Pénurie de ciment gris dans la ville de Kalemie

La ville de Kalemie dans le Nord Katanga connait depuis une dizaine des jours une pénurie de ciment gris. Les activités de construction sur un grand nombre de chantiers des particuliers tournent au ralenti. Plusieurs facteurs justifient cette pénurie sur le marché local.

Un sac de ciment gris de 50 kg vient de passer en l’espace de dix jours de dix-huit à vingt dollars américains. La plupart des dépôts sont quasiment vides du ciment gris. Et pourtant, l’usine de ciment de la société Interlacs qui alimente la ville en ciments gris est située à seulement 60 km de Kalemie.

La direction de cette entreprise fait savoir que l’absence de ciment gris sur le marché local est due à trois principaux facteurs. Premièrement, le ciment manque à cause de la grève qui a secoué pendant tout un mois la SNCC, Société nationale des chemins de fer du Congo, n’a plus permis à la société d’assurer convenablement le transport ferroviaire, puis lacustre du charbon provenant de la carrière de Makala, à dix-huit kilomètres sur la voie ferrée à l’Ouest de Kalemie qui alimente le four de la cimenterie de Kabimba, située à 60 km au Nord de Kalemie. Le stock de ciments gris s’est épuisé pendant cette période. En deuxième lieu,
les dépôts de ciments gris enregistrent une forte demande due essentiellement à des grands travaux de modernisation de la ville et ses environs entrepris par le gouvernement par le biais des sociétés Malta Forrest pour la construction du nouveau pont à jeter sur la rivière Lukuga, Safricas avec la réhabilitation des principales routes de la ville de Kalemie et Synhoydro qui réalise des travaux sur la RN5, Route nationale numéro cinq, reliant la localité de Kalemie à Lubumbashi, le chef-lieu de la Province du Katanga , en passant par Moba, Pweto et Kasenga. Et enfin, il y a aussi la clientèle de la Province du Sud-Kivu qui s’approvisionne à Kalemie.
Du coup, les cent cinquante tonnes de ciments gris produites au quotidien ne suffisent plus pour répondre aux nombreux besoins des consommateurs, a conclu le responsable du dépôt principal de l’Interlacs.

L’usine de cimenterie de l’Interlacs à Kabimba

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted a blog post
Les récentes législatives et l’état de santé du président Ali Bongo Ondimba ont ravivé certaines pr…
4 févr. 2019
mapote gaye posted a blog post
Ceci après avoir publié par «erreur» l’information selon laquelle la présidente du Sénat,  Lucie Mi…
4 févr. 2019
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv. 2019
Plus...