PISA ou le top des systèmes scolaires

Le Buzz européen de Maria Afonso

Le dernier rapport PISA, le programme international pour le suivi des acquis des élèves, publié ce mois, indique globalement un recul des résultats des élèves européens. Ce rapport mesure les capacités des adolescents en lecture, en mathématiques et en sciences. Cette étude, est une évaluation internationale des systèmes éducatifs. Elle a tout d’abord, cette année, provoqué un choc en France.

 

L’école française est un paradoxe. L’écart ne cesse de se creuser entre les bons et les mauvais élèves. Un système scolaire capable de former de futurs prix Nobel de physique ou de médecine, mais capable aussi de produire toujours plus d’élèves en difficultés. L’étude souligne qu’en France si l’on appartient à un milieu défavorisé on a, aujourd’hui, moins de chance de réussir qu’en 2003.

L’étude Pisa est un outil qui permet de comprendre ce qui fonctionne dans le domaine de l’éducation et l’Allemagne a su en tirer parti. Elle a gagné 4 rangs pour être à la 16ème place du classement Pisa. L’Allemagne après le rapport Pisa en 2000 était dans la même position que la France aujourd’hui. Cette année là, le classement Pisa a révélé des inégalités énormes dans le système éducatif allemand. Treize ans après, celui-ci a changé au niveau du recrutement des enseignants, de leur formation et d’autres dispositifs qui ont amélioré les résultats des élèves. Une Allemagne satisfaite, donc, du niveau de ses lycéens, comme l’explique Alfred Hoffman directeur de Lycée.

 

 

L’étude Pisa souligne que les pays qui sont en tête ou qui ont progressé ont mis la formation des enseignants au cœur du dispositif éducatif.

La Finlande en est l’exemple. Toujours sur le podium de tête, elle ressemble à un paradis. Y être enseignant est aussi prestigieux et enviable qu’avocat ou médecin. Les écoles et les professeurs  bénéficient d’une autonomie en termes de méthodes et de programme. Dès qu’un enseignant identifie des problèmes : sociaux, d’apprentissage ou de comportement, une aide est fournie aux élèves. Le succès de la Finlande peut se définir par la qualité et la disponibilité des enseignants, comme le souligne Hannelé Lejeune, professeur spécialisée.

 

 

 

L’étude Pisa révèle que les pays en tête ou qui ont progressé misent sur la formation des enseignants. Toujours selon ce rapport, les pays peuvent à la fois renforcer l’équité et accroître les performances des élèves. Tout un programme pour ne pas rester avec une école à la traine.

 

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...