Ophélie Meunier est-elle une journaliste de son temps ?

 

Je me suis intéressé dernièrement à la stratégie web et social media du Grand Journal, powered by Antoine De Caunes. Une autre récente personnalité de la chaîne attire les regards et les clics : Ophélie Meunier. On la présente un peu comme l'atout charme de cette tranche horaire sur Canal, en tout cas le "bon casting" du Petit Journal de Yann Barthès, qui sauve un peu la mise de la chaîne.

 

Et comme souvent, on se pose la mauvaise question à son endroit : qui est-elle ? d'où vient-elle ? mais quel est ce mystère ? Des médias en ligne se questionnent à plusieurs reprises, comme TeleStar.fr, Programme-tv.net, Métro... Alors qu'il faut tout simplement se demander : quelles traces a t-elle déjà laissé d'elle en ligne ? qu'apprend t-on d'elle, avec ce qu'elle a donné ? Elle plaît oui, elle a été embauchée dans l'une des émissions les plus en vue, mais pourquoi ?

 

Je me suis livré ainsi à un petit test complémentaire pour savoir si Ophélie - la "future Claire Chazal" comme n'hésite pas à le relayer Public.fr- est une journaliste bien de son temps, à travers les indices qu'elle a forcément laissé en ligne. Que trouve t-on ?

  • Ophélie sur Twitter : le compte @ophmeunier est récent et à date ne possède que 271 tweets rédigés. Le compte n'est même pas encore "verified", ce qui à la télé est surprenant. Son tout premier tweet historique date de 2011 et dit : "Ouverture du restaurant "Chez Moustache", ce soir, Paris 11". Miam. Néanmoins l'exposition tv fonctionne : pour Public.fr, "Son compte Twitter s'est notamment vu gonfler de plus de 700 abonnés en une soirée". Bigre. [MaJ:] le 27/09 le compte arbore plus de 8800 abonnés; d'après le service Twitter Counter, elle évoluerait ces derniers temps sur une moyenne de +140 followers par jour.
  • Ophélie sur Facebook : elle y possède bien une page personnelle, mais ouverte seulement le 26 août dernier, soit le jour même du retour à l'écran de l'émission Le Petit Journal. C'est dire s'il y a eu une préparation logistique en amont !
  • Ophélie sur LinkedIn, Viadeo : encore mieux... ici, il y a bien une "Ophélie Meunier" mais qui n'est pas la recrue de Canal. Dommage en terme de SEO, car cette Ophélie ci est bien journaliste (mode) chez Elle. [MaJ:] Et depuis d'ailleurs, la rédaction de Elle.fr s'est amusé à un petit jeu subtile : faire se rencontrer les deux Ophélie, pour une interview croisée.
  • Le site Programme-tv précise cette information concernant la présentatrice de Canal : "Son profil sur le réseau social professionnel LinkedIn a été fermé récemment, mais on pouvait y lire "Ophélie Meunier, assistante présentateur iTélé"...". Bizarre comme action en ligne, pour afficher son parcours. Enfin sur Viadeo, il y a bien une "Ophélie Meunier", mais celle-ci est comptable...
  • Ophélie sur Youtube, Dailymotion : pas de page personnelle ici non plus, alors qu'on trouve pourtant quelques apparitions d'Ophélie... comme actrice. Par exemple dans le court métrage "Woods", tout à la gloire de sa plastique et de sa capacité à marcher sur talons hauts. Et on retombe aussi sur les vidéos de son homonyme du journal Elle, comme cette interview de mannequin. Sur Dailymotion, même constat en encore moins nourri...

 

[MaJ:] Le mannequinat est bien une antériorité professionnelle claire de la journaliste en herbes, et elle en joue elle-même. Si ailleurs sur le web on pointe par exemple un collier qu'elle a porté, il semble que la production ait décidé d'en jouer. Recevant l'acteur et comique Eric Judor le 16/09, elle lui a rappelé qu'ils s'étaient croisé en 2003, quand Ophélie faisait la figurante pour se trémousser à ses côtés sur le tapis Rouge du Festival de Cannes...

 

 

Je viens de parcourir, à ce premier niveau, les médias sociaux les plus évidents, les plus attendus, les immanquables. On pourrait penser alors qu'Ophélie Meunier ait choisi des sites 2.0 plus discrets ou plus spécialisés. Ceux qu'on teste quand on est justement journaliste ou professionnel dans l'audiovisuel. Et là, déception quasi totale... 0 résultat sur le site vidéo Vimeo; 0 résultat sur Flickr; pas de compte sur Instagram ni Vine... les killers app' des journalistes, réseauteurs et influenceurs depuis au moins 1 an.

