Pourquoi les marketplace sont-elles l’avenir du e-commerce ?

Selon le baromètre Mikaki/Sorgem/IBM paru en 2015, 95 % des internautes français ont déjà utilisé une marketplace. Changeant leurs habitudes de consommation, ils ont contribué au développement des places de marché et considérablement modifié l’industrie du e-commerce. Ce succès signe-t-il le déclin du magasin traditionnel ou simplement la réinvention de l’offre de consommation ?

L’évolution du e-commerce

40 % du CA d’Amazon est réalisé au travers de sa marketplace. Les places de marché d’e-commerçants comme la Fnac, Cdiscount, La Redoute ou encore PriceMinister ne cessent de grignoter du territoire sur le chiffre d’affaires de géants du e-commerce. Tous comptent désormais sur ce mode de consommation pour augmenter leur rentabilité et l’on peut se demander jusqu’où la dématérialisation va mener. Certains évoquent déjà une ubérisation de l’économie, une prédiction appuyée par les chiffres qui entourent le phénomène. En effet, les places de marché, qu’il s’agisse de commerce pur ou de services, connaissent un taux de croissance ahurissant. En 2015, AirBnB a été valorisée à 25 milliards de dollars, BlaBlaCar est devenue la première start-up française valorisée à plus d’un milliard de dollars et Uber a obtenu la plus grosse levée de fonds réalisée par une start-up (2,8 milliards de dollars). Tout le monde se lance dans ces plateformes de vente entre particuliers ou professionnels, à l’image de Facebook il y a quelques jours qui a d’ailleurs eu du mal à gérer les premières offres.

Si le e-commerce a tant à tirer des places de marché, c’est qu’elles parviennent encore à se distinguer entre elles, réussissant à proposer une expérience cross-canal, remettant au goût du jour la galerie commerciale version digitale et affichant une croissance indispensable au développement des marques.

En France, on estime le CA prévisionnel 2018 généré par les marketplace en B2C à 15 milliards d’euros.

Les avantages des marketplace

La marketplace se présente comme une plateforme d’intermédiation entre vendeurs et acheteurs, qu’ils soient professionnels ou particuliers. Tout se passe en ligne, avec l’assurance de bénéficier de transactions sécurisées, de régler les litiges, de bénéficier de fonctionnalités nouvelles et de profiter d’une garantie d’achat. Comme l’explique Alain Keravec, directeur de la marketplace Fnac, « Peu de risques existent, car la marketplace est un des seuls véritables Win-Win du commerce entre le vendeur et la marketplace ».

Le succès des marketplace tient en quelques facteurs clés. La place de marché doit communiquer au client son offre, en le rassurant sur la qualité et le sérieux de celle-ci. Elle proposer différents avantages : sécurisation des échanges, notation des marchands, suivi des commandes, outils de paiement, parfois des brokers comparateurs.

« La croissance du commerce B2B passera forcément par les marketplace. Les nouvelles générations répliquent dans leur milieu professionnel leurs comportements d’achats personnels et se tournent naturellement vers les solutions digitales. La multiplicité des services qu’offrent les places de marché, l’optimisation des parcours d’achats, poussent les clients à passer par internet pour leurs approvisionnements. Des centaines de milliers d’acheteurs et de vendeurs alimentent déjà la montée en puissance des marchés B2B et la tendance n’est pas près de s’inverser », explique Arnaud Valery de Companeo.

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Entrepreneur Web - Veille et surveille les innovations digitales

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...