Recherche confiance désespérément, c'est le titre qu'Eric Scherer a choisi de donner à son dernier cahier de tendances Meta Media (à paraître bientôt). Cet observateur avisé des nouvelles technologies y partage ses nombreuses inquiétudes sur l'évolution du monde numérique: surveillance, perte d'emplois, inégalités... Eric Scherer est notre invité cette semaine.

C'est une tradition dans l'Atelier des médias, chaque année et même parfois, chaque semestre, nous prenons le pouls de l'actualité média et innovation avec un des observateurs les plus attentifs du domaine : Eric Scherer, directeur de la prospective et de la Stratégie numérique à France Télévisions. Depuis quelques semaines, celles et ceux qui le suivent ont pu remarquer un changement dans le ton de ses publications. Que ce soit sur son blog, méta-média ou sur les réseaux sociaux, notre invité d'ordinaire enthousiaste, se fait le relais de voix critiques,inquiètes et pessimistes quant aux effets de la révolution numérique sur notre quotidien et nos avenirs.
Pour ceux qui douteraient encore de l'évolution que connaît la pensée et l'analyse d'Eric, il a mis en ligne récemment l'introduction de son traditionnel cahier de tendance Meta Media. Un cahier qui pour titre : Recherche confiance désespérément.

Extraits ci-dessous et analyse à écouter dans le lecteur ci-dessus.

"La phénoménale accélération technologique actuelle devait apporter le progrès, la liberté, l’ouverture, le partage. Or, accusée de faciliter la mise en place d’une société de surveillance et de détruire les classes moyennes par l’automatisation, elle est, à son tour, cible de la défiance.

Vingt cinq ans après l’invention du web, le numérique vit en ce moment une triste -- mais classique -- période postrévolutionnaire, avec des partisans échouant à assurer la stabilité d’une situation qui leur échappe, des opportunistes qui en profitent sans vergogne, et des dirigeants maladroits, dépassés ou malveillants qui cherchent à en garder le contrôle."

“Comment donc recréer un climat de confiance dans ce nouveau bien public qu’est Internet quand règnent désormais une surveillance omniprésente, l’invasion de la vie privée et les discriminations d’accès ? Quand les gouvernements et les géants du web – qui coopèrent entre eux  en savent plus sur nous que nous-mêmes ? A la vitesse actuelle de disparition des leaders, que deviendront nos données quand un (ou plusieurs) de ces géants aura fermé, dépassé par d’autres, plus agiles ? “

(source image couverture)

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Ziad Maalouf est journaliste, producteur de l'Atelier des médias RFI

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...