 

Mystère et boule de gomme

 

A ce stade, on peut donc se poser des questions. Canal Plus a t-elle bien nettoyé le web des traces d'Ophélie, comme suggéré, juste pour nourrir le buzz et créer le mystère autour du personnage ? Ou simplement a t-elle... rien fait pour pousser sa journaliste à se mettre à la page, et au moins occuper les écrans 2.0 évidents à posséder en 2013 ?

 

Mieux : Canal aurait-elle voulu effacer des traces web gênantes pour son discours marketing ? On apprend aussi de PurePeople.com que le profil LinkedIn n'a pas été le seul élément retiré du web : "d'abord (...) mannequin au sein de l'agence (...) Metropolitan (...). La vidéo de son audition pour [le casting de miss météo] a longtemps été disponible sur YouTube avant d'être retirée par la chaîne cryptée, consciente de la boulette !". Ses photos de mannequins ne sont pas très accessibles d'ailleurs : sur Google Images, pas de résultats concrets... Il faut aller sur Backus.fr, pour les trouver dans un explicite et bien nommé dossier "Special Ophélie Meunier sexy".

 

Si Adrien Rohard a méchamment descendu Ophélie chez Morandini, la taxant de transparente et en somme de potiche, on peut noter la "faible épaisseur" de trait de sa vie médiatique et en ligne jusqu'ici. Attention : ce n'est pas une obligation absolue que d'être sur les réseaux, faire des vidéos en ligne, tester des applications d'information... mais un minimum est requis je pense, pour ne pas s'arrêter qu'aux yeux de biches et à la plastique. Et notamment face à toutes celles qui auraient pu faire le job à sa place, avec un minimum d'antériorité et de légitimité. Je pense par exemple à Alexandra ApikianLise Pressac, Anne Kerlo'ch, etc. des filles qui sont à la fois des plumes, des pros confirmées et de vraies identités en ligne.

 

Approche 2.0 défaillante... ou en cours

 

Cela renseigne en tout cas, comme pour la rentrée 2.0 du Grand Journal, sur la stratégie de Canal Plus et de ses programmes d'access prime time : nul besoin de s'appuyer sur les réseaux sociaux ou d'enrichir le mono-canal de l'émission en direct... Un joli minois et une pastille de quelques minutes suffisent pour faire son petit effet. Même pas besoin d'ailleurs, de capitaliser plus d'efforts sur la chronique elle-même : "La Minute Pop" ne possède pas plus d'existence 2.0 que sa chroniqueuse.

Yann Barthès moquait sur les premiers jours le côté poule de la présentatrice météo du Grand Journal, en questionnant justement sa chroniqueuse sur le temps et le climat. Il oublie juste qu'il n'a pas fait tellement différemment sur ce recrutement, même si le sujet change. On a d'ailleurs appris il y a peu par Purepeople.com, qu'à l'origine Ophélie Meunier a bien été castée... pour être miss météo sur Le Grand Journal. La filière du journalisme d'investigation, c'est clair.

 

Si l'on a donc affaire juste à une newcomer totale et une jolie fille poussée sur le plateau par le miracle du hasard et des rencontres parisiennes, ce n'est pas grave; mais autant l'assumer. Il sera alors intéressant de suivre son développement en ligne et sur les médias sociaux, pour mesurer ce que l'ESJ lui a récemment enseigné : l'école de journalisme n'hésite pas à publier sur son site un billet promotionnel, où elle évoque son étudiante en ces termes "Le présentateur a tout de suite affiché le rôle d’Ophélie dans son émission : malgré son physique de mannequin elle ne sera pas une miss météo mais bien une journaliste pointue."

 

A suivre aussi si tout simplement les nouveaux médias rentrent dans son plan de com' personnel, ainsi que dans celui de l'émission qui l'emploie. Voir aussi comment elle va progresser sur ces écrans, avec la co-création normale à attendre, venant de son nouveau public. A ne pas piloter soi même le contenu, il risque de vous échapper...

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Commentaires

  • Bonsoir Ninon et Serge. Merci pour vos commentaires. Vous avez pu suivre l'une de ses chroniques "Minute Pop" sur la télévision ? Qu'en pensez-vous objectivement ?

  • alors bien bien dit.On ne doit pas choisir les journalistes selon leur plastique et qui cette demoiselle qui pense changé la donne en tous cas en verras .....
This reply was deleted.

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...