carla Bruni Sarkozy, ambassadrice de lutte contre le SIDA a invité les participants à s’engager activement dans la protection mère-enfant dans le cadre de la lutte contre le VIH/ SIDA et contre l’illettrisme. Par ailleurs, l’épouse du Président Français, a salué l’engagement  des  Premières Dames de la Côte d’Ivoire, de la Guinée   et du Niger pour leur engagement aux côtés de leur époux, non sans noter l’accueil chaleureux réservé à son époux lors de son récent séjour en Côte d’Ivoire. « Dans notre pays, le taux de prévalence national selon la dernière enquête effectuée par le Ministère de la Santé est de 4,7 %.

Par ailleurs, sur un million (1.000.000) de femmes enceintes chaque année en Côte d’Ivoire, cinquante mille femmes (50.000) sont séropositives. Pour y remédier, la Côte d’Ivoire veut faire sienne la vision d’une « nouvelle génération sans SIDA », a souligné le Première Dame de Côte d’Ivoire Mme Dominique Ouattara. Aussi, a-t-elle promis de tout mettre en œuvre afin de « renforcer le système de santé par une nette amélioration de l’accès aux soins ; multiplier les centres de dépistage précoce dès la naissance de l’enfant, conseiller et promouvoir le dépistage systématique chez les femmes enceintes, et enfin augmenter les ressources financières allouées à la protection maternelle ». Une vision bien appréciée par les participants.

                                                                                         Sériba Koné (source com. Première Dame de CI)

 

 

Voici le propos liminaire de la Première Dame de Côte d’Ivoire :

 

 Excellences Mesdames les Premières Dames,

Monsieur le Directeur exécutif  du Fonds Mondial de lutte contre le SIDA, la Tuberculose et le Paludisme,

Monsieur le Directeur exécutif de l’ONUSIDA,

Distingués invités,

Tout d’abord je voudrais remercier particulièrement la Première Dame de France, Madame Carla Sarkozy, de m’avoir associée à ce déjeuner de travail à l’occasion du G8. Cette initiative fait honneur et fierté à la Côte d’Ivoire.

Après plusieurs années de crise, la Côte d’Ivoire entame une phase nouvelle avec la conviction que la stabilité et la démocratie vont lui permettre de réaliser des progrès significatifs, surtout dans le domaine de la santé.

Mesdames et Messieurs,

Quelle est la situation des femmes et des enfants face au VIH/SIDA en Côte d’Ivoire ?

Dans notre pays, le taux de prévalence national selon la dernière enquête effectuée par le Ministère de la Santé est de 4,7 %.

Par ailleurs, sur un million (1.000.000) de femmes enceintes chaque année en Côte d’Ivoire, cinquante mille femmes (50.000) sont séropositives.

Pour y remédier, la Côte d’Ivoire veut faire sienne la vision d’une « nouvelle génération sans SIDA » et tout mettre en œuvre pour :- renforcer le système de santé par une nette amélioration de l’accès aux soins ;

-  multiplier les centres de dépistage précoce dès la naissance de l’enfant

-  conseiller et promouvoir le dépistage systématique chez les femmes enceintes,

- et enfin augmenter les ressources financières allouées à la protection maternelle.

Mesdames et Messieurs,

Pour conclure, je voudrais prendre l’engagement d’œuvrer personnellement à soutenir toutes les initiatives et programmes de lutte contre le VIH/SIDA particulièrement chez la mère et l’enfant.

Et pour terminer mon propos, je souhaiterais réitérer mes encouragements à l’endroit de l’ONUSIDA pour son engagement quotidien et mon admiration envers toutes les Premières Dames qui œuvrent déjà dans ce sens.

                                                                          Je vous remercie

 

                                   Mme Dominique Ouattara, Première Dame de Côte d’Ivoire

 

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...