Pourquoi les villes sont plus importantes que jamais

Centre-ville de Toronto via Wikipedia/CC

Les villes sont plus importantes que jamais pour la simple raison qu’elles se situent au carrefour des bouleversements les plus importants de notre époque.


Le premier bouleversement est, bien évidemment, l’urbanisation massive.

L’ordre de grandeur est impressionnant : aujourd’hui plus de la moitié de la population mondiale vit dans des villes. Dans 35 ans, ce sera plus de 70%, ce qui veut dire que le nombre de citadins aura pratiquement doublé.

Cette accélération d’un phénomène en marche depuis longtemps aura surtout lieu dans le sud, dans les zones émergentes. Selon McKinsey, entre aujourd’hui et 2030, la Chine construira entre 20.000 et 50.000 gratte-ciels qui pourront héberger l’équivalent de 10 New York. Et en 2030, près d’un huitième de l’humanité vivra dans une ville chinoise.

Seconde révolution, celle tes technologies de l’information et de la communication.

Tout est digitalisé. Les humains comme les objets de la couche physique ont une « ombre informationnelle » dans la couche virtuelle. Et, depuis celle-ci, on peut agir sur eux.

Les villes y ont recours dans l’espoir d’offrir des services moins chers alors que leur population s’accroît et que leur budget rétrécit. Petites et grosses entreprises informatiques y voient le plus gros marché des 20 prochaines années.

Mais les villes sont également au cœur du bouleversement climatique.

Nous avons trop longtemps été formés à croire qu’elles sont le problème principal. Elles pourraient bien être, sinon « la » solution, du moins un élément essentiel des réponses à tenter. Il est clair, en tous cas, que nous n’avons aucune chance d’en réduire l’impact si nous ne changeons pas nos villes.

Le quatrième bouleversement est celui du nouvel ordre mondial.

Le centre se déplace vers la zone Inde-Chine-Japon-Asie du Sud-Est dans laquelle vit déjà la moitié de l’humanité et où l’urbanisation sera la plus forte et la plus rapide au cours des prochaines années.

C’est aussi le passage relativement rapide du monde unipolaire, dans lequel nous sommes entrés avec la fin de la guerre froide, à un monde « plus » multipolaire. Or ce changement d’ordre s’accompagne de deux crises : celle des États-Nations et celle du politique.

  • La première tient à l’incessante remise en cause des frontières par les mouvements locaux autant que supranationaux ainsi qu’au mode de fonctionnement et à la puissance croissante des grandes entreprises internationales

  • La seconde crise tient au fait qu’indistinctement de leur coloration, les dirigeants sont ressentis comme trop éloignés de ceux qu’ils sont sensés gouverner et de leurs problèmes. Le discours des partis ne suscite plus guère d’identification. L’effet est renforcé par le rôle des médias traditionnels perçus comme faisant partie du « système ».

Dans un cas comme dans l’autre les villes constituent des éléments alternatifs de réponse. Elles s’insèrent dans les relations internationales. Elles ont leur propre diplomatie. Demandez à Bordeaux, Paris, Londres ou Barcelone, combien de représentants ils ont dans d’autres pays, combien de missions sillonnent le monde chaque année. Ce rôle ne peut que croître avec la multiplication des « méga-villes » (pouvant dépasser les 100 millions d’habitants et, en Chine, dotées d’un statut juridique propre).

Dans un monde qui perd le sens qu’il s’était trouvé au forceps au cours des deux derniers siècles et demi, les villes sont aussi l’espace où peut émerger une identité collective reposant sur les problèmes communs, la possibilité de les aborder concrètement et aussi - pourquoi pas? - sur l’identification avec un club de foot.

Chaque semaine, Francis Pisani chronique les évolutions et révolutions de la société numérique dans l'Atelier des médias. C'est notre vigie à l'affût des nouveautés, des frémissements, des évolutions de nos usages qui indiquent que les médias (au sens large) sont en train de changer d'ère. Depuis 2013, Francis publie également des chroniques dans La Tribune et l'Opinion.

Vues : 346

Balises : climat, innovation, pisani, technologies, urbanisme, villes, émission

Commentaire de saidi asenge jean-marie le 30 juin 2014 à 10:54

Pourqoui les villes sont-elles importantes que jamais ne datent pas d'aujourdh'ui.Cela date depuis la nuit des temps.

la ville de babel,400 ans apres la creation d'Adam, etait deja une garnde ville du temps de l'antiquite' biblique avant que le monde puisse se sciinder en plusieurs parties ou la civilisation atlantide.

il y a aussi le tour de babel en 1600 ans depuis la creation biblique en sachant que la datation biblique est differente de la datation scientifique.

