Le Buzz européen de Maria Afonso

Les prisons européennes sont pleines. Un peu trop. C’est le constat du rapport annuel du Conseil de l’Europe publié mardi dernier. Une surpopulation carcérale estimée à 1,7 million

de prisonniers en Europe.

Cette image pénale européenne est possible grâce aux données et aux chiffres nationaux des différents pays de l'Union. Chiffres qui sont ceux de 2011 et 2012. Les pays les plus touchés étaient, la Serbie, l'Italie, Chypre, la Hongrie, et la Belgique. En Italie il y a 145 détenus pour 100 places, en Belgique c’est 132 détenus toujours pour 100 places. Ce qui montre le décalage entre le nombre de prisonniers et la construction de nouvelles cellules, mais pour Eric Delchevalerie, directeur de la prison de Namur en Belgique, augmenter le nombre de places n’est pas la solution.

La surpopulation, n’est toutefois pas le seul critère pour qualifier des conditions de détention indignes. Il y a aussi la promiscuité ou l’état d'hygiène. Cependant la surpopulation a été dénoncée par le comité de prévention de la torture du Conseil de l'Europe. En Italie, la situation est, aussi inquiétante, d’ailleurs Laura Boldrini, Présidente de la Chambre des députés italiens, a déclaré que ces conditions d’hébergement étaient contraire à la dignité humaine.

"La prison ne peut être un endroit surpeuplé où il n’y a aucun espace physique minimum."

En France aussi le nombre de prisonniers a augmenté de 26% depuis 2003. Si bien que l'on compte 119 détenus pour 100 places. Ils cohabitent, tant bien que mal, et bien sur, cela provoque d’importantes tensions au quotidien.

Une chose est sûre pour résorber la surpopulation carcérale, les pays européens doivent développer des mesures alternatives comme la probation, c'est-à-dire de ne placer en détention les délinquants, il ne s’agit pas des criminels, qu’en dernier recours et de leur infliger une peine dans la société et non pas en prison. Il y également les systèmes de surveillance électronique, le plus connu est le bracelet électronique et les peines de travail qui consiste à travailler gratuitement au sein d’une association ou d’une collectivité publique.

Le Conseil de l'Europe appelle, aussi, les gouvernements à faire baisser le niveau des courtes peines.


 

 

 

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted a blog post
Les récentes législatives et l’état de santé du président Ali Bongo Ondimba ont ravivé certaines…
4 févr. 2019
mapote gaye posted a blog post
Ceci après avoir publié par «erreur» l’information selon laquelle la présidente du Sénat,  Lucie…
4 févr. 2019
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv. 2019
Plus...