Reseau pour la Solidarité Numérique

Rôle de l’Etat dans la Résolution de la Fracture NumériqueLes pays du Tiers-monde ont été pendant très longtemps marginalisés dans les sphères de décision mondiale. Victimes d’injustices de toutes sortes et de plusieurs millénaires d’oppression de la part des Pays impérialistes. Voilà qu’un des leurs, le Sénégal malgré sa petitesse géographique et démographique mais combien riche en ressources humaines, a su dire non à cette situation, de chaos et rester au demeurant , le porte flambeau des nations opprimées en faisant une politique de rupture totale de la main tendue et en promouvant sous la direction de son Président éclairé, Maître Abdoulaye WADE, le projet du Fonds de Solidarité Numérique approuvé par la Communauté Internationale et parrainé par les villes de Genève et de Lyon et ainsi insuffler un espoir nouveau à l’ensemble des pays sous développés.Ainsi, le Sommet des Nations Unies sur la fracture numérique à Genève est venu à son heure compte tenu de l’ensemble des problèmes auxquels sont confrontés les pays du Tiers-monde en matière de tentative de mise à niveau de leur économie pour résorber le gap qui les sépare des pays développés condition sine qua non pour avoir toutes les armes nécessaires à la bataille du développement dans ce monde du XXI éme siècle ou l`ère de la mondialisation de l`économieDans ce monde du XXI éme siècle dit celui du virtuel ou l’ère du numérique, les pays du Tiers-monde ne doivent pas rater le train en marche de l’histoire parce que, réservoir de matières premières inépuisables ; ces pays, à travers ce Fonds de Solidarité Numérique, auront les mêmes chances que les pays nantis en matières de localisation des zones potentielles d’exportation de leurs produits et ainsi, ils pourront anticiper sur les fluctuations du marché et lutter plus efficacement contre la détérioration des termes de l’échange.C’est de ce fait seulement, que les pays du Tiers-monde verront le bout du tunnel et entreront de plain pied dans la mondialisation de l`économie et on pourra parler ensuite de renaissance africaine ou Tiers-Mondiste.Le Sommet a permis de matérialiser l’initiative de la communauté internationale qui est de mettre tous les pays au même pied d’égalité en matière d’acquisition des connaissances modernes et partant de là, de lutter plus efficacement contre les inégalités de tous ordres.Le monde du XXI ème siècle étant celui du numérique ou l’époque des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC), il a permis aussi de créer les conditions de déclic d’un comportement nouveau et responsable dans le partenariat Nord- Sud, pour précipiter enfin l’avènement d’un ordre nouveau basé sur la justice sociale et la paix.Le Sénégal, pays phare dans le bouleversement des rapports inégaux entre les pays du tiers – monde et les pays riches avaient l’obligation de prendre les devants quant aux initiatives indispensables à la matérialisation de la Nouvelle Vision Africaine du Développement qui est le NEPAD. Une initiative sénégalaise parce que tout bonnement depuis l’avènement de l’Alternance du 19 mars 2000, l’image du Sénégal a trouvé partout à travers le monde une plus grande marque d’attention et d’estime.Sur ce, Maître Abdoulaye WADE a jugé donc nécessaire de profiter de l’occasion offerte par cette tribune et du crédit accordé par la communauté internationale à notre pays pour promouvoir le projet de Fonds de Solidarité Numérique.Conscient des conséquences néfastes à l’émergence des pays du Tiers Monde résultant de la fracture numérique et nous fondant sur sa vision nous avons mis sur pied un Comité d’Initiatives et initié au moyen d’un ambitieux programme une campagne d’informations, mais surtout d’implication des populations à l’appropriation des opportunités du Fonds de Solidarité Numérique par la mise en place d'un Réseau National pour la Solidarité Numérique.Une tournée au niveau national va bientôt démarrer pour monter des cellules à tous les niveaux : départementales, régionales pour finalement mettre en place le bureau national à l’issue d’un atelier de validation et de partage à Dakar.Mais quels que soient l’engagement et la détermination des initiateurs, un programme aussi ambitieux ne saurait prospérer sans la contribution des autorités étatiques plus particulièrement le Ministère chargé des NTIC (pour son appui institutionnel, logistique), les collectivités locales ainsi que des partenaires publiques privés afin de nous permettre de mener à bon port cette mission régalienne que nous nous sommes assignés.