Les tradipraticiens lancent un cri de détresse !

Malgré les efforts consentis,la médecine traditionnelle reste toujours le parent pauvre de la santé,ont laissé entendre hier,les tradipraticiens. Ainsi,ils veulent plus de considération,car,disent-ils,80 à 85 °/° de la population subsaharienne ait recours à la médecine traditionnelle. Selon eux, l’Etat sénégalais doit faire un état des lieux et un tour d’horizon, pour s’enquérir des difficultés que, les tradipraticiens rencontrent dans l’exercice de leur fonction. Il est paradoxal que la population africaine ait recours à la médecine traditionnelle alors qu’elle demeure encore,illégale, tolérée voire rejetée disent-ils. Selon eux,le meilleur moyen pour garantir une bonne sécurité,sied à mener un combat contre les charlatans.

Le 31 août 2009, l’Afrique et sa diaspora célèbrent le journée africaine de la médecine traditionnelle. Cette septième édition augure le début du bilan de la décennie 2001/2010 consacrée à la médecine traditionnelle. Voilà plus de trois décennies que la communauté internationale a non seulement reconnu le rôle de la médecine traditionnelle dans les soins de santé, mais les difficultés persistent ont laissé entendre plusieurs tradipraticiens que nous avons rencontré lors de la septième journée de la médecine traditionnelle. « L’Etat doit faire un état des lieux et un tour d’horizon pour s’enquérir réellement des maux qui assaillent la médecine traditionnelle » a déclaré Mr N’daw , représentant des tradipraticiens.D’après lui,les tradipraticiens attendent beaucoup de choses des autorités. « L’Etat a fait des efforts pour la médecine traditionnelle »dit-il. Avant d’ajouter : « que les publicités tapageuses dans les médias constituent un problème ».Pour Mme Sy de Enda Tiers Monde,il y’a aujourd’hui nécessité de reconnaître le travail colossal de la médecine traditionnelle. Raison pour laquelle, elle plaide pour la légalisation de la profession. Car, dit-elle,la médecine traditionnelle reste le parent pauvre de la santé. De son avis, elle pense que les difficultés persistent. Il va de soi qu’au plan stratégique, la réglementation en matière de plantes médicinales doit aller de pair avec la réglementation de l’exercice de la médecine traditionnelle dans l’optique d’établir une superstructure médicale forte d’une articulation officielle entre les savoirs thérapeutiques traditionnels et la recherche moderne. « Il ne s’agit pas de tomber dans le piège » renseigne le Dr Eric Dbodossou, le président de Prometra International. Pour garantir la sécurité des patients, il sied au premier plan, de « mener une lutte ardue contre les charlatans qui ont pignon sur rue »dit-il ;et notamment dans les villes africaines. En règle générale,le Dr Erick Dbodossou ,indique,que la notion de sécurité,de risque médical,renvoie à deux conceptions différentes selon que l’on se place dans l’une des deux médecines conventionnelle et traditionnelle. La relation Acte Médical/Sécurité du patient, diffère d’une culture médicale à une autre martèle le Dr Erick .Toutefois,au ministère de la santé,Farba Lamine Sall,le directeur de cabinet estime qu’il reste encore des efforts à faire. « L’adoption de la loi est vivement souhaité,car cette loi permettrait de garantir la sécurité des patients.En somme, les acteurs en médecines traditionnelles lancent un appel aux autorités pour ensemble conférer un franc succès.
Mapote Gaye

Vues : 17

Commenter

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Atelier des médias

Podcasts

RFI sur Youtube

La vie de la communauté

Billet de Souleymane Ba

Nouadhibou : Elle lui coupe le ‘’vuvuzela ‘’ et se tue

Le quartier bagdad 3em robinet de  la capitale économique mauritanienne  a vécu ce mercredi  un incident  inéditUne  jeune femme  est morte et un homme se retrouve à  l’hôpital avec un  sexe coupé Trois versions  circulent en ce moment à…Plus
il y a 8 heures
Billets de aida adia
il y a 9 heures
Billet de Sophie Nachtergaele

Alabama Monroe : rêve américain et dure réalité de la vie

Le film, intitulé « The broken circle breakdown » dans sa version originale, signé Felix Van Groeningen, raconte l’histoire d’un jeune couple belge passionné par les Etats-Unis. De leur union naitra une fille Maybelle. Récit. « Will the circle be…Plus
il y a 11 heures
Vidéo publiée par jeansanteuil

Maya Kamaty - Ecris moi

Music video by Maya Kamaty performing Ecris moi. (C) 2014 Sakifo Records sous licence exclusive Atmosphériques
il y a 12 heures
Jean Agbeko Komi ASSILAN a partagé son billet sur Facebook
il y a 12 heures
Billet de Jean Agbeko Komi ASSILAN

Lancement du 3ème quai au port autonome de Lomé : une euphorie vite obscurcie

   Le mardi 14 octobre dernier, Faure Gnassingbé a procédé, en compagnie de ses…Plus
il y a 12 heures
Icône de profilCarole Clerc, aida adia, adra alaoui et 8 se sont joints à Atelier des médias
il y a 12 heures
Icône de profilRFI | Atelier des médias via Facebook
Miniature

Vous souvenez-vous de la théorie d’Eli Pariser, plus connue sous le nom de "filter bubble" (bulle de filtres) ? Elle démontrait qu'Internet radicalisait les internautes car ceux-ci ne se voyaient proposer que…

Plus
Facebookil y a 15 heures · Répondre
Billet de Ferdinand Sengi

LA SCOLARISATION DE LA JEUNE FILLE

Au Burundi comme presque partout en Afrique, la jeune fille n’avait aucun droit aux…Plus
il y a 17 heures
Photos publiées par SAKA LAFIA Amidou
il y a 18 heures
Vidéo publiée par SAKA LAFIA Amidou

Miss campus 2014 candidates

Promédia-Jeune Bénin
il y a 18 heures
Pénélope Mavoungou a aimé le blog Quel avenir pour les médias de langue française ? de Raphaelle Constant
hier
Pénélope Mavoungou a aimé le blog La responsabilité de diriger des journalistes de Amaury de Rochegonde
hier
HOUNDJO Romarique a aimé le blog Réguler la circulation avec des robots en RDC: le pari de Thérèse Kirongozi de AFFAGNON QEMAL
hier
HOUNDJO Romarique a aimé le blog Réguler la circulation avec des robots en RDC: le pari de Thérèse Kirongozi de AFFAGNON QEMAL
hier
Billet de SAKA LAFIA Amidou

La Beauté estudiantine célébré à travers la 19édition de Miss Campus

C’est la soirée du 11 octobre 2014 qui a été consacré au choix de la plus belle étudiante de la première et plus grande université du Bénin : Université d’Abomey-Calavi.Organisée par le Bureau Directeur du Comité des Résidents mandature 2014 de…Plus
hier

Photos

Chargement en cours…
  • Ajouter des photos
  • Tout voir

Mondoblog

© 2014   Créé par Philippe Couve et Simon Decreuze. Coordonné par Ziad Maalouf.

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation