LUBUMBASHI : VERS UNE GOMATISATION DE LA VILLE

L’attaque du 30 décembre 2013 dernier, comme bien d’autres, a laissé des stigmates dans la ville de Lubumbashi. 2013 aura été l’année terrorisante de la ville, depuis le passage des troupes de l’Alliance des Forces Démocratiques pour la Libération (AFDL) en mai 1997, tombeurs du régime du maréchal Mobutu. 4 attaques au total, une forte charge à porter pour 
une ville qui grouille de monde en se paupérisant. A voir le  cours des événements, il y a à craindre la « Gomatisation » de Lubumbashi.
Les affrontements du 30 décembre entre les forces armées et les fidèles du pasteur Mukukubila ont démontré à quel point, Lubumbashi (comme d’ailleurs Kinshasa) reste une ville fragile, malgré l’importante force armée dont elle dispose : la 6e région militaire avec 4 camps militaires, 3 camps de la police, sans oublier les services de renseignement et les camps qui peuvent à tout moment venir en renfort de Kamina, Kolwezi, Likasi, etc.
Retrouvez cet article en intégralité sur mon blog:
Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Récemment sur l'atelier