J'aime beaucoup mon pays.Socrate enseigne qu'il faut aimer aussi les lois de son pays même si elles ne sont pas bonnes.Aujourd'hui j'ai été très déçu du comportement d'une certaine fraction de notre police nationale.Les élèves des collèges et lycées du Sénégal abandonnés depuis plus d'un mois sont sortis encore aujourd'hui pour réclamer leur droit:poursuivre le cours normal des études. Ils ont croisé sur leur chemin une première unité de police.Ils ont levé les mains en haut et ont croisé les bras et ont exhibé une pancarte sur laquelle on lisait clairement "A bas la violence".Arrivés au rond point de Liberté 6,une autre unité leur a barré la route et l'affrontement entre les forces de l'ordre et les élèves aux mains nues ont étét poussés à ramasser des pierres.Ils ont été poursuivis dans toutes les rues.

 

 

 

J'ai suivi la marche depuis  son début et il n' y avait des milliers de jeunes.

Brusquement,alors que j'étais entre les forces de l'ordre et les élèves qui s'étaient repliés dans les rues,un jeune agent de police a foncé sur moi et a violemment arraché ma caméra.Il l'a tiré violemment et à coupé la cordelette avec laquelle je la tenais autour de mon poignet droit.J'ai pu empêcher la chute de l'appareil sur le sol dur du trottoir où je me tenais avec d'autres témoins de la marche et des affrontements.J'ai protesté et tout le monde voyait la scène de l'agression policière sur les élèves et sur moi.Son supérieur hiérarchique est arrivé et je leur ai dis que je vais porter plainte.Non seulement le premier m'a couvert d'injures auxquelles je n'ai pas répondu,non pas par peur mais par respect à ce qu'il représente pour moi,mais son chef qui m'a ensuite pris l'appareil a effacé des photos qui n'avait rien à voir avec les images qu'ils ne voulaient pas voir en ma possession:des élèves poursuivis comme des lapins et arrêtés comme des lapins et jetés en cage.Toutes les phots et vidéos de la marche ont été supprimé par ce chef de répression qui dit m'avoir reconnu depuis une autre marche en ces termes:"je te reconnais, tu nous a suivi l'autre jour partout"Je lui ai dis que j'étais observateur de France24 et il un de ses collègues m'a répondu que "ce n'est pas un métier"

Quand il ont tout effacé,je me suis fais prendre moi-même en photos et on les voit derrière...

Le règne de la force est bien visible mais il dure rarement très longtemps.Je suis sûr sans aucun doute que celui qui a endommagé mon appareil photo et celui qui a effacé mes photos par le seul pouvoir de la force se souviendront un jour et voudront effacer quelque chose qu'on ne peut pas effacer d'un certain registre.

 

 

 

 

M'envoyer un e-mail lorsque des personnes publient un commentaire –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Commentaires

  • @Coly et Simond

    Vos réactions me rapellent celle d'une femme,le matin où on est venu à l'école annoncer le décès de ma mère quand j'avais moins de 10 ans...

    Vos réactions sont pour moi la preuve supplémentaire qu'Internet sert bien à quelque chose.Que les réseaux sociaux sont bien des sociétés capables de jouer les mêmes rôles ou beaucoup de fonctions essentielles pour l'homme.Vos réponses sont des présences effectives, plus effectives même que celles de certains corps avec lesquels nous faisons face dans ces rues bondées des cités du monde et avec lesquels nous nous télescopons de jour ou de nuit et où des vies humaines s'immolent sans perturber la quiétude des autres.Car des hommes et des femmes étaient là et je n'ai pas entendu quelqu'un qui m'ait dit ce que j'ai entendu de vous.Nous ne sommes jamais seuls.Ici aussi nous rencontrons,nous entendons et nous tenons compte des voix des autres.Merci infiniment pour ce signe de solidarité et de fraternité.Il me semble avoir senti le plein d'humanisme de Simon Decreuze dès mon entrée dans cet espace social de l'ADM. Je suis très rassuré de rencontrer mon concitoyen Coly et j'espère que pour lui, Dieu me donnera la force de dépasser mon état actuel depuis ce jour.

  • Fais attention à toi quand même ;-)
  • Il fallait s'attendre à cette réaction de nos forces de l'ordre. Depuis plus de quarante ans le Sénégal dispose des forces du désordre. Au nom du peuple Sénégalais, je vous présente les excusees

     

This reply was deleted.

Récemment sur l'atelier

Atelier des Médias - RFI via Facebook

🎮 Un jeu pour apprendre à reconnaître les Fake News par l'American University…

Atelier des Médias - RFI via Facebook

#Podcast 🎧 Cet été, réécoutez le témoignage du jeune…

Atelier des Médias - RFI via Facebook

Un simulateur pour le projet de loi relatif à la protection des forces armées en…

Atelier des Médias - RFI via Facebook

Plus...