Reculer pour mieux sauter

Bonjour à tous les membres et non-membres de l’Atelier des médias,


Voilà plus de huit années que l’idée d’expérimenter avec l’info participative à RFI a été mise en place sur ce site. Un site auquel vous avez très certainement contribué au moins une fois, et nous vous en remercions. Je vous parle d’un temps que les moins de vingt de ans ne peuvent pas connaître. Un temps où Facebook commençait timidement, Twitter aussi. Une époque pendant laquelle quelques aventuriers du web s’étaient emparés des nouveaux outils d’Internet pour établir une nouvelle relation avec les usagers. Rendre participative la production de l’information (enquête participative), être en contact rapproché avec nos auditeurs (16 000 membres validés), faire remonter des sujets venant du quotidien, créer un site thématique sur l’univers des médias, mais surtout expérimenter et s’aventurer dans des territoires qui n’existent dans aucun manuel. Ces idées ont été et restent pour nous très excitantes.

     L'aventure participative à l'épreuve des nouveaux outils de conversation

Il faut aussi rappeler que cette plateforme, que nous avions imaginé comme étant consacrée au traitement de la révolution technologique, a très vite été détournée. Pour le meilleur lorsque vous, membres, vous vous en êtes emparés pour parler de sujets qui vous ont semblé plus familiers : la politique, l’environnement, la poésie. Pour le pire, lorsque certains sont venus faire de la pub grossière, parfois de la propagande et (heureusement rarement) de la diffamation. Ce n’est pas un reproche, c’est un constat. Et c’est une quasi-constante de cette révolution technologique : ce sont souvent les usages qui reprennent le pouvoir sur les outils, et c’est tant mieux.

Par la suite, nous avons mis beaucoup d’énergie dans Mondoblog, qui est à nos yeux un projet incroyable, définitivement utile, mais surtout irremplaçable. Ce projet s’est nourri de l’expérience de l’Atelier des médias. D’abord, sur le web, ce n’est pas la quantité de contenus en ligne qui fait défaut, c’est bien la qualité. Sélectionner les membres de la communauté Mondoblog nous a permis de donner la parole aux plus “éclairés” des citoyens. Ensuite, vient la question de la diversité éditoriale des contenus. Une des grandes forces du participatif est de permettre de traiter des sujets que les journalistes n’ont pas toujours le temps, parfois le goût ou l’envie, voire la possibilité matérielle, de faire. Permettre aux citoyens de prendre la parole, c’est permettre au quotidien d’exister au milieu du politique et du sensationnel. C’est aider à ré-équilibrer l’information.

     Un environnement numérique qui a évolué

Huit ans après le début de cette aventure “Atelier des médias”, certains journaux historiques ont disparu, MySpace, qui nous avait permis de mettre le pied à l’étrier sur les réseaux sociaux, est oublié. Facebook s’est imposé comme l’outil social et communautaire par excellence (avec plus d’un milliard et demi d’utilisateurs actifs par mois). Twitter, de son côté, remplit toujours son rôle de média d’alerte, mais aussi, désormais, de média privilégié pour les opérations de marketing. Plus personne ne conteste l’utilité d’exister sur les réseaux sociaux (voire leur côté incontournable) pour donner de la visibilité à son discours. Et peu à peu, les conversations en ligne ont migré (ce n’est pas une fatalité) vers les réseaux sociaux.

Cela fait longtemps que l’idée de repenser l’Atelier, repenser ce qui avait été créé pour expérimenter et trouver de nouveaux usages, nous taraude. Ce projet n’a jamais été immobile, que ce soit dans sa version web ou dans sa version antenne, podcast. En même temps, nous sommes fiers du parcours accompli. Nous avons appris beaucoup en expérimentant et espérons que ceux qui nous ont accompagné dans cette démarche en gardent le même souvenir.

Combien de membres se sont lancés dans le blogging après avoir testé nos outils de publication ? Combien d’entre vous se sont décidés à devenir journaliste ? Combien d’entre vous ont découvert de nouveaux amis ou ont tout simplement étoffé leurs relations en ligne, grâce à notre plateforme ? Créer du lien, susciter des envies et de la curiosité, c’est bien cela l’objectif que nous nous étions fixé.

     Cette graine que nous avons planté à RFI a porté ses fruits

En octobre 2007, date du lancement du site participatif atelier.rfi.fr, le site de RFI ne permettait pas de commenter, c’est évidemment désormais chose faite. Il ne vous aura pas échappé que, cette année, RFI a également mis en ligne le site “RFI Savoirs”. Un site pour s’instruire ou instruire les autres, ainsi qu’un site communautaire. Nous souhaitons donc longue vie à cette initiative et espérons à nos collègues d’y trouver autant de plaisir que celui que nous avons eu. Le site RFI s’est également étoffé d’un site qu’on appelle “vertical” ou “thématique” qui ne vous aura pas échappé, je parle du site afrique.rfi.fr. Nous avions rêvé d’un site d’information, social, participatif et thématique. Voilà d’excellentes nouvelles. 

