Radio Gayéri : désenclavement et développement par les ondes

Après avoir passé quelques années à Ouagadougou, capitale du Burkina Faso, je suis rentré dans mon village histoire de saluer parents et amis. Gayéri, c’est de là qu’il s’agit, situé à l’Est du pays à près 300 Km de la capitale, avait changé. L’élément le plus visible : la radio communautaire de Gayéri.

« La radio nous aide beaucoup. Elle nous apporte de nouvelles connaissances et des conseils dans divers domaines : santé, hygiène, éducation, etc. Sans la radio, c’est comme si nous étions dans un trou ».

C’est la réponse que j’ai reçu de la présidente des femmes de Gayéri lorsque je lui ai demandé ce que cette radio leur apporte. Durant mon absence, Radio Gayéri est née et a déjà semé de nouvelles connaissances au sein de la population. Elle est pratiquement la seule ouverture vers l’extérieur de la province. Les journaux arrivent souvent avec 1 mois de retard compte tenu de la distance qui sépare Gayéri de la capitale, Ouagadougou. Les ondes de la télévision et de la radio nationales ne parviennent pas non plus dans cette partie du Burkina. Pas d’Internet. C’est, grâce aux synchronisations de Radio Gayéri (6h et 19h) avec la radio nationale que les habitants reçoivent les informations de leur pays.

Avant, il fallait rallonger des antennes des postes récepteurs et des positions particulières pour espérer capter la radio nationale. Maintenant, cette radio rapproche les populations de Gayéri de leur Etat mais aussi d’elles-mêmes. C’est par elle que l’on a les nouvelles des uns et des autres. Qu’il s’agisse de mariage, de décès, d’invitation de culture, de funérailles, de perte d’animaux etc. Les bonnes nouvelles comme les mauvaises passent à la radio.

C'est aussi un cadre d’expression des auditeurs sur les sujets qui concernent la vie de la communauté. Ils débattent sur les antennes pour trouver des solutions aux maux qui minent leur vie. Un des animateurs m’a parlé d’une émission particulière. « Il y eut une année où nous avons enregistré une vingtaine de grossesses au lycée provincial. Donc J’ai trouvé qu’il était important d’aborder ce sujet pour permettre à la fois aux gens de s’exprimer sur ce problème mais aussi de sensibiliser les auteurs de ces grossesses et conseiller les jeunes filles», m’a expliqué Ohiano. Cela a permis aux membres de la communauté de s’exprimer et de proposer des solutions face à cette situation qui freine la scolarisation et le maintien des filles à l’école.

La radio donne aussi la parole même à ceux qui, d’habitude, ne l’ont pas : les femmes et les enfants.  Elle diffuse souvent des jeux radiophoniques en faveur des enfants notamment sur l’hygiène à l’école et des magazines féminins.

Les auditeurs, hommes et femmes, apportent un soutien au fonctionnement de la radio.

« Ceux qui arrivent à nous capter et qui sont satisfaits, s’organisent par village ou par associations ou même individuellement pour nous envoyer de l’argent afin de nous soutenir »,

m’a confié le chef de station. Cela permet de régler certaines dépenses notamment, le carburant, les réparations des petites pannes.

La radio doit verser une somme de 3 millions de F CFA pour avoir l’électricité. Une somme qu’elle ne dispose pas. Le matériel qu’elle utilise est également défectueux. A cela s’ajoute l’imminence de la radiodiffusion numérique. Avec ce mode de diffusion, les radios doivent, d’ici 2020, renouveler, leur matériel pour s’adapter au numérique.

En attendant, la radio communautaire de Gayéri continue d’émettre sur la 91.8 FM au bonheur de ses auditeurs. Et moi d’observer le changement qu’elle apporte à la population.

Vues : 176

Commentaire de aurore cadeus le 26 janvier 2013 à 19:55

un petit progrès pour le Gayéri.