Ce phenomene des grandes villes est apparue aussi a cause des concentrations de grandes communautes autour de grandes villes par des groupes des gens heteroclites:les citadins,la populace et les  peuplades et le peuple.Ce sont des grens nanties qui habilitent les grandes villes suivient des poupulaces et des peuplades dans des banlieues.Le probleme est que les villes qui ne peuvent etre separees des banlieues ont un probleme de converge3ance des points de vue pour arriver  a un sens commun.Ils evoluent toujours en plusieurs vitesses.Le plan d'urbanisation ne peut etre respecte' par tous.Il y aura toujours 2 sortes de plan:Pour les riches ou citadins et pour les pauvres habitant dans des banlieues.

Un autre probleme est aussi celui de la fracture numerique entre les villes et les banlieues.

Concernat l'environnement,c'est dans des villes ou les arbres repondant a des normes environnementales doivent etre respectees ainsi que la polution de l'air et des eaux par des usines.

Ces farctures fairont qu'il y ait beaucoup de bandits,des enfants de la rue,des assassins,des mecotents de tous ordres.

Il faudra creer des banlieues intelligentes.

quant au nouvel ordre economique mondial: tout est parti de l'afrique pour l'europe,l'angleterre,les etats-unies,le japon,la coree et la chine pour que le cycle soit boucle' en Afrique.Il faudra prendre en compte l'interpretation cyclique de l'ordre economique mondial.

Commentaire de duny ngoumou jules le 7 juillet 2014 à 18:48

qu'en est il des villes africaines?

Commenter

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Atelier des médias

Podcasts

RFI sur Youtube

La vie de la communauté

Icône de profilDIOUM Ibrahima, Jean-Luc Jaboulay, imrane Ag KALIL et 11 se sont joints à Atelier des médias
il y a 30 minutes
Billet de Souleymane Ba

Nouadhibou : Elle lui coupe le ‘’vuvuzela ‘’ et se tue

Le quartier bagdad 3em robinet de  la capitale économique mauritanienne  a vécu ce mercredi  un incident  inéditUne  jeune femme  est morte et un homme se retrouve à  l’hôpital avec un  sexe coupé Trois versions  circulent en ce moment à…Plus
il y a 13 heures
Billets de aida adia
il y a 14 heures
Billet de Sophie Nachtergaele

Alabama Monroe : rêve américain et dure réalité de la vie

Le film, intitulé « The broken circle breakdown » dans sa version originale, signé Felix Van Groeningen, raconte l’histoire d’un jeune couple belge passionné par les Etats-Unis. De leur union naitra une fille Maybelle. Récit. « Will the circle be…Plus
il y a 15 heures
Vidéo publiée par jeansanteuil

Maya Kamaty - Ecris moi

Music video by Maya Kamaty performing Ecris moi. (C) 2014 Sakifo Records sous licence exclusive Atmosphériques
il y a 16 heures
Jean Agbeko Komi ASSILAN a partagé son billet sur Facebook
il y a 16 heures
Billet de Jean Agbeko Komi ASSILAN

Lancement du 3ème quai au port autonome de Lomé : une euphorie vite obscurcie

   Le mardi 14 octobre dernier, Faure Gnassingbé a procédé, en compagnie de ses…Plus
il y a 17 heures
Icône de profilRFI | Atelier des médias via Facebook
Miniature

Vous souvenez-vous de la théorie d’Eli Pariser, plus connue sous le nom de "filter bubble" (bulle de filtres) ? Elle démontrait qu'Internet radicalisait les internautes car ceux-ci ne se voyaient proposer que…

Plus
Facebookil y a 20 heures · Répondre
Billet de Ferdinand Sengi

LA SCOLARISATION DE LA JEUNE FILLE

Au Burundi comme presque partout en Afrique, la jeune fille n’avait aucun droit aux…Plus
il y a 21 heures
Photos publiées par SAKA LAFIA Amidou
il y a 23 heures
Vidéo publiée par SAKA LAFIA Amidou

Miss campus 2014 candidates

Promédia-Jeune Bénin
il y a 23 heures
Pénélope Mavoungou a aimé le blog Quel avenir pour les médias de langue française ? de Raphaelle Constant
hier
Pénélope Mavoungou a aimé le blog La responsabilité de diriger des journalistes de Amaury de Rochegonde
hier
HOUNDJO Romarique a aimé le blog Réguler la circulation avec des robots en RDC: le pari de Thérèse Kirongozi de AFFAGNON QEMAL
hier
HOUNDJO Romarique a aimé le blog Réguler la circulation avec des robots en RDC: le pari de Thérèse Kirongozi de AFFAGNON QEMAL
hier
Billet de SAKA LAFIA Amidou

La Beauté estudiantine célébré à travers la 19édition de Miss Campus

C’est la soirée du 11 octobre 2014 qui a été consacré au choix de la plus belle étudiante de la première et plus grande université du Bénin : Université d’Abomey-Calavi.Organisée par le Bureau Directeur du Comité des Résidents mandature 2014 de…Plus
hier

Photos

Chargement en cours…
  • Ajouter des photos
  • Tout voir

Mondoblog

© 2014   Créé par Philippe Couve et Simon Decreuze. Coordonné par Ziad Maalouf.

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation