Nous sommes mercredi 25/06/ 2014, date à la quelle  vient de naitre un comité appelé « COMITE DU DIALOGUE POUR LE MONITORING » C’est après un atelier qu’a organisé la Synergie des Femmes pour les Victimes des Violences Sexuelles tenu dans la grande salle de la chefferie de Bwisha du 23 au 24 juin2014que cette idée s’est conçue de le savoir faire des agents de la SFVS sur le terrain. C’est alors sous la conduite  de Me Consolé, coordinatrice de la synergie des femmes pour les victimes de violence sexuelle (SFVS)qui vite sera mise à jour ce communautés vivants à RUTSHURU sous les yeux des éléments de l’auditorat militaire, de l’ANR et autre réseau commercial (FEC) qui sont membre du comité. RUTSHURU qui est passé de la guerre du M23 à sa paix précaire, il continue à s’observer autour de BWITO ou résistent les graves violations des droits  humains : violences sexuelles aussi  des coupeurs des routes qui battent record, pour citer ceux là. Le rapport que nous produisons ici est le résultat conjugué de nos différant réseaux communautaires, c’est ainsi qu’il contiendra beaucoup plus des détails que des tableaux.

CAS PAR CAS SELON ENREGISTREMENT

  1. La première semaine du mois de juin à KASHWA (BURAYI), dans un foyer s’est constaté un cas de violence sexuelle. Pendant les relations sexuelles le chef de ce ménage demande toujours à sa conjointe de le satisfaire par la position anale et après le papa oblige sa femme de lui sucé quand il est entrain d’éjaculer. Une paysanne devant un fait étranger est obligée de dénoncer auprès de NYUMBA KUMI ou s’en est suivi des amandes pour régler les différents.
  2.  Le 26juin 2014 la nuit un bouclage est fait dans le quartier MABUNGO comme pour motif  la recherche des auteurs de meurtre de monsieur MBUSA assassiné dans son champ non loin du quartier BUTURANDE à BUHUNDA. Un certain Trésor encor mineur serait soupçonné comme tireur  sur la victime car se trouvant déjà être connu par son grand  père qui l’appelait par son nom, mais Trésor après un jour avait été libéré.
  3.  Le 27juin 2014 dans la valle qui sépare NGWENDA du KISEGURU s’est fait entendre des tirs des balles. Une bande des mains armées opère sur les passants à moto, 700$ et autres biens de valeurs sont emportés avant les force de l’ordre viennent intervenir.
  4. Un père auteur de violence sexuelle sur deux filles est arrêté à Goma y transféré par une organisation de lutte contre les violences sexuelles (ABEA). Les victimes sont déjà des PVV et voila la famille de l’auteur veut coopérer la mère de ces filles pour plaider à la libération de ce papa pour que les autres arrangements  se fassent au sein de la famille. PATIENT qui supervise cette  antenne se voit en insécurité dans le cas ou le père sortirait de la prison.
  5. Les policiers de LENI  basé au bureau de la cité de KIWANJA, à 20H°° du 26juin2014 quand un groupe des jeunes joueurs de football revenaient de la  réunion dans la quelle il décide d’effectuer un voyage pour KIBIRIZI, tombe dans une patrouille de ces  policiers. Ces derniers  ont réussit à s’embarrer de 150$ et des téléphones de ces jeunes. Après dénonciation ces policiers  n’ont remis que 50$.
  6. Au mois d’avril, un papa de 22ans commet un viol sur un enfant de 3 ans. L’enfant va rencontrer un soir à son père que chaque fois cet auteur la fait dormir sur son ventre étant nue, et après s’être jouait d’elle il lui fait alors de cadeau des bonbons, mais jour là n’avait pas donné alors que la fille l’avait servi. la nouvelle circule  mais pour éviter la honte un arrangement à l’amiable est vite envisagé sous la houlette d’un agent de protection de l’enfant qui on pu voulu donner son nom et les autres participants on a donné 5$ ; ça se passe dans le quartier MABUNGO.
  7. A RUKORO (route BUNAGANA), 1ère semaine du moi de juin 3 bergers identifiés sont auteurs de viol sur une fille UWIMANA de 12 ans qui amenait la nourriture à ses parents qui étaient déjà au champ. La population informée de la situation se laçant à la poursuite de ces malfrats  mais vain. Sous une extrême colère, la population décapitée 3 vaches.
  8. DOGO KIBIRITI, JADOT MUSAMBI et SESE KABOYI  sont arrêtés par l’auditorat militaire de RUTSHURU dans un bouclage du 27 au 28 juin2014 dans la quartier FUKO. Sont accuser d’être grand planificateurs dans la Kidnapping, pillage et autres attentats et sont tous fils de RUTSHURU.
  9.  26/06/2014 les gens tombent sur un tract  qui demandait aux conseillers des écoles catholiques de RUTSHURU d’aller remettre à un endroit qu’il connaîtrait une somme de 1000$ (milles dollars). Dans le cas contraire il sera ramené en brousse selon les auteurs du tract.
  10. SENDEGEYA porteur de deux armes SMG et plusieurs minutions est arrêté à RUBARE, lui et monsieur MANDOBE tous patrons seraient activistes et ravitaillent le groupe du fameux MANOTI pour le forfait qu’il commet sur les paisibles citoyens ; surtout dans le cas récent  du kidnapping du commerçant KATAMA à KALENGERA.
  11. KARISHUZI est commandant de la police dans le groupement JOMBA, localité de GIKORO, il se fait souffrir la population par des amandes transactionnelles. Pour lui un problème très simple il faut 250$. Cas concret : pour un problème qu’il gérait  de viol, deux auteurs lui ont payé 600$. La population sonne d’alarme et demande au gouvernement d’assurer leur sécurité à cette manière.
