Ndongo D, jeune rappeur Sénégalais du groupe Daara-J Family, lutte contre la corruption par le rap. Il est parmi ceux qui ont établie les bases du mouvement Y en a marre pour faire tomber le regime de l'ancien président Sénégalais Abdoulay Wade. Ils nous parle de sa motivation dans ce billet.

Par Gaïus Kowene, à Dakar

Temoin de la corruption

Temps ensoleillé, le taxi bus est plein à craquer. Arrêt brusque, le chauffeur sort un billet d'argent et le passe au roulage. Sans aucun document aucun, il parcourt les rues de Dakar librement.

 

L'artiste musicien Ndongo D voit la scène avec l'air inquiet. "Ce gars n'a aucun document de contrôle technique, signale t-il. Et si ce véhicule était un cercueil roulant ?"

Rapeur et producteur, il décide de s'impliquer activement dans la lutte contre la corruption dans son pays. Son art est son arme.

 

Initiatives concrète

Premier cap, intéresser des artistes peu connus, mais talentueux de la banlieu Sénégalaise. Il arrive à en convaincre plusieurs. Ndongo D s'associe à la société civile locale pour faire bouger les choses. Celle-ci organise des ateliers et fait comprendre à ces jeunes artistes la corruption sous tous ses angles. "Au départ, je croyais que la corruption ne se limitait qu'à la route et à la douane, se souvient Ndongo D. Avec ces formations, j'ai compris que la corruption est présente meme dans l'administration publique. Elle bloque tout développement!" Voilà de quoi activer sa rage.

 

Ensemble avec ses compagnons de lutte, ils consacrent l'album Sakré corruption à cette problématique. La chanson "Y'en bu diss", du groupe sénégalais Fuk'n'kuk avec Crazy Cool, figure dans cet album paru en 2009. Ndongo D y pose sa touche et ... la chanson cartonne! Certains médias de la place la diffusent plusieurs fois.

 

La chanson Y'en bu diss dans la quelle Ndongo D a participé

Lutte fructueuse

Cette lutte n'est pas sans effet. Elle a permis de préparer les bases solides du soulèvement des rappeurs contre l'ancien président sénégalais.Le mouvement Y'en a marre.

 

L'opposition et la société civile le soupçonnait de vouloir s'éterniser au pouvoir par la mafia. Abdoulay Wade a perdu au deuxième tour contre son ancien premier ministre, Macky Sall. A peine au pouvoir, le nouveau président promet de s'investir dans la même cause.

 

Joie et vigilance

Pour ce rappeur, c'est une joie mêlée à la vigilance. "Le travail n'est pas encore fini, rappelle Ndongo D. Nous attendons encore plus de changement de la part du gouvernement."

Présentement, Ndongo D et son label Bois Sakré collaborent avec des artistes étrangers (comme Pierce Freelon des Étais unis, etc.). Objectif: renforcer l'échange interculturel et briser les préjugés pour une lutte beaucoup plus efficace.

 

Une version video de cette interview est en préparation. Elle fera partie du documentaire Mondoblog Tour réalisé par Marthe Le More.

M'envoyer un e-mail lorsque des personnes publient un commentaire –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias