A quoi ressemble la ville de demain ?

Le 26 mai dernier, l’Atelier des médias et la Bibliothèque publique d’information (BPI) ont proposé à quatre spécialistes de s’interroger sur la ville de demain. Restitution audio et vidéo de cette rencontre au menu de l’Atelier cette semaine.

Pourquoi penser la ville de demain?

Doit on se l’imaginer intelligente ? Connectée ? Smart ? Sage? Durable ? Urbaine? Verte ? Bourrée de capteurs? de technologies nouvelles ?

Est-ce des interrogations et des problématiques pertinentes ? Ou bien est-on victime du marketing et d’un effet de mode où la ville connectée est avant tout un concept eldorado pour entreprises influentes et édiles en quête de discours tendance ?

Doit-on raisonner dans le futur alors que notre ville est déjà bourrée de machines, de services, de données, de caméras, sans parler des capteurs et producteurs d’information de masse que sont les smartphones dans les poches des citadins ?

Doit-on d’ailleurs se projeter en termes de ville? On ne cesse de rappeler que la moitié de la planète est aujourd’hui urbaine et que demain ce sera la grande majorité des citoyens du monde qui sera citadine. Ceci étant, l’Internet abolit beaucoup de frontières et permet d’imaginer des futurs connectés bien que disséminés dans un territoire plus hybride, plus aéré.

Déjà aujourd’hui quand on parle de ville, on embrasse des réalités extrêmement différentes. Je songe à tout ce qui sépare Berlin de Paris, Londres de Rome, la liste est infinie.

Doit on envisager la ville comme espace physique? Quels sont alors ses frontières? Ses sous divisions : L’individu, la famille, L'habitat, l'immeuble, la rue, le quartier? L'arrondissement? Quelle place pour la banlieue? La conurbation?

En plus de la couche physique de ces réalités géographiques, Quid de l’analogique? Du numérique?

Doit on envisager la Ville comme entité politique? Du point de vue de la mairie? Des entreprises? Des individus? De nouvelles formes de collectifs?

Entre utopie et dystopie, que nous apprennent les expériences, les études, les projets, les politiques qui se comptent maintenant par milliers, de ville nouvelle, smart, connectée?

Pour traiter cette vaste question nous avons quatre invités, quatre excellents spécialistes du numérique, de la prospective, de la ville, de l’urbanisme et de la réflexion sur notre présent et, probablement, notre futur.

Francis Pisani, journaliste et blogueur, spécialiste du développement de l'innovation. Depuis près d'un an il consacre l'essentiel de ses explorations aux villes et à leur futur.

Philippe Gargov, géographe, fondateur du cabinet de tendances et de conseil en prospective urbaine [pop-up] urbain.

Émile Hooge, spécialiste des Technologies de l’Information et de la Communication appliquées à la ville. Consultant pour Nova7

Valérie Peugeot, Vice-présidente “transition numérique” et “société de la connaissance” au Conseil National du Numérique, En charge des questions de prospective au sein du laboratoire de sciences humaines et sociales d’Oranges Labs.




La ville connectée par Bpi_Centre_Pompidou


M'envoyer un e-mail lorsque des personnes publient un commentaire –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Commentaires

  • très bonne analyse et cela est à feliciter

  • Merci beaucoup :-)
This reply was deleted.

Réccemment sur l'atelier

Atelier des médias via Twitter
L’opération «1001 radios dans la rue» http://rfi.my/1v5YIAD  Via @RFI
Il y a 1 heure
RFI | Atelier des médias via Facebook

Le #Podcast aurait le vent en poupe, nous on est pour !…

Simon Decreuze via Twitter
“La ruée vers le podcast” par @sarahloulepers https://medium.com/p/7b417783b23b 
Il y a 15 heures
Atelier des médias via Twitter
Cameroun: la presse inquiète de la nouvelle loi antiterroriste http://rfi.my/1wldbgs  Via @RFI
Il y a 16 heures
Plus...