Radio Centrafrique, reine de la débrouille


Écoutez médias du Monde (26 min. et 25 sec.)

Médias du monde nous plonge aujourd'hui au cœur de Radio Centrafrique, la radio nationale d'un des pays les plus pauvres du continent. Guillaume Thibault est passé à Bangui il y a peu de temps pour accompagner un vieil orchestre du Bénin, le Poly Rythmo. Pendant son séjour, il a eu la curiosité d'aller rendre visite à nos confrères de la radio nationale. Il a été extrêmement bien accueilli et a voulu partager sa découverte. La "radio mère", comme l’appellent les centrafricains, a été marquée par les nombreux soubresauts qui ont rythmé l’histoire de la République Centrafricaine depuis 50 ans. Coups d’états à répétition, longue épopée de Bokassa à la tête du pays, mutineries comme celle de mars 2003 qui a mené le Général Bozizé à la tête du pays. Dès qu’un événement frappe Bangui, le premier endroit ou viennent les putschistes, c’est à la radio car il est impératif de tenir ce média pour faire passer les messages. Et Radio Centrafrique évolue au même rythme que le pays…tout doucement. C’est un lieu où la débrouille est reine : journalistes, techniciens, animateurs se battent chaque jour pour diffuser leurs programmes.

Visite guidée de Radio Centrafrique en compagnie notamment de Paul Marin Ngoupama, ancien directeur de la presse présidentielle et actuel rédacteur en chef de la Radio. Un média du Monde réalisé par François Porcheron.

(Image bannière: Youri Lenquette


Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Ziad Maalouf est journaliste, producteur de l'Atelier des médias RFI

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Commentaires

  • Merci à vous Denis!
  • Bonjour!

    Pouvez-vous me donner les références des chansons que l'on entend dans ce reportage.

    Merci d'avance!
This reply was deleted.

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...