Rien que la scène pour Youssoupha

Le rappeur congolais se dit impatient de partager le meilleur de son rap avec les fans camerounais. C’était au cours de la conférence de presse tenue ce 4 juin 2013 à Douala.

 

C’est finit les doutes. Youssoupha, est bel et bien au Cameroun. Accueilli par la pluie, signe de bénédiction en Afrique, le « meilleur de France qui a un cheveu sur la langue » donnera, pour la première fois, un spectacle inédit au Cameroun. Ce sera le 6 juin 2013 à la maison de parti à Bonanjo à Douala. En prélude à cet évènement très attendu par de nombreux fans, le rappeur français d’origine congolaise a échangé avec les hommes de médias ce 4 juin 2013 à l’Institut français de Douala. Dans sa tenue décontractée (casquette noire sur la tête, lunette sombre aux yeux et un tee-shirt blanc sur lequel on pouvait lire « Youss, on se connait »), l’artiste s’est dit heureux pour cette tournée africaine. Surtout que « je suis dans une période de haut en ce moment. Cette tournée était quel que chose de primordial pour nous », s’est réjouit Youssoupha.

Pour la première partie de ce show, Youssoupha soutient que « la scène a toujours été prioritaire surtout quand on vient en Afrique. J’insiste toujours qu’il y ait des premières parties locales parce que toutes les fenêtres doivent être une aubaine pour eux ». Ainsi, la première partie, d’après les organisateurs, sera assurée par Sir Nostra, Stanley Enow, Monsieur Terror, TP Boy et Black Larue. En dehors de ce concert, as-tu des projets avec des artistes (rappeurs) camerounais ? « Au-delà de la collaboration, nous avons un label indépendant qui marche bien. On cherche des artistes qu’on pourra aider. Nous prenons le temps de regarder et d’écouter. Il n’y a pas de frontières. Donc, c’est possible », affirme Youssoupha. Accompagné de S-Pi et ces musiciens, ils passeront en revue le large répertoire musical : Noir désir (disque de platine), Sur les chemins du retour et A chaque frère (disques d’or), Eternel recommencement, Rap franc Cfa, Clashes…

S’agissant des préventes, Brice Albin, membre du comité d’organisation, précise que « les billets se vendront sur place le jour du concert. Il n’y a pas de prévente cette fois ci. Les premiers à arriver et à acheter les billets auront les meilleures places ». Rendez-vous le 6 juin 2013 à Douala. Ça va gester avec Youssoupha, le lyriciste Bantou.

Frank William BATCHOU

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted a blog post
Les récentes législatives et l’état de santé du président Ali Bongo Ondimba ont ravivé certaines…
4 févr. 2019
mapote gaye posted a blog post
Ceci après avoir publié par «erreur» l’information selon laquelle la présidente du Sénat,  Lucie…
4 févr. 2019
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv. 2019
Plus...