A l’instar du « Printemps arabe », un ensemble de manifestations populaires d’importance inégale se produisent actuellement au Sénégal d’où le titre  de l’article “harmattan wolof” qui n’est autre que l’association de deux mots (harmattan+wolof).

Le premier harmattan est un vent chaud, sec et poussiéreux d’Afrique de l’Ouest et le second Wolof, est l’ethnie la plus représentée au Sénégal.

Pourquoi “harmattan wolof”?


Lire la suite

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

ziad maalouf posted a blog post
L’Atelier des médias est allé en Turquie pour enquêter sur la liberté d’expression dans le pays. No…
26 déc. 2017
Mélissa Barra posted a blog post
Le 8 décembre 2017 s’est tenue à Paris la remise du Prix Numérique et Transparence. Il récompense d…
15 déc. 2017
ziad maalouf posted a blog post
Nées il y a douze ans en France, les conférences gesticulées désignent un exercice d’expression en…
20 oct. 2017
ziad maalouf posted a blog post
En 2005, Anjan Sundaram renonce à de brillantes études de mathématiques aux États-Unis pour partir…
18 oct. 2017
Plus...