La mission de l’Organisation des Nations Unies pour la Stabilisation du Congo, MONUSCO, accuse le M23 de continuer de poursuivre des exactions et des graves violations de droits de l’homme dans les zones sous leur contrôle. 3 élèves auraient été tués le 21 Janvier dernier à Rutshuru par un véhicule du M23. La population de Buvira, à 10 km de Goma, serait soumise aux travaux forcés. La MONUSCO dénonce aussi les extorsions de l’argent et  de la nourriture à l’actif de ce mouvement rebelle, qui oblige la population de Rutshuru à aller chercher des bois de chauffe pour ses hommes en armes.

Coté M23, pas question d’accuser sans vérifier. Bertrand Bisimwa, porte-parole politique du M23 propose la mise en place d’une commission d’enquête indépendante pour établir les responsabilités.

En attendant, les négociations ont repris ce Mercredi entre le Gouvernement Congolais et le M23 à Kampala, en Ouganda. La signature d’un accord cadre entre les 2 parties a été renvoyée à une date ultérieure. Pourtant, les modalités de l’envoie de la force neutre dépend de la signature de cet accord cadre. Cette force neutre sera ensuite transformée en une brigade d’intervention et intégrera les forces globales de la MONUSCO.

Goma, Gaïus Kowene, pour la Radio Merveille Bunia.

Ecoutez le reportage audio de 2’ en intégralité en cliquant ici

Merci de partager ce lien

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...