Remous au Guichet unique automobile

Voici pourquoi les importateurs grognent

Le guichet unique automobile sis à Vridi, zone industrielle est secoué ces derniers mois par des mouvements de protestations. En témoigne le dernier en date du jeudi 19 janvier 2012, où il a fallu l’intervention du conseiller du ministre des Transports chargé des transports terrestres, Baffah Koné. Et ce, "pour recenser et énumérer les problèmes" liés à ces troubles à répétitions. En effet, le mardi 17 janvier 2012 les importateurs et usagers du guichet unique ont remis le couvert. Allant jusqu’à accuser dans une correspondance, la société 2GE (Groupement de gestion des entreprises) chargées de confectionner les plaques d’immatriculation et de tatouer les vitres des véhicules automobiles de manque de tôles. Une visite dans les ateliers de fabrications en zone 3 à Treichville, et à Vridi nous ont permis de nous rendre compte qu’il y a un stock suffisant de tôles. Mieux André Kouadio Brou et N’Datti Sébastien ont soutenu qu’il n’y a jamais eu un manque de stocks de tôles d’immatriculation. « Nous livrons entre 1000 et 1200 plaques par jours», a indiqué André Kouadio Brou. Le Dg de 2GE, Kouadio Niamkey a soutenu que le problème soulevé par les usagers est ailleurs et non avec la société qu’il dirige. « Nous avons un stock de tôles pour les immatriculations disponible jusqu’en fin 2012», a-t-il affirmé. Une sérénité dans ces dires qui confirme le constat effectué sur le terrain en compagnie du chargé de communication du Guichet unique, Adama Koné. Si la société 2GE n’est nullement indexée dans ces grognes à répétition pourquoi un émissaire du ministre des Transports et une forte délégation s’est-elle déplacée au guichet unique ? En réalité, le problème se situe ailleurs, comme l’a indiqué le Dg de 2GE. Le porte-parole de la Fédération des syndicats des importateurs de véhicules d’occasion (Fsivo),  Kalifa  Ouédraogo est plus explicite sur le sujet. « Nous dénonçons le non respect du cahier de charge et la convention de concession entre l’Etat de Côte d’Ivoire et CI-Logistique de Niamoutié Kouao», a coupé court le porte-parole de la Fsivo. Qui se rendait à une réunion urgente au cabinet du ministre des Transports, suite à la grève de 72heures qu’ils ont projetés.

En revanche, le directeur général de CI-Logistique, N’Dri Kouakou Marius face à ces récriminations a toujours soutenu, « assurer » sa « responsabilité conventionnelle». Le chargé de communication Adama Koné appelle à l’apaisement et au dialogue. « Nous sommes dans un partenariat gagnant-gagnant nous n’avons pas intérêt à vous pénaliser. Nous œuvrons à l’amélioration des conditions d’importation des véhicules », a-t-il indiqué.  En tout état de cause, le feu couve encore des cendres ardentes au Guichet unique entre les importateurs et la société CI-Logistique, dont le Pdg est Niamoutié Kouao. Affaire à suivre… 

                                                                         SERIBA KONE



 

                                         


Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted a blog post
Les récentes législatives et l’état de santé du président Ali Bongo Ondimba ont ravivé certaines…
4 févr. 2019
mapote gaye posted a blog post
Ceci après avoir publié par «erreur» l’information selon laquelle la présidente du Sénat,  Lucie…
4 févr. 2019
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv. 2019
Plus...