     Prochaine étape : publier moins, mais mieux

Il n’est pas facile d’annoncer cela à une communauté. Mais, au vu des nouveaux sites existant sur RFI, il nous semble évident que notre site doit bouger. Nous devons nous focaliser sur ce que nous savons faire de mieux, avec vous, c’est-à-dire traiter de l’évolution des médias, de la société numérique et des innovations qui permettent de mieux informer, de mieux comprendre ce qui se joue partout dans notre monde connecté. Ces innovations permettent aussi, parfois, d’être attentif à ce qui menace l’accès à l’information ou la protection de nos données.

C’est pourquoi, à compter d’aujourd’hui, la publication sur notre site sera modérée à priori, c’est à dire avant publication. Ce n’est pas une censure, mais c’est à nos yeux le meilleur moyen de continuer d’être un site ouvert aux contributions, utile aux communautés de bidouilleurs numériques, pertinent pour un plus large public. Un site qui s’interroge sur le numérique, qui publie moins mais mieux et, surtout, sur une thématique "resserrée" : les médias, la société numérique et les innovations en matière d’information.

      Un projet à taille humaine

J’ai déjà eu l’occasion de le dire, l’Atelier est une petite équipe (qui va continuer de bouger à la rentrée, d’ailleurs), et même si chacun des membres qui la compose est très efficace, nous ne pouvons pas être spécialistes de tous les sujets comme peut l’être une grande rédaction. Ne pas être en capacité de certifier la validité d’une information en ligne et permettre sa publication, c’est aussi contribuer au bruit informationnel dont nous souffrons tous. Alors, à tous les passionnés de la politique, de l'environnement, du sport, de la littérature et que sais-je encore, je présente au nom de l’équipe toutes nos excuses et vous promets que c’est un mal pour un bien. Et puis, vous avez désormais toutes les cartes en main… pour “bloguer de vos propres ailes” !

Je vous rassure, aucun de vos articles historiques ne sera effacé. Il sera par contre plus difficile d’y accéder, l’architecture de la page d’accueil se concentrera désormais sur l’essentiel. Quant au forum, il n’affichera plus que les questions liées à nos domaines de spécialité.

Et n’oublions pas le principal : l’Atelier des médias, c’est une aventure collective, ouverte, qui reste à l’écoute de ces nouvelles pratiques qui changent, à leur façon, la manière dont on produit et on partage l’information.

Crédit photo : l.conti Salti nel tramonto

M'envoyer un e-mail lorsque des personnes publient un commentaire –

Réalisateur de l'émission l'Atelier des médias, j'aime aussi prendre le temps de parler des choses qui me tiennent à coeur.
Vous pouvez me suivre sur Twitter @cuisineanxious
L'ensemble de mes écrits et de mes illustrations sont en creative commons, vous pouvez les partager, les reprendre ou les remixer si vous me citez.
Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 4.0 International License.

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Commentaires

  • bonjour Simon,vous m,avez donné le gout de vous envoyer les billets depuis 2008.suis étonné que mes billets ne sont plus publiés sur atelier des média.je ne comprends pas,raison évoquée mes 2 billets mis à l,approbation de qui?les billets concernent les intestins et la constitution ivoirienne.La liberté d,expression,c,est quoi...

    • je n,ai pas lu attentivement ton billet Simon.pour comprendre et analyser les nouvelles dispositions concernant les contenus de ces derniers.toutes mes excuses,

  • je suis de votre avis,personne ne s,y attendait ,la réussite fut figurante.malheureusement,il y a des personnes qui sont novices en matière de communication.même si elle  est collective ,on doit se surveiller.bientôt dix ans vous avez fait un grand travail.

  • j'aime votre émission et merci beaucoup RFI. 

    • Merci à vous !

  • Merci infiniment Monsieur DECREUZE, je viens de visiter le site 24H dans une rédaction. C'est vraiment formidable. Une véritable formation en ligne. Félicitation à vous.

    • Content que cela vous plaise !

  • Et pour des blogs privés hebergés par atelier des médias. Seront-ils aussi concernés par ces nouveaux techniques?
    • Que voulez-vous dire ?

This reply was deleted.

Récemment sur l'atelier

Atelier des médias via Twitter
Vous avez 💘 l'émission ? N'hésitez pas à nous le dire et à partager ! Vous pourrez bientôt la retrouver ici 🎧 http://www.rfi.fr/emission/20170325-fachosphere-sites-blogs-facebook-medias-doucet-bild-lorphelin 
Il y a 9 heures
Manuela Bermudez via Twitter
Il y a 9 heures
Atelier des Médias - RFI via Facebook

L'Atelier c'est maintenant sur RFI http://www.rfi.fr On y parle de cette…

Atelier des médias via Twitter
Dans 5 min, l'Atelier est sur @RFI pour parler du #livre "La fachosphère" de @Mancioday, co-écrit avec @dom_albertini #fachosphere
Il y a 10 heures
Plus...