Portugal, le rétro contre la crise

Cette semaine, direction le Portugal pour le buzz de Carrefour de l’Europe. Un pays secoué par la mondialisation mais qui essaye de la retourner à son avantage. À Lisbonne où on n’a pas de pétrole, alors on mise sur le design retro des produits traditionnels.

 

Objet typique et souvent unique. Tous « fabricados em Portugal ». Jouets en bois, boites de conserves, et savonnettes d’antan ont résisté à la mondialisation. On peut même dire que la mondialisation les a sauvés.

 

Au cœur de la capitale, Catarina Portas est l’heureuse propriétaire de la boutique « a vida Portuguesa », la vie portugaise. Elle a décidé de donner une deuxième vie à des produits d’autrefois. Dans sa boutique s’expose, uniquement, des objets empreints d’authenticité comme le dentifrice médicinal Couto que toutes les grand-mères portugaises ont bien connu. Le choix des marques lusitaniennes rétro est fait avec soin… Et désormais exportés dans le monde entier.

 

Catarina Portas s’est lancé un défi, elle veut mettre en avant le patrimoine portugais avec des marques nationales et relancer un savoir faire longtemps ignoré.

 

 

Résultat, un pari réussi car les clientèles portugaises et étrangère se pressent dans ces deux magasins. Un à Porto, un deuxième dans la capitale. A Lisbonne le chiffre d’affaire vient d’atteindre le million d’euros.

 

Dans la boutique « a vida portuguesa » il y a les savons Claus-Porto

 

En effet la Marque plus que centenaire fabrique des savons mais pas n’importe lesquels. Des savons de luxe. Et ça lui réussit plutôt bien. Aux Etats-Unis, Oprah Winfrey, celle qui a confessé Lance Armstrong, l’ex-multiple vainqueur du Tour de France, assure la promotion du savon portugais.

 

 

 

Oprah Winfrey, Nicolas Cage, Kate Moss ont été les premiers à vanter les qualités de Claus-Porto. Une savonnerie qui produit, contrôle et emballe manuellement de vrais bijoux olfactifs. Il faut compter environ 9 euros pour un savon de 350 grammes ou plutôt 9 euros pour un instant de luxe et de bien être, comme l’explique ce film de la marque.

 

 

Dans un pays où le taux de chômage est à plus de 17%, où  28 000 entreprises ont fermées en 2012. Ces initiatives, évidement, ne suffisent pas à résorber la crise. Elles  incarnent, portant, un formidable levier pour la créativité économique, l’image du pays et la sauvegarde des emplois.

 

 

Chaque semaine, le Buzz du Carrefour de l'Europe est repris et diffusé sur l'Atelier des médias. Cette chronique explore les vidéos et les histoires décalées qui se sont passés en Europe et qui, souvent, sont passées inaperçues en France et dans le reste du monde.

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...