Admis à s’affronter pour un second tour électoral ; deux candidats alliés du front républicain de 1995 et ennemis politiques depuis 1999 jusqu’à ce jour. A cet effet, le camp du président sortant, LAURENT GBAGBO accuse sans preuve fondée ; Mr ALASSANE DRAMANE OUATTARA d’être le père de la rébellion ivoirienne.

La majorité présidentielle(LMP) de LAURENT GBAGBO s’autoproclamant d’être le maitre de la situation, nationaliste, gardien préservant l’intérêt des ivoiriens alors Mr OUATTARA dit ADO, technocrate d’économie, ancien président adjoint du Fond Monétaire international, ancien premier ministre de Feu Félix BOIGNY, connu pour son pragmatique de réussite, médecin d’économies en chutes, promet une solution de thérapies médicales de cinq ans aux ivoiriens. Envahir par l’empire de la peur et de l’échec au second tour, le camp présidentiel (sectateurs durant ces 1O ans), envoie des SMS haineux, animent des meetings populaires dans les agoras d’Abidjan, la projection endoctrinée de film de la guerre dans les villages.

En outre, ADO dérange énormément le camp présidentiel et certains dignitaires de ce pays car ils connaissent ses compétences et déterminations. Mais avide de proposer, un bon programme de société aux ivoiriens ; ils endoctrinent des personnes sans espoir dans leurs jeux car le camp présidentiel se réfère à la guerre (le passé c’est le passé) alors que les immeubles sortent de terre en 6 mois, les belles voitures inondent Abidjan ensuite leur chef GBAGBO Laurent incapable à répondre aux 90 minutes lors de la campagne.

ALASSANE DRAMANE OUATTARA dit ADO SOLUTIONS, est le sauveur d’une nouvelle Côte d’Ivoire qui se repositionne et émergera dans cinq ans et non la Côte d’Ivoire aux roublards qui ne pensent qu’à remplir leur ventre.

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...