Résolution de la crise malienne

La force de Djibril Bassolé

C'est dans un Mali coupé en deux que Diouncounda Traoré, prêtera serment en tant que président par intérim, chargé d'organiser des élections dans un délai de 40 jours.

                                                                                                                                                                                                               Une situation qui s'est détériorée à la faveur du putsch, du 22 mars 2012 mené par le chef de la junte militaire, le capitaine Amadou Sanogo.
Lentement, mais surement la crise se dénoue et les choses se précisent.
Au centre des négociations, le diplomate burkinabé, émissaire du facilitateur Président du Burkina-Faso, le ministre Djibril Bassolé. C'est cet homme qui, au nom de son Président, le facilitateur Blaise Compaoré et celui de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cedeao) joue un rôle déterminant. Qui est Djibril Bassolé, celui qui use de ses qualités personnelles pour parvenir à dénouer des crises aussi complexes dans la sous-région?
"Comme vous le savez, le ministre Bassolé, est un homme disponible, calme, et patient. Son humanisme (il est très humain, très attentif et compréhensif), et son sens de responsabilité, qualités qui sont aussi celles du Médiateur lui-même (Blaise Compaoré), ont certainement mis en confiance les militaires qui ont accepté de les laisser mener les choses à bien", soutiennent ses proches.

La force de négociation faite homme
Diplômé depuis 1992 en Maîtrise en Droit (option judiciaire), puis1990, avec un Diplôme d'études supérieures de la Gendarmerie ; C'est en 1978 qu'il a obtenu le BAC série D.
Il a effectué plusieurs formations professionnelles et universitaires
En 2000: Executive Leadership Seminar à l'Université de Georgetown (USA) ; 1989-1990 : Etudes Supérieures à l'Ecole Supérieure de la Gendarmerie à Maisons Alfort (France) ; 1982-1983 : Application à l'Ecole Nationale de la Gendarmerie à Abidjan (Côte d'ivoire) ; 1979-1982 : Formation d'Officier à l'Académie Royale Militaire de Mekhnès au Maroc ; 1978 à 1979 : Etudes de Droit à la Faculté de Droit de Rabat (Maroc).
A ce jour, il est ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Régionale du Burkina-Faso. Un poste qu'il occupe depuis le 21 avril 2011. Bien avant, du 30 juin 2008 au 21 avril 2011, il été médiateur en Chef Conjoint ONU/UA pour le Darfour ; ainsi que ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Régionale du 10-06-2007 au 30 juin 2008

Un Curriculum vitae bien rempli
Du 12-11-2000 au 10-06-2007: Ministre de la Sécurité ;
Du 11-01-1999 au 12-01-2000: Ministre Délégué, Chargé de la Sécurité ;
Du 22-01-1997 au 08-06-1999: Chef d'Etat Major Gendarmerie Nationale du Burkina Faso ;
Du 26-06-1995 au 21-01-1997: Détaché à l'Etat Major Particulier de la Présidence du Faso ;
Du 29-09-1994 au 25-06- 1995: Chef d'Etat-Major par intérim de la Gendarmerie Nationale, cumulativement avec ses fonctions de Commandant de Groupement ;
Du 22-07-1993 au 28-09-1994: Adjoint au Chef d'Etat-Major de la Gendarmerie Nationale, cumulativement avec ses fonctions de Commandant de Groupement ;
Du 21-12-1987 au 25-06-1995: Commandant du 5ème Groupement de Gendarmerie à Ouagadougou ;
Du 1er 09-1987 au 20-12-1987: Commandant du 3ème Groupement de Gendarmerie à Dédougou ;
Du 04-09-1984 au 31-08-1987: Commandant de la Compagnie de Gendarmerie de Ouagadougou ;
Du 17-08-1983 au 03-09-1984: Commandant de la Compagnie de Gendarmerie de Bobo-Dioulasso.

Autres occupations
En 2007, et ça les Ivoiriens se rappellent comme si c'était hier, c'est Djibril Bassolé qui engage les négociations entre les parties ivoiriennes sous l'autorité du Président du Faso qui ont abouti à la signature des Accords Politiques de Ouagadougou le 4 mars 2007.
2006 : Représentant du Burkina Faso dans le dialogue inter togolais ayant abouti à la signature le 20 août 2006 à Lomé d'un Accord politique global ;
1995 : Membre du Comité Spécial de Paix chargé de la mise en ouvre des Accords de paix a Niamey ;
1994-1995: Membre du Comité de médiation du conflit touarègue au Niger ayant abouti à la signature à Niamey du premier Accord de paix, dit « Accord du 24 avril 1995 » ;
1993-1994 : Membre du Comité international de suivi des Accords de paix sur le Togo signés à Ouagadougou le 11 juillet 1993;
1990-1991 : Membre de la Commission Constitutionnelle du Burkina Faso.

Un homme comblé ?
A titres de décorations on peut l'affirmer au risque de nous tromper. Mais, tant qu'il sera médiateur, les crises resteront un défi qu'il doit toujours relever pour le bonheur des populations. Dire qu'il est comblé sera vite aller en besogne. Car, les défis à relever sont énormes, mais pas impossible.
Voici quelques décorations :
Ordre de la République, 2ème catégorie (Soudan);
Chevalier de la Légion d'Honneur (France);
Commandeur de l'Ordre National (BF) ;
Officier de l'ordre National (BF) ;
Médaille d'honneur Militaire (BF) ;
Médaille d'honneur de la Police ;
Médaille Commémorative agrafe "Togo"' (BF) ;
Médaille Commémorative agrafe "Niger" (BF) ;
Officier de l'Ordre National du Lion (Sénégal) ;
Commandeur de l'Ordre du Mérite du Niger ;
Officier de l'Ordre National du Mérite (France);
Commandeur de l'Ordre du Mérite du Gabon ;
Officier de l'Ordre du mérite national (RCI).
Le diplomate burkinabé, Djibril Bassolé est un des rares cerveaux dont l'Afrique a besoin pour mettre un terme aux crises à répétions. Il doit cette reconnaissance au Président Blaise Compaoré qui, depuis 2000 lui a permis de rentrer au gouvernement en qualité de ministre de la Sécurité. Et depuis, il est devenu l'homme de confiance de la résolution des crises sous-régionale.
SERIBA KONE
seriba67@yahoo.fr

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...