  12. Le 8 au 09/07/2014 à la lisière du parc national de Virunga à la bande cultivé appelé Kongo, un garçon de 26 ans est tué par balle par des hommes en tenues militaire identifié comme FDLR qui scionnaient pour chercher des redevances et qui cause du tord et arrive même à pleine journée dans le village KISEGURU pour le même motif et personne ne peut bougée au vu et au su de la police et au FRDC  sur place là-bas.
  13.  MUGISHA MUHIZI est kidnappé le 20/06/2014 quand il voulait se rendre à BUNAGANA voir ses marchandises. Il est amené en brousse à RUKORO par quatre hommes en arme et en payant 15000$ (quinze mille dollars) pour son rachat. Dans le même paragraphe, DELPHIN a subit le même sort à RUGARI ou il a aussi donné 600$
  14. Le 29/06/2014 vers 15H 37 minutes le célèbre KATUMBI reconnu comme féticheur MAI-MAI  est assassiné par un petit groupe soupçonné comme étant aussi MAI-MAI mecontent de lui. Les auteurs sont entrain d’être déniché comme c’est le cas de LUCIEN qui faisait parti de l’équipe exerçant ce forfait qui même dénoncé une cache d’armes à KIBENDE.
  15. FPPH (Force de Protection pour le Peuple Hutu) une grande force qui eu naissance à MIRIKI qui a comme base dans une entité comprise entre le territoire de LUBERO et celui de WALIKALE son commandant est à MIRIKI au nom de KASONGO  et son adjoint est basé dans les brousses de BINZA dans le RUTSHURU. Cette force commet beaucoup des exactions sur la population et surtout sur le peuple YIRA dans le BINZA. Ce groupe est né d’un su scion, les plus jeunes disent ne pas être  des FDLR rwandais  qui n’ont pas des places en RD Congo. Ils se sont déjà construit des écoles dans une localité appelé KYUTO ou il y a une école primaire et secondaire ou les cours se dispensent à Kinyarwanda.
  16.    Un soldat au nom de SALOMON chantre à l’église FEPACO RUTSHURU sollicite auprès du pasteur et reçoit CHANCE SALIMA comme lui aidant aux travaux du ménage chez lui à son domicile car étant célibataire. En 3 reprises, ce soldant couchait par force cette fille et quand cette fille et quand le rapport arrive à l’église le conseil de l’église a décidé que cette fille reste la femme de ce soldat sans consentement de la fille et sans avis de sa famille.
  17. Le 12/07/2014 à NYAMILIMA, EUPHRASIE au moins  60ans a reçue des balles, elle était encore au lit, victimes des tirs désordonnés des éléments des FPPH lors de leur passage dans le quartier TUMAINI.
  18. Le 05/07/2014KAKULE KANIKI Samy (22ans), KABUYAYA MULAMBIRWA KAHAMBA ont été tués par des hommes en armes dans leur champ à BWERERE. Dans ce champ vers Kongo beaucoup des gens y meurent et les autres sont jusqu’à nos jours sont portés disparus.
  19. Le 27/06/2014 à BUSANZA la nuit comme le jour la population assiste aux mouvements d’entrer des bergers via BUNAGANA en provenance de Rwanda, certains d’entre eux furent des soldats du M23 qui passe pour des bergers. Ces gens viennent pour déterrer leurs armes cachées lors de leur fuite leur infligé par les FARDC et ces armes  sont celles qui pillent le BUSANZA et dans la route de BUNAGANA. DESIRE par exemple en a 6armes  et que ce sont ces bergers qui étaient des soldats M23, le chef du groupement SEBISUSA, le chef du groupement connait la manœuvre.
  20. Les pygmées des BUSANZA (un petit groupe) ont  été surpris avec les armes de guerre  PKM  et une  machine de gan avec leurs minutions. Interroger, ils  disent les avoir reçu du commandant Innocent tutsi du M23  qui les  avaient demande de le lui garder jusqu’à son retour. Ces pygmées sont en prison de RUTSHURU depuis la première semaine du mois de juillet.
  21.  Le soir 13/07/2014 dans le PNV/ RUMANGABO, des coupeurs des routes ont tenté sans succès sur un véhicule en partance à Goma. Etant interceptés par les FARDC, cette nuit là, ces bandits voulaient se venger sont allés attaqués la position des FARDC à BUSHENGE. Dans cette bagarre un assaillant est mort  et une arme récupérée et les analyses  prouvent que le bandit est issu des enfants de BUSHENGE et KATALE.
  22. Un certain LUCIEN est celui annoncé 14ème cas, dénonce ses compagnons qui sont déjà à prison, lui a au moins 25ans et a dénoncé monsieur SAFARI ancien cambiste mais pour le moment revendeur des vivres, qui est d’ailleurs   son voisin.
  23. Un constant est fait comme quoi beaucoup des victimes qui tombent sur la ligne de front KAMANGO sont des garçons de RUTSHURU, NYIRAGONGO même ceux de Goma qui s’étaient fait recruter pour aller faire à Kampala le Madrasa (formation sur le coran), ils sont musulmans ethnies confondues. La population en fait appel au gouvernement de faire attention aux El-shabab dans nos milieux.
  24. Il ya des rumeurs comme quoi il y aura intronisation d’un nouveau chef coutumier dans BWISHA  à la place de Mwami NDEZE. Ceci fait état de supputions et serait même la raison de la libération de MANOTI  qui sera utilisé comme chien de chasse du peuple Hutu pour bouter dehors les assaillants. Nous craignons  que cette aventure soit (donne) et donne le début d » un génocide, il faut une mesure préventive.
Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...