Commenter

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Atelier des médias

Podcasts

RFI sur Youtube

La vie de la communauté

AVLESSI Renaud Fiacre a aimé le blog Invitation à la dérive connectée #3: Cotonou Paris REPORTÉE de MENSAH Sedjro
il y a 27 minutes
Icône de profilRFI | Atelier des médias via Facebook
Miniature

Alors qu’ils dépendent de la publicité, les médias en ligne imaginent déjà de nouveaux outils d'analyse pour comprendre leur audience et ses habitudes de consommation.…

Plus
Facebookil y a 1 heure · Répondre
Billet de Schékinah Rodney NDALA

Lettre ouverte à l'Union-africaine

LELPourquoi l’Union-africaine ?Où veut aller l’Afrique ? Nous parlons du développement, de l émergence ici et là les rencontres se multiplient ordinaires comme extraordinaires pour quel but ? Pour poser les jalons, pour discuter des reformes, pour…Plus
il y a 2 heures
Tamba Oularé a publié un statut
"Que faites-vous ?"
il y a 18 heures
Tamba Oularé a publié un statut
"Que faites-vous ?"
il y a 18 heures
Billet de Tamba Oularé

Ebola : Le revenu des prostituées guinéennes revu à la baisse

La persistance de l’épidémie hémorragique à virus Ebola dans la capitale guinéenne continue de produire les conséquences sur les activités socioéconomiques et politiques. Parmi elles, la prostitution qui est d’ailleurs le plus vieux et dernier…Plus
il y a 18 heures
YANKE Franck Hervé a répondu à la discussion Mettre sur pied une structure pour l'émergence des jeunes artistes africains de YANKE Franck Hervé.
"Je vous remercie de l'intérêt que vous portez à ce sujet. Je prends conscience maintenat du fait que le problème ici soulevé est structurel et multidimensionnel. Déjà un moment que je l'ai…"
il y a 18 heures
Billet de AVLESSI Renaud Fiacre

LE RÊVE D’UN MONDE PLURIEL MAIS UNI.

LE RÊVE D’UN MONDE PLURIEL MAIS UNIL’histoire du monde est jalonnée de tensions, de clivages et de discriminations. La preuve la plus éloquente en est l’existence d’une longue liste de terminologies qui traduit cette différenciation : Les pays du…Plus
il y a 19 heures
Icône de profilYves Mungwahali Kaduli, BEN YAHMED ABDALLAH et Safi Watunda Mimy se sont joints à Atelier des médias
il y a 20 heures
Robert-Hugues a publié un statut
"France : Des migrants d'un autre genre http://j.mp/1yaLq8y"
il y a 21 heures
Icône de profilRFI | Atelier des médias via Facebook
Miniature

La carte mondiale des libertés sur Internet. http://thefreeinternetproject.org

Facebookil y a 22 heures · Répondre
Pierre Chaffanjon a aimé le blog La responsabilité de diriger des journalistes de Amaury de Rochegonde
hier
Lin Moussa DIALLO et lin dit moussa DIALLO sont désormais ami(e)s
hier
Lin Moussa DIALLO a partagé sa discussion sur Twitter
hier
Discussion publiée par Lin Moussa DIALLO

Algérie: conflit Arrabo-Mozambite.

Quel est la vraie raison de ce problème qui étouffe la paix à Ghardaia ?Plus
hier
Billet de kaptue florian

Afrique, la manne ne tombe plus du ciel"livre,recherche éditeur"

A DIEU SA MAJESTE Si un jour, il vous arrive de longer la rive gauche du fleuve NOUN, vous y trouverez à l’extrémité du continent, un baobab. Le symbole ou la marque d’une puissante chefferie ;le royaume Bamoudjo .Comment est –on arrivé à cette…Plus
hier

Photos

Chargement en cours…
  • Ajouter des photos
  • Tout voir

Mondoblog

© 2014   Créé par Philippe Couve et Simon Decreuze. Coordonné par Ziad Maalouf.

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation