Quel avenir pour les médias de langue française ?

L’Atelier des Médias était à la Conférence internationale sur l’avenir des médias francophones à Montréal. Pendant trois jours, des professionnels de l’information, des chercheurs, des blogueurs et des responsables de la francophonie ont débattu de l’avenir du journalisme en langue française à l’ère d’internet. Alors qu’il n’a jamais été aussi facile d’être en contact avec un francophone de l’autre bout du Monde, la francophonie doit trouver sa place entre opportunité des nouveaux moyens de communications et hégémonie de la langue anglaise. Tout au long de ce reportage, vous entendrez des responsables d’une télévision ivoirienne, d’un quotidien francophone au Liban, d’un site d’enquête en Tunisie... décrivant des situations toutes singulières. 

Les intervenants dans l’émission:




“Toute adaptation au contexte numérique nouveau s’accompagne d’impacts sur les organisations et leurs modes de fonctionnement. Nouveaux métiers, nouvelles compétences, nouvelles méthodes de travail, nouvelles hiérarchies professionnelles, c’est tout le mode de fonctionnement des médias qui est bousculé.”  Philippe Couve

Quelle stratégie web pour une francophonie en expansion ?

Pour Clément Duhaime, cet événement, fermé au public, vise principalement à dessiner des alliances pour la promotion du français dans l’espace numérique. Lors de cette grande rencontre, une soixantaine de participants venus de 18 pays ont participé aux trois panels de la conférence. Voici les problématiques abordées et les grandes idées qui s’en sont dégagées, d’après le rapport général de la conférence rédigé par Ibrahim Sy Savané :

Panel 1 : « Nouvelles techniques, nouveaux usages des médias »

  • les médias sont, de gré ou de force, soumis à la logique de l’offre et de la demande
  • une meilleure connaissance de l’audience est indispensable pour répondre aux nouveaux usages
  • la fascination pour la composante technologique ne doit pas faire perdre de vue la production de contenus attractifs, l’outil seul ne suffit pas

Panel 2 : « Quelles adaptations aux mutations technologiques et pour quels nouveaux publics ? »

  • mettre les avancées techniques, en particulier celle du numérique, au service de contenus culturels
  • maintenir voire renforcer les financements publics
  • développer une base de données d’experts et d’universitaires francophones susceptibles d’apporter des éclairages lorsque surviennent certains événements (France Médias Monde)

Panel 3 : « Quel espace médiatique francophone dans 10 ans ? »

  • le futur dépend de la capacité à créer y compris en associant des talents de divers pays (exemple d’Africa N°1)
  • en dépit des batailles entre grands groupes au niveau mondial, les médias francophones ont encore toutes leurs chances: la qualité de l’information, la valeur ajoutée éditoriale sont susceptibles de faire la différence
  • il ne faut pas minimiser les nouvelles formes du journalisme comme l’information citoyenne
  • l’impact d’internet sur les médias est encore à venir: des productions « low cost » verront le jour et contribueront à la création d’emplois

 

Quelques liens complémentaires

Rapport génaral de la conférence

Médias et francophonie: état des lieux, HEC Montréal

Rapport sur la francophonie économique de Jacques Attali

 

Les nouveaux enjeux de la francophonie pour les médias français, Les Echos

 

Extrait du rapport “La langue française dans le monde 2014”, Editions Nathan

 

M'envoyer un e-mail lorsque des personnes publient un commentaire –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Commentaires

  • Les médias de façon générale sont menacés. Ce n'est pas seulement ceux français seulement. Les médias souffrent de plus en plus de crédibilité. Mais les médias français (c'est à dire qui s'exprime  en français) sont surtout traités de propagandistes. L'avenir sera meilleur si les journalistes de l'espace francophone  sont mieux formés et si la francophonie revoit sa manière de promouvoir la langue française

  • L'AVENIR DES MÉDIAS D'EXPRESSION FRANÇAISES EXISTERA SI

    -EN AMONT,LES GOUVERNEMENTS PRENNENT LA PEINE DE DONNER UNE BONNE ÉDUCATION STRUCTURE ET ADAPTER AUX TEMPS ET RÉALITÉS ENVIRONNANTES

    -LORSQUE LA VÉRITÉ SORTIRA DE CES MÉDIAS QUI JUSQU’À PREUVE DU CONTRAIRE NE SONT POUR LA PLUS GRANDE MAJORITÉ D'ENTRE EUX  LES VOIX DE LEURS MAITRES MALGRÉ UNE CERTAINE INDÉPENDANCE.

    -RESTE LES RÉSEAUX SOCIAUX.COMBIEN DES GENS SONT CONNECTES,COMBIEN ONT UN SENS CRITIQUE DE L'INFORMATION.A PART SE FAIRE DES NOUVELLES RENCONTRES PEU DANS LE MONDE EN DÉVELOPPEMENT PEUVENT SE RESSOURCE SUR INTERNET.

    ET AUSSI LA GLOBALISATION QUI EFFACE CERTAINS CULTURES EN IMPOSANT DE MODÈLES TOUTES FAITES FAIT QUE UN CALE EST ENTRE LES PIEDS DE MÉDIAS FRANCOPHONES CAR LES POPULATIONS SE COMMUNAUTARISE D'AVANTAGE ET GARE AU MARGINAUX D'Où LES MEDIA DE PROXIMITÉS SONT LES BIENVENUS MAIS LE CHEMIN EST ENCORE LOIN

This reply was deleted.

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

Atelier des médias via Twitter
#Google, #Facebook et la #presse : frères ennemis de l'#info ? http://bit.ly/28UJZZ5 
Il y a 8 heures
Atelier des Médias - RFI via Facebook

Demain 8h10TU Monde/14h10TU Afrique, deuxième épisode de notre série sur…

Melissa Barra via Twitter
Episode 2 is coming! Demain 8h10TU Monde/ 14h10TU Afrique, notre seconde émission #SériesTV sur @Atelier_medias @RFI pic.twitter.com/7wK6gkhVZg
Il y a 12 heures
Philippe Couve via Twitter
Journalistes, développeurs, graphistes, etc au #Benin et au #Togo, ce hackathon avec 6000 € de prix est pour vous. https://twitter.com/couve/status/746226816491216896 
Il y a 17 heures
Plus...