• Le programme a démarré depuis 2005 avec des conférences publiques en partenariat avec certaines structures comme la Mairie de la Ville de Dakar, la Commune de Grand Yoff et la Convergence Citoyenne de Grand Yoff- et apporter sa contribution aux grandes initiatives de son Excellence le Président Abdoulaye WADE dont la GOANA• Nos perspectives- Dans le cours terme : monter le bureau national du Réseau- Dans le moyen terme : s’ouvrir à la sous région pour permettre à ces pays de copier le model Sénégalais et monter le bureau Africain- Dans le long terme : monter le Réseau international1- OPPORTUNITES ET IMPACTSLes profits que les pays du Tiers- Monde peuvent tirer des retombées de ce Sommet sont : Création de cadres propices à leurs économies respectives ; Localisation des marchés potentiels Nord -Sud et Sud- Sud ; Maîtrise du facteur temps et espace économique Nord -Sud ; Suppression des frontières Nord- Sud, Sud- Sud ; Harmonisation des politiques économiques Nord- Sud et Sud- Sud ; Libre circulation de l’information Nord- Sud et Sud- Sud ; Bonne mobilisation des ressources additionnelles du Nord au Sud.Les impacts du fonds sur : Etat – Commune – Secteur PrivéLa spécificité de la Commune :La Commune demeure et reste le réceptacle de toutes les initiatives politiques, économiques et socioculturelles des États.Socle le plus sensible des corps socio-économique des Etats, la Commune apparaît comme l’avant gardiste de cette nouvelle politique partenariale du numérique compte tenu de sa puissante base sociologique et économique.Les avantages et les actions tirées par les Communes sont :I.- Les avantages : Fonds et populations Prise en charge plus rationnelle de la demande sociale Développement plus rapide entre Commune- Etat- Secteur Privé Accès plus rapide à l’Internet Possibilité de coopération décentralisée plus rapide entre les villes Bonne connaissance des Institutions établiesII.- Les actions : Fonds et populations Une meilleure organisation interne dans les communeso Dans le domaine politique Participation massive des populations dans les élections (étatique ou municipale) L’avènement d’un comportement citoyen nouveau Cartes d’électeurs numériqueso Dans le domaine économique Réhabilitation des circuits économiques Création d’une banque de données économiques ou guichet unique Cartes d’identités Nationales et Passeports Numériqueso Dans le domaine de l’éducation Facilitation de l’accès des écoles aux nouvelles technologies, de l’information et de la communication (NTIC) Coopération plus accrue entre les différents établissements scolaires Lutte plus efficace contre l’analphabétisme et l’ignorance.o Dans le domaine de la Santé Lutte efficace contre les maladies les plus courantes pour le bien-être familial Accentuation de la sensibilisation sur les Infections Sexuellement Transmissibles (IST) Automatisation et informatisation des Postes et Centre de Santé Mise en réseau des différentes structures sanitaires locales, communales, départementales, régionales et nationales.o Dans le domaine socioculturel Revalorisation du patrimoine socioculturel Création de Cyber Jeunes Connexion bibliothèque municipale aux NTIC Meilleure prise en compte du volet sécuritaire. Lutte avec efficacité contre la pauvreté Accroissement des moyens de lutte contre la pauvretéConférence publique à Grand Yoff sur le thème « le Sénégal et la Résolution de la Fracture Numérique : Rôle des Pouvoirs Publics »Monsieur Latif THIOR Coordonnateur du Réseau pour la Solidarité Numérique
M'envoyer un e-mail lorsque des personnes publient un commentaire –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Réccemment sur l'atelier

Atelier des médias via Twitter
Ukraine: un nouveau ministère de l’Information http://rfi.my/1JB28ox  Via @RFI
Il y a 9 heures
Atelier des médias via Twitter
L’éviction d’Éric Zemmour d’iTELE fait débat dans la classe politique http://rfi.my/1JzU9YR  Via @RFI
Il y a 15 heures
Atelier des médias via Twitter
Le groupe France Médias Monde développe sa présence en Argentine http://rfi.my/1JyeP3A  Via @RFI
Il y a 23 heures
Atelier des médias via Twitter
Kagame aux bailleurs internationaux: «Vous pouvez garder votre argent» http://rfi.my/1ADFhmq  Via @RFI
hier
Plus...