« On ne peut pas éviter la fraude pendant les élections au Burkina, mais grâce à Dieu ça va aller », ce sont les propos d’un jeune de l’arrondissement 4 de la ville de Ouagadougou. En dépit de ce scepticisme, les habitants de ce quartier sont prêts à retourner aux élections pour choisir leur maire. Les élections municipales du 2 décembre 2012 seront reprises dans cet arrondissement dans 155 bureaux de vote. Dans le quartier Tanghin, secteur 17, cette reprise est une occasion que la justice offre aux citoyens pour faire valoir leurs voix. Idrissa Ouédraogo est un vendeur grossiste de cartes de recharge. Pour lui, cela va permettre réparer les dysfonctionnements observés lors des premières élections. « Il a été prouvé qu’il y a eu beaucoup de fraude la fois passée et les élections ont été annulées. Donc cette fois-ci nous repartons pour que nos voix prises en compte. Nous ne nous lasserons pas de voter. Moi, je suis militant d’un parti et je vais mobiliser les gens à aller voter », a-t-il soutenu. Pour certains habitants de ce quartier, la reprise des élections sera une perte pour les partis d’opposition. Sayouba Sawadogo, mécanicien du quartier, nous confie que « les partis politiques de l’opposition ne pourront plus mobiliser leurs militants comme avant. Alors que, le parti au pouvoir a assez d’argent pour mobiliser les siens. Donc ce sera essentiellement les militants favorables au parti au pouvoir qui vont voter », avant de préciser que l’essentiel, c’est d’élire un maire qui travaillera pour l’intérêt et le développement de la population. La reprise des élections est prévue pour le 17 février 2013.

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted a blog post
Les récentes législatives et l’état de santé du président Ali Bongo Ondimba ont ravivé certaines…
4 févr. 2019
mapote gaye posted a blog post
Ceci après avoir publié par «erreur» l’information selon laquelle la présidente du Sénat,  Lucie…
4 févr. 2019
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv. 2019